L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

lundi 23 juillet 2018

Les Casques blancs évacués de Syrie sur demande des Etats-Unis: n'y a-t-il plus de mises en scène à réaliser?



Alors que l'armée régulière syrienne, appuyée par la Russie, reprend possession du territoire, Israël évacue les Casques blancs de Syrie, sur demande des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et du Canada. A l'heure où la Russie tente de mettre en place une opération humanitaire de grande ampleur avec la coalition américaine, il est surprenant d'évacuer des membres d'une organisation qui se revendique comme humanitaire. A moins que ce ne soit qu'une façade. Dans ce cas, l'opération est logique. Mais personne ne relève le paradoxe ...

vendredi 20 juillet 2018

Trump et la Russie: l'ennemi de mes ennemis est mon ami?



Les zigzags politiques du président américain obligent à s'interroger sur sa stratégie: soit il n'en a strictement aucune et tout est commandé par l'instant et l'instinct, soit elle est particulièrement complexe. La première hypothèse est défendue par ses détracteurs et finalement n'apporte pas grand-chose. Tentons donc de comprendre cet étrange pas de danse que Trump joue tant avec des forces politiques aussi hostiles que fortes, que des alliés assez dubitatifs. Comprendre cet intérêt qu'il porte à la Russie, intérêt qui peut venir de la focalisation de ses ennemis.

jeudi 19 juillet 2018

Les Pussy Riot et les fermiers moldaves: quand la CEDH fait des droits de l'homme une idéologie



La Cour européenne des droits de l'homme vient de rendre deux arrêts très significatifs à l'égard de la Russie. L'un au sujet de la "liberté d'expression" des Pussy Riot, violant la sacralité d'une cathédrale et l'autre sur la responsabilité de la Russie au sujet du problème de la protection du droit de propriété que la Moldavie ne règle pas avec la Transnistrie, Russie jugée responsable, car elle apporte une aide vitale à cette république. La CEDH oubliant que ce critère peut se retourner contre l'UE. Enfin, si la question se réglait sur le terrain juridique, dans le respect de la souveraineté des Etats. S'il s'agissait de droit et non pas d'idéologie.

mardi 17 juillet 2018

Le renouveau des relations US/Russie: du bouton au ballon



La rencontre qui s'est déroulée hier à Helsinki entre les présidents Trump et Poutine n'a pas changé la face du monde, aucune rencontre entre des Présidents, en soi, n'en a le pouvoir. Leur force dépend du contexte dans lequel elles se déroulent. Celle-ci, dans le cadre de la remise en cause toujours plus forte du monde monopolaire, de l'affermissement de la Russie comme acteur international, de la remise en cause des organes de la globalisation, tel l'UE, cette rencontre ouvre la voie à une possible rediscussion de l'équilibre international où l'Etat souverain retrouve toute sa place.

lundi 16 juillet 2018

Poussée d'angoisse avant le sommet Trump / Poutine: le monde va-t-il se libérer du globalisme?



Aujourd'hui les présidents Trump et Poutine doivent se rencontrer à Helsinki et l'on a l'impression étrange qu'il s'agit à la fois de la négociation d'un cessez-le-feu, sans très bien comprendre entre qui - Trump ne représentant pas réellement tout le pouvoir américain, et d'une possible coalition anti-globaliste. La tension est plus que perceptible et les réactions sont à la hauteur des capacités intellectuelles de l'époque : une caricature à la mesure des prétentions avancées.

vendredi 13 juillet 2018

Syrie - Deraa: vers une victoire militaire d'Assad et de la Russie, que l'Occident ne peut accepter en l'état



La guerre en Syrie n'est pas une exception, elle ne pourra pas être gagnée que par les armes, mais elle ne pourra pas être gagnée sans les armes. Alors que l'armée régulière syrienne reprend sans cesse du terrain, l'Occident réagit ... assez étrangement, si la question de la lutte contre le terrorisme, si l'intégrité territoriale évoquée ailleurs avec tant de force n'étaient pas des préoccupations à géographie variable. Alors que la grande ville sudiste de Deraa voit à nouveau flotter le drapeau syrien, la coalition américaine bombarde les alentours de Deir Ezzor, faisant des victimes civiles dans l'indifférence générale.

jeudi 12 juillet 2018

Pourquoi l'Ukraine n'est pas réellement en guerre contre la Russie



Au-delà des grandes déclarations sur "l'agression" russe en Ukraine et les cris "patriotiques" la main sur le coeur, l'Ukraine n'est pas en guerre contre la Russie. Certainement plus contre son propre peuple, ce qui est le propre des guerres civiles et des pays en décomposition. En attendant, le commerce entre les deux pays se portent de mieux en mieux. Les faits derrière le spectacle.