L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

lundi 28 septembre 2020

Billet covidien : parce qu'il n'est pas nécessaire d'une deuxième vague pour avoir peur


La propagande de la terreur fonctionne à merveille, ça y est, les gens en redemandent, la méthode Knock a fonctionné. En tout cas, si l'on en croit l'étrange sondage diffusé dans les médias français, nos concitoyens sont prêts à plus de restrictions, acceptent même d'être reconfinés. Dans leur grande majorité. Oyé, Oyé, braves gens, prenez-en de la graine, vous qui étouffez sous votre masque, voici ceux qui ont un sens civique! Et surtout, ne vous posez pas la question de savoir pour quoi ni pour combien de temps. La grippe arrive, comme chaque année, mais cette fois-ci, à Moscou, les personnes de plus de 65 ans sont priées de rester à domicile. Manifestement éternellement, puisqu'il y aura toujours des virus. L'OMS annonce que la fête n'est pas terminée, pardon, le danger est encore là, donc notre bon monde globalisé ressort le sabre sans le goupillon : de toute manière, c'est l'enfer sur terre qui vous est promis.

vendredi 25 septembre 2020

Le Pacte en trompe-l'oeil pour l'immigration de l'UE


De ce qui a été présenté par la Commission européenne du Pacte sur la migration et l'asile, il ressort très clairement qu'aucune remise en cause stratégique du phénomène migratoire vers l'Europe n'a eu lieu. La réponse est à première vue purement technique et hypothétique, comme promesse d'améliorer les procédures, plus de gardes-frontières européens. Principalement, il s'agit d'obliger les Etats à la solidarité, notamment à la prise en charge de l'immigration illégale arrivant par voie maritime, qui est de loin la plus importante. Le principe posé ces dernières années d'une Europe porte-ouverte n'est pas remis en cause. Il est même prévu de développer les voies légales de l'immigration. Bref, l'UE continue à miner les sociétés européennes de l'intérieur.

mercredi 23 septembre 2020

Série Navalny, nouvel épisode : "l'opposant ressuscité"


Navalny est sorti de l'hôpital allemand. Encore mieux que Skripal! 32 jours et sur pied, avec une chance de rétablissement complet selon les médecins. Sans aucun dégât collatéral, à part des relations internationales déjà moribondes. Décidément, le novichok s'évente de plus en plus. C'est certainement la raison pour laquelle les laboratoires français, allemands et autres ne répondent pas à la demande de la Russie de coopération. Car si Navalny a été empoisonné, il serait intéressant de savoir comment et où il a pu ingurgiter le poison, manifestement en milieu stérile et très bien dosé, pour qu'il n'y ait aucune victime. Mais la Russie ne reçoit aucune réponse ...

lundi 21 septembre 2020

"Jour du changement" : le lancement des opérations de soutien aux manifestants biélorusses par les "nationalistes" russes



Sans grande surprise, les manifestations biélorusses tentent d'être déplacées en Russie, pour l'instant sans grand succès. Samedi, à Moscou, une "promenade de solidarité" intitulée "Le jour du changement" a été organisée par l'activiste "nationaliste" Valery Solovey. Formellement, les organisateurs estimaient qu'il ne s'agissait pas d'une manifestation, car sans slogans ni pancartes, donc cette "promenade" n'avait pas besoin d'être déclarée. Ce primitivisme juridique ne convaincra que les convaincus, mais elle a eu lieu. Le programme tente d'être lancé et, au cas où, le lieu choisi est un lieu de promenade des Moscovites, ce qui permet de ne pas savoir qui manifestait et qui se promenait. Et ici aussi, l'on retrouve le fameux média Nexta, pour diffuser l'information.

vendredi 18 septembre 2020

UE / Russie : les six principes du renouveau de la guerre froide


Hier, le Parlement européen a voté à une majorité écrasante une résolution, qui ressemble à s'y méprendre à une déclaration de guerre froide. Sans parler du fait qu'en même temps, il ne reconnaît pas les élections en Biélorussie (rappelons que la Biélorussie ne fait pas partie de l'UE), le point essentiel vient dans la seconde résolution : renforcer l'isolement de la Russie, sauf si elle change de "régime", financer les dissidents, les médias et les ONG, pour préparer la "Russie démocratique". L'excuse : Navalny. Ce qui montre bien, en passant, que toute cette affaire, regroupée en deux résolutions européennes discutées en même temps, est liée. La Biélorussie a bien servi de modèle pour préparer rien moins qu'une tentative de renversement de l'ordre constitutionnel en Russie. Et l'UE le déclare ouvertement. En tout cas, c'est finalement une excellente nouvelle, car les cartes sont baissées et les groupes néolibéraux globalistes en Russie voient l'échec cuisant de leur politique de compromis-sion. Les leçons sont à tirer et pas uniquement en discours. Avant que le spectre de février 1917 ne plane une troisième fois sur le pays.

jeudi 17 septembre 2020

Le renseignement extérieur russe confirme l'organisation par les Etats-Unis des manifestations en Biélorussie


Le renseignement extérieur russe (SVR), habituellement particulièrement discret dans les débats publics, profession oblige, vient de sortir un communiqué des plus intéressant, confirmant l'impression de déjà vu que beaucoup ont au sujet des manifestations en Biélorussie. Avec plusieurs dizaines de millions de dollars versés par les Etats-Unis depuis 2019 aux ONG, tout un réseau de "blogueurs" indépendants et d'activistes de rue ont été financés et formés pour agir comme nous le voyons aujourd'hui. Donc, oui, il s'agit bien d'une énième tentative de révolution de couleur aux portes de la Russie. Donc oui, nous sommes bien dans le cadre d'un de ces combats secondaires de la confrontation primaire, qui se joue entre le monde unilatéral américano-centré (la globalisation) et un monde multi-latéral soutenu par la Russie. Et que l'on aime ou non Loukachenko, n'y change rien.

mercredi 16 septembre 2020

Billet de très mauvaise humeur : le Covid a-t-il tué la culture politique en Russie aussi ?


La rentrée parlementaire en Russie, a priori, était plutôt positive. Les parlementaires sont revenus physiquement dans l'hémicycle et, en soi, voyant les fortes tentatives de virtualiser, dans le sens très direct du terme, les structures étatiques en Russie sous couvert de coronavirus, c'est déjà une victoire. Tout est relatif. En revanche, le scandale qui a accompagné cette séance plénière soulève beaucoup de questions sur le niveau de culture politique au Parlement : le président de la Douma a renvoyé dans des termes inadmissibles les députés âgés derrière leurs écrans. Si Terechkova était utile pour faire passer la nullification des mandats présidentiels, et tout son poids fut nécessaire, maintenant son âge présente un danger. Elle est un "patrimoine national", je cite, donc manifestement sa place sera bientôt au musée.