L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

mercredi 7 décembre 2016

La Cour des comptes européenne reconnait l'échec de la politique européenne en Ukraine



La Cour des comptes européenne vient de rendre un rapport spécial sur l'aide de l'UE en faveur de l'Ukraine. Et le constat est sec et sans appel: c'est un échec total, tant sur la manière dont l'aide a été apportée, que sur les effets produits puisque la conclusion est "malgré le nouvel élan donné aux réformes depuis 2014, les résultats obtenus à ce jour restent fragiles. Les résultats des mesures de lutte contre la corruption ne sont pas encore visibles.". L'Ukraine est un trou sans fond géré par des clans oligarchiques maniant la corruption en guise de politique d'Etat.

mardi 6 décembre 2016

Alep: l'opposition "modérée" bombarde un hôpital militaire russe avec la protection de l'Occident


La communauté internationale est en train de commettre un crime contre l'humanité et les structures comme l'ONU, la Croix Rouge en sont les complices.

Hier, l'opposition dite modérée a bombardé un hôpital militaire russe qui venait juste d'être installé à Alep, au moment où il allait recevoir les civils. Tirs très bien ciblés, les terroristes furent parfaitement informés du lieu et de l'heure. Deux médecins militaires russes sont morts, un est gravement blessé et plusieurs civils ont été touchés. Mais aucune condamnation de la communauté internationale qui se bat à l'ONU pour faire cesser les combats contre tous les combattants, y compris Al Nusra et Daesh.

lundi 5 décembre 2016

Alep: les terroristes négocient leur reddition



Selon la presse russe, les groupes terroristes à Alep sont entrés en pourparlers secrets avec l'armée régulière syrienne pour négocier leur reddition. La libération d'Alep s'accélère, entraînant par la même la libération de la Syrie.

vendredi 2 décembre 2016

Attaque déjouée des services spéciaux étrangers contre le système bancaire russe



Le 2 décembre, le FSB a publié une note informant de l'intention des services spéciaux étrangers de mener une attaque contre les grandes banques russes afin de destabiliser le système financier national. La source a été identifiée en Hollande... c'est-à-dire au coeur de l'Union européenne. Les mesures nécessaires ont été prises, mais restent en suspend des questions, devenues rhétoriques: nous sommes en guerre contre la Russie? Quelle est la légitimité des individus qui prennent de telles décisions si nous vivons dans un système démocratique?

jeudi 1 décembre 2016

La Russie selon Poutine: un Etat souverain, libéral respectant les valeurs européennes traditionnelles



Le discours du Président russe devant l'Assemblée fédérale a fait passer, cette année, un message très clair: personne ne remet en cause le cours libéral de la politique économique du pays, pour autant la Russie a une histoire, des traditions et des intérêts auxquels il n'est pas acceptable de porter atteinte. La dominante fut l'unité nationale, la justice sociale et le développement économique.

mercredi 30 novembre 2016

Alep: la victoire se rapproche, la communauté internationale s'indigne

source: Colonnel Cassad


Ces derniers jours, la situation à Alep se précise et certains experts prévoient même la possibilité pour la ville d'être libérée avant le Nouvel An. C'est évidemment le meilleur moment pour la Grande Bretagne de demander l'arrêt des combats et la France de convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU pour parler de la situation humanitaire - sans que ces pays, ni l'ONU , n'apporte aucune aide aux populations libérées. Il semblerait que la Communauté internationale, prise au piège de son cynisme, panique au moment de perdre la face. 

mardi 29 novembre 2016

Kiev prévoit des exercices de tirs de missiles à proximité de la Crimée



Le 24 novembre, Kiev a décidé unilatéralement de réaliser des exercices de tirs de missiles et en a informé les agences aériennes concernées. Ce qui ne poserait pas de problèmes particuliers si les zones dangereuses ne concernaient que le territoire ukrainien. Or, ces zones concernent particulièrement - et pas innocemment - la Crimée, que l'Ukraine et la communauté internationale ne reconnaît pas comme russe.