L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

mercredi 21 août 2019

Les fantaisies SM de Pouchiline ou comment confronter le Donbass à la dure réalité du monde



Denis Pouchiline, le nouveau dirigeant de la jeune république autonome de Donetsk, parachuté après l'assassinat de Zakhartchenko, continue d'introduire dans la vie locale des "valeurs" quelque peu décalées de la situation de guerre civile dans laquelle s'enferre le Donbass. Le dernier scandale en cause date du début du mois d'août, un festival dit "patriotique" pour la jeunesse, soutenu et organisé par l'Administration de DNR, qui a principalement marqué l'opinion par des mises en scène SM, une allusion ludique aux SS et, évidemment, des "plaisanteries" douteuses sur les symboles soviétiques. L'on aurait presque pu se croire à Kiev ...

lundi 19 août 2019

Billet en passant : pourquoi cette invitation de Macron à Poutine ?



Le président russe, Vladimir Poutine, est attendu aujourd'hui au Fort Brégançon pour un entretien avec Emmanuel Macron. Au-delà du fait même que la rencontre ait servi de fondement à une nouvelle vague russophobe dans les médias français, il est logique de s'interroger sur son opportunité: est-ce la bonne date et que peut-il en sortir ?

vendredi 16 août 2019

Les îles Kouriles peuvent faire perdre à la Russie la Seconde Guerre mondiale 75 ans plus tard



75 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Russie et le Japon n'ont pas signé leur traité de paix, le Japon se refusant toujours à reconnaître les conséquences de ce conflit qui a changé la face du monde. Ce qui, pourtant, ne les empêche nullement d'avoir des relations commerciales florissantes et ce déjà sous l'URSS. Mais pour des raisons quelque peu surprenantes, la Russie a relancé il y a quelques années des négociations de paix dépassées, mais la population russe a très mal pris l'idée que des îles de l'ensemble des Kouriles pourraient être abandonnées au Japon. L'affaire fut close il y a quelques mois, médiatiquement, mais les négociations continuent. Il est vrai que le Japon est très bien conseillé et la situation a encore une fois dégénéré : Lavrov envisage la possibilité, selon ses propres termes, que deux des quatre îles (il est vrai, les moins stratégiques) soient non pas rétrocédées mais accordées au Japon, après qu'il ait reconnu les conséquences de la Seconde Guerre mondiale. Rétrocéder ou accorder ne change pas grand-chose pour la population et ça passe encore plus mal aujourd'hui dans un contexte politique incertain.  A ce rythme-là, il pourrait émerger une véritable opposition populaire, qui elle n'aura aucun besoin d'être encadrée par les clowns Sobol-Navalny.

mardi 13 août 2019

Russie : comment ont été recrutés les manifestants du 10 août par l'opposition



Les dernières manifestations de l'opposition à Moscou le 10 août ont réuni une masse importante de personnes, 20 000 selon la police, 50 000 selon les organisateurs. Un retournement de situation assez surprenant après l'échec relatif de la radicalisation opérée par le groupe Navalny-Sobol, la nouvelle figure devant attirer les caméras des médias occidentaux indépendants, indépendants puisque occidentaux et soutenant l'opposition russe. Surprenant ? Pas tant que ça. Un journaliste de News.ru s'est infiltré dans la mécanique de recrutement des manifestants. 

vendredi 9 août 2019

Refus de reconnaissance des passeports russes pour le Donbass : l'UE ouvre la boîte de Pandore



Le régime simplifié d'obtention de la nationalité russe pour les résidents des zones de conflit dans le Donbass, puis pour les habitants des régions de Donetsk et Lougansk, provoque le désarroi de la communauté internationale (voir notre texte ici). L'UE prévoit une réaction simple : ne pas reconnaître ces passeports. Donc ne pas reconnaître le choix de ces gens, ni le droit souverain de la Russie. Logique, ce choix ne leur convient pas ... et c'est la Russie. Mais ce que l'on fait aux autres peut à tout instant être légitime contre soi. La boîte de Pandore est sur le point d'être ouverte, contre le mythe d'un monde global. Pourquoi pas, finalement ...

lundi 5 août 2019

Manifestation : la Russie accuse les USA et l'Allemagne d'ingérence



Alors que la France pousse le ridicule à exiger la libération des manifestants en Russie lancés par l'opposition, dont le nombre baisse proportionnellement à la montée de la radicalisation du discours des organisateurs, le ministère russe des Affaires étrangères a accusé les USA et l'Allemagne d'ingérence dans les affaires internes du pays. Appeler les habitants d'un autre pays à manifester contre le pouvoir légitimement établi selon les voeux de la majorité ne fait pas partie des attributions diplomatiques.

jeudi 1 août 2019

Russie : l'opposition anti-russe teste son poids en préparation des prochaines présidentielles



Lorsque l'on ne peut gagner dans les urnes, il ne reste que la rue. C'est exactement le pari fait par l'opposition radicale russe, aussi impopulaire à l'intérieur du pays que soutenue de l'extérieur. Pourtant elle mise sur un nouveau Bolotnaya, ce soulèvement contestataire massif de 2011 qu'elle a eu du mal à rejoindre et que, cette fois-ci, elle veut diriger. Vue l'importance objective de la manifestation du 20 juillet, il semblerait que certains facteurs de déstabilisation du pays aient été réunis et la succession à Vladimir Poutine s'ouvre bruyamment dans une impression de vide politique inquiétante. Retour sur un évènement qui n'a rien d'anodin.