L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

vendredi 19 juillet 2019

MH 17 : Pour combien la Grande-Bretagne achète-t-elle la décision de culpabilité de la Russie ?



Nous avons tous entendu parler de "l'indépendance" de l'enquête internationale menée autour du crash du MH 17 donnant le sentiment de devoir, à n'importe quel prix, emporter la culpabilité de la Russie. Finalement, la Grande-Bretagne en a justement fixé le prix : 100 000 livres sterling. Cette information absolument ignorée par la presse occidentale ne provient pas des médias russes, qui pourraient être accusés de partialité, mais du site officiel du Gouvernement britannique. La "justice" internationale a toujours porté la marque des vainqueurs, des dominants, mais nous atteignons ici les bas-fonds de la politique. 

jeudi 18 juillet 2019

ONU : Les Etats-Unis expriment leur fatigue face au Venezuela, qu'ils se reposent



Affirmer que les organismes internationaux soient devenus l'espace de jeu privé du clan atlantiste est une lapalissade. Mais nos chers amis ne s'arrêtent pas là, maintenant ils veulent décider de quels dirigeants sont légitimes - ou non - à siéger à l'ONU. Le critère est simple : le bon vouloir. Etrange conception du droit international illustré ici avec le Venezuela. Mais cela aujourd'hui semble beaucoup les fatiguer. C'est en tout cas ce qu'affirme la délégation américaine à l'ONU en quittant la salle ...

mercredi 17 juillet 2019

La "Rénovation" de Moscou passe devant la CEDH ou comment créer soi-même le bâton qui vous frappe



Ce curieux programme d'expropriation et de relogement de près d'un million de Moscovites, lancé sous le slogan de l'amélioration de l'habitat, prévoyant une violation de la propriété privée sur le fondement d'un intérêt public discutable et discuté, arrive sans grande surprise devant la CEDH. A l'époque, nous avions déjà soupçonné la technologie politique derrière cette erreur stratégique (voir notre texte ici), il semblerait que cela se confirme. La  CEDH a un boulevard ouvert devant elle pour attaquer la Russie, dont la défense va être délicate.

lundi 15 juillet 2019

La justice italienne condamne à 24 ans de prison un militaire ukrainien pour des tirs au mortier sur des journalistes

Mironov et Rochelli


Deux photoreporters, William Roguelon, français, et Andrea Rochelli, italien, accompagnés de leur traducteur russe Andrei Mironov, ont été victimes le 24 mai 2014 non loin de Slaviansk, dans le Donbass, de tirs de mortiers de l'armée ukrainienne. Seul le Français survivra à ses blessures. Alors que la justice italienne a retrouvé et condamné à 24 ans de réclusion le militaire italiano-ukrainien ayant participé à ces tirs délibérément dirigés contre les journalistes, la justice française n'avance pas et l'instruction est au point mort. Etrange, quand même, dans une même affaire, à l'heure où l'on ne cesse de vanter l'Europe et la coopération entre les pays ... A moins qu'il n'y ait aucune volonté politique, du côté français, de pointer du doigt la responsabilité de l'armée ukrainienne ... 

vendredi 12 juillet 2019

Ukraine : Zelensky acte l'échec de la Révolution du Maïdan



Le nouveau Président ukrainien, dans une de ses sorties médiatiques dont il a l'habitude, vient, peut-être sans le vouloir, d'acter l'échec de la Révolution du Maïdan, qui a coûté la Crimée au pays, le plongeant depuis plusieurs années dans une guerre civile sans fin, ayant détruit l'Etat, remis les clés du pays aux puissances étrangères. Zelensky annonce la nécessité d'élargir la loi d'épuration pour liquider tous ceux qui sont venus au pouvoir après le Maïdan. Au même moment, l'UE, elle aussi sans s'en rendre compte,  vide le Maïdan de son sens en levant l'incrimination de détournement de fonds publics contre l'ancien Président ukrainien, Yanukovitch. Au pays de l'absurde, les clowns sont rois.

jeudi 11 juillet 2019

Billet en passant : d'une technologie à l'autre, où est l'homme ?



Alors que l'homme semble avoir de plus en plus de mal à maîtriser une technologie, et le mode de vie qui l'accompagne, hérités d'une période, pas si ancienne, où les enfants apprenaient à l'école, où les formations formaient des professionnels, une dangereuse fuite en avant se manifeste. Ce que l'on ne peut maîtriser, il faut le dénigrer. L'homme était sur la Lune avant que le culte technologique n'existe, peut-être parce que justement il n'était pas nécessaire - comme culte - puisqu'il y avait de grandes réussites. Pour autant, l'on ne peut sortir du culte technologique sur lequel repose la notion de progrès dans notre société matérialiste et un gouffre se constitue entre le discours et les faits. C'est l'impasse de notre époque. Les avions s'écrasent, les fusées s'enflamment ... et l'on apprend que les diplômes seraient un héritage barbare. Voici ce qu'a produit la déstructuration de l'enseignement, la barbarisation de l'homme. Ce n'est pas l'époque joliment appelée du "post-humain", ce n'est que la régression de l'homme.  - Certes, c'est moins joli.

mercredi 10 juillet 2019

Géorgie : Poutine désamorce une dangereuse escalade



Le 21 juin, des manifestations anti-russes ont été organisées à Tbilissi par l'opposition pro-atlantique, dirigée par le triste sire Saakachvili (voir notre texte ici), jouant ainsi le jeu américain visant à couper définitivement la Géorgie de la Russie. Si la sauce a bien pris dans un premier temps, il semblerait que les marionnettistes soient allés trop loin en lançant dimanche soir un journaliste invectiver sur une des chaînes d'opposition, dans le langage ordurier des prisonniers, le Président russe personnellement. Une escalade aurait dû s'ensuivre, qui a été bloquée par la réaction de Vladimir Poutine.

mardi 9 juillet 2019

Quand l'Union eurasiatique reproduit les mêmes travers que l'Union européenne : haro sur la souveraineté



L'Union économique eurasiatique est assez peu connue en France. Si elle fut longtemps présentée comme une tentative de compensation de l'influence russe dans l'espace post-soviétique après la chute de l'URSS, il semblerait que la réalité soit bien différente. Transposition idéologique intégrale de l'Union européenne, de la toute-puissance du marché, les mêmes causes produisant les mêmes effets, la Russie est en train de voir sa souveraineté interne, celle d'édicter ses normes législatives en tenant compte d'intérêts nationaux librement déterminés, remise en cause par cette Union. Un exemple intéressant en matière de boisson énergétique.

lundi 8 juillet 2019

Défilé militaire du 4 juillet : Trump commet un crime de lèse-société globale



A l'occasion de la fête de l'Indépendance américaine du 4 juillet, Donald Trump a organisé un défilé militaire et osé un discours, ce qui a provoqué de vives réactions médiatiques, rarement positives, comme à chaque fois en ce qui le concerne. Dans ce cas précis, la réaction épidermique des médias montre bien que Trump s'est attaqué à un tabou - l'Etat. Or, une démonstration de force pour le climat ou les LGBT, c'est normal, mais quand l'Etat s'assume en tant que tel, nous frôlons la "dictature".

vendredi 5 juillet 2019

Soros revendique les manifestations en Géorgie pour une rupture totale avec la Russie



Chaque fois que des populations se soulèvent, la tentation est grande d'y voir l'ombre de Soros. A tel point que cela en devient dérangeant : n'y a-t-il donc plus aucun mouvement populaire qui ne soit véritable ? Les hommes sont-ils à ce point devenus faibles, qu'ils ne soient plus capables de se soulever pour une idée, qu'ils ne puissent être menés que comme des boeufs, la corde accroché à un cou entravé ? Il semblerait en effet que la Géorgie n'échappe pas à cette valse nauséabonde des marionnettes. Des publications intéressantes sur le site de Soros en Géorgie appellent à lutter contre la Russie et contre ce gouvernement qui aurait trahi les intérêts du pays en n'étant pas suffisamment russophobe. Publications signées par des associations auprès de l'ONU et de l'OTAN. Pour ceux qui croient encore aux fables de l'indépendance des peuples, lorsque l'éducation et la culture ont été réduites à néant.

jeudi 4 juillet 2019

Quand le Royaume-Uni craint un véritable monitoring de la Crimée



A l'ONU, le Royaume-Uni demande de laisser passer une mission d'observation internationale en Crimée, créant par là même un problème là où il n'y en a pas. Au-delà des petites sorties de communication politique, c'est l'institution même de l'observation internationale qui retient notre intérêt. Ainsi, certains pays autodéclarés hautement démocratiques se sont reconnus le droit de juger du niveau démocratique d'autres pays et de décerner des "certificats" de bonne conduite. De la bonne conduite à l'allégeance, il n'y a qu'un pas. Celui là-même qui sépare l'observation internationale de la tutelle.

mardi 2 juillet 2019

Le Lotus camp pour enfants de Donetsk : que se cache-t-il derrière ?



Un camp de vacances, en soi, pourquoi pas. Mais à Donetsk, alors que les frappes militaires ukrainiennes reprennent, cela semble suffisamment étrange pour s'y intéresser. Que se cache-t-il derrière le Lotus kids, la question reste ouverte.

lundi 1 juillet 2019

La question du rapatriement des familles de djihadistes : l'hypocrisie de part et d'autre d'un choix non assumé



Depuis une année environ, en fait depuis que les terroristes perdent militairement la guerre en Syrie grâce à l'aide apportée par l'armée russe, la question de l'avenir de ces djihadistes, donc terroristes, et de leur famille se pose. Sur ce point, la France tient une position rationnelle : rapatriement au cas par cas. Mais les médias et les structures des droits de l'homme forcent un rapatriement massif. Oubliant que toute liberté, tout choix implique la responsabilité de ses actes. Oubliant que tout Etat est en droit de déterminer les priorités de sa sécurité nationale.

vendredi 28 juin 2019

Benalla et Heitz : le visage (répugnant) de ce que produit notre société



Le nouveau procureur de Paris, Rémy Heitz vient de s'acquitter de sa dette envers la présidence, en homme d'honneur qu'il est. Les proches du Président sont écartés des procédures judiciaires pour faux témoignages quant aux fonctions de Benella, faute d'avoir été innocentés, et les faux témoignages de Benalla lui-même et Crase remis à des heures plus clémentes. C'est étrange de voir que finalement une institution politique, le Sénat, est plus indépendante que la justice.

jeudi 27 juin 2019

Que le retour de la Russie au Conseil de l'Europe ne soit pas une victoire à la Pyrrhus



La Russie est pleinement revenue au sein du Conseil de l'Europe, ses droits ont été entièrement rétablis dans tous les organes. La victoire est réelle. A ce moment précis. Or, la vie politique ne s'arrête pas ici et beaucoup de questions se posent quant au prix à payer, la position de l'institution étant loin d'oublier la Crimée, le Donbass, Sentsov, le lobby LGBT, les marins etc. En revenant, la Russie reprend de facto les discussions sur toutes ces questions. Comme la résolution le précise. L'on est en droit de se demander si la participation dans ces organisations est réellement dans l'intérêt d'un pays qui se veut souverain, tant qu'il ne maîtrise pas le processus. Quelques réflexions à contre-courant.

mercredi 26 juin 2019

Ukraine : La CEDH sera-t-elle confrontée à l'expropriation illégale de l'Eglise orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou par Kiev ?



Face à la crise de l'Eglise orthodoxe en Ukraine et aux attaques incessantes et renforcées menées par la nouvelle Eglise orthodoxe d'Ukraine contre l'Eglise orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou, le monde orthodoxe se rassemble et veut utiliser les moyens juridiques à sa disposition, pour mettre un terme à cette montée de violence, qui se traduit par une prise de possession illégale des biens de l'Eglise canonique avec l'aide des extrémistes. Le droit arrête rarement la violence, lorsqu'elle est soutenue par le pouvoir politique, mais cela permet au moins de faire connaître ce qui se passe dans cette Ukraine "pro-européenne". Ainsi, l'Eglise orthodoxe de Chypre lance une action auprès des autres Eglises orthodoxes pour porter l'affaire devant la CEDH. Il serait surprenant que cette institution examine l'affaire, alors autant en parler.

mardi 25 juin 2019

Billet jaune : si Macron, les Gilets Jaunes sont des manifestants et même des êtres humains



La dernière interview de Macron dans la presse anglo-saxonne ne va pas calmer la crise qui secoue la France, dont le mouvement des Gilets Jaunes n'est que le sommet visible de l'iceberg. L'on apprend ainsi que les Gilets Jaunes, ne vous y méprenez pas, ne sont pas vraiment des manifestants. Avec un peu de chance, dans quelque temps, nous apprendrons qu'ils ne sont pas vraiment des êtres humains non plus. Le droit de l'ennemi peut - et doit - donc s'appliquer à ceux qui contestent le fonctionnement d'un système, dans lequel la classe moyenne a de moins en moins de place.

lundi 24 juin 2019

Les burkinis de Grenoble : un enjeu de pouvoir



Depuis dimanche, chacun semble surpris de découvrir l'opération burkini à la piscine municipale de Grenoble. Pourtant ce n'est pas la première et la montée intégriste sous le slogan de la "liberté des femmes" - à s'enfermer - cache difficilement la faiblesse des structures républicaines. Entre clientélisme et boboïsation de la société, l'enjeu n'est pas religieux, c'est un enjeu de pouvoir.

vendredi 21 juin 2019

Géorgie : les Etats-Unis veulent lancer l'opposition à Tbilissi contre la Russie



A l'occasion de l'organisation de la 26e Assemblée générale de l'assemblée interparlementaire de l'orthodoxie se déroulant à Tbilissi et présidée par la délégation russe, des émeutes ont été "spontanément organisées" devant le Parlement, contre "l'occupation russe". Si vous allez à Tbilissi, qui est une ville d'un charme fou, vous verrez immédiatement que le pays est - physiquement même - sous occupation américaine. Mais la population reste très aimable avec les touristes, dont la grande majorité vient de Russie. Faut-il aller encore plus loin et briser le lien restant entre ces deux pays ? Il semblerait que le mouvement soit effectivement lancé, ici aussi avec l'appui des extrémistes, par les Etats-Unis qui entrevoient un danger dans la coopération institutionnelle avec la Russie.

jeudi 20 juin 2019

MH17 et les accusations politiques contre la Russie : le coup de poker menteur du JIT



Le groupe d'enquête internationale, dont l'Ukraine fait partie et non la Russie, a, sans aucune surprise, accusé la Russie d'être à l'origine du crash du Boeing malaisien MH17 le 17 juillet 2014 dans le Donbass. Il a été tité après avoir été dérouté par l'aiguilleur du ciel ukrainien, par un missile appartenant à l'Ukraine. Mais le groupe d'enquête préfère s'appuyer sur des vidéos issues du net et prévoir un procès en mars prochain. Maintenant, l'enquête à charge contre trois Russes et un Ukrainien est ouverte. Le procès doit permettre d'estampiller une décision politique déjà prise. 

mardi 18 juin 2019

La pensée complexe de Macron entrevoit une volonté de paix chez Zelensky, mais il est le seul



La visite de Zelensky en Europe a été maquée par une halte parisienne, lors de laquelle il a discuté avec Macron de la situation en Ukraine et du conflit dans le Donbass. Sans entrer dans le détail de cette mauvaise parodie d'une gouvernance européenne disparue, le Président français a eu l'incompétence - ou l'hypocrisie - de féliciter Zelensky pour sa volonté de mettre un terme au conflit dans le Donbass. Alors que l'armée ukrainienne redouble d'efforts. Alors que les Etats-Unis appellent à la soutenir. 

lundi 17 juin 2019

Billet d'humeur : ne parlez pas des Gilets Jaunes, ce n'est pas déontologique - sauf pour les critiquer



Un jeune technicien du son a perdu son emploi, car il a osé parler au ministre de l'Intérieur des Gilets Jaunes victimes des violences policières. Il paraît que ce n'est pas déontologique. Aurait-il également été viré s'il avait félicité Castaner pour sa gestion des manifestations ? Non, nous pouvons en être sûrs. Les dérives totalitaires, avec le soutien actif d'une partie de la population, rappellent les heures sombres de la République.

vendredi 14 juin 2019

Les premiers habitants de Donetsk reçoivent la nationalité russe



Suite à la dégradation de la situation dans le Donbass et au manque de volonté des autorités ukrainiennes de trouver une solution pacifique au conflit, le Président russe Vladimir Poutine avait décidé de la mise en oeuvre d'une procédure simplifiée et accélérée d'obtention de la nationalité russe pour les personnes vivant dans les républiques de Lougansk et Donetsk. Les premiers résultats sont là.

jeudi 13 juin 2019

Pôv' Golounov : les dessous pas très propres d'un conte pour grands enfants



Avec la libération de Golounov, les rédactions laissent paraître des articles qui avaient été "retenus", je cite, "pour ne pas porter atteinte à Golonouv" (M. Simoniane), sortent des interviews où les participants, des directeurs de médias d'opposition, expliquent comment ils ont fait libérer Golounov et prendre la décision avant le passage devant la justice. Bref, la fameuse "corruption" de la police, les méchants flics pourris contre les gentils journalistes, tombe doucement, mais la manipulation, par des forces réelles, elle, est doucement mise au grand jour. Doucement et discrètement, alors aidons-la un peu. Voici les détails et les dessous du piège Golounov, dans lequel certaines élites russes à nouveau jettent le pays avec délice. Le relent nauséabond des années 89-90 ressort des égouts ...

mercredi 12 juin 2019

Golounov : le premier tribunal médiatique en Russie emportera-t-il le système dans une parodie de tribunal populaire ?



Hier soir, dans la précipitation, le ministre russe de l'Intérieur s'est fendu d'une déclaration filmée, annonçant la fin officielle des poursuites contre Golounov pour manque de preuves, ainsi que l'ouverture d'une enquête interne. Assez étrangement, l'affaire n'a pas été close pour absence d'éléments matériels de l'infraction ou absence de faits. Donc, théoriquement, elle reste, il y a bien eu trafic de drogue, et en 24h, tout à coup, les éléments de preuves tombent, la rue (de journalistes) est en fête, la corporation a gagné. Un précédent a ainsi été créé, une fracture est introduite et les forces de l'ordre, mises à genoux devant le tribunal médiatique, doivent encore se demander ce qui s'est passé. 

Ce tribunal médiatique vient de remporter sa première victoire, il y a des chances pour qu'elle ne soit pas la dernière. Il n'y a même, vu l'absence de résistance du système étatique, aucune raison pour que la machine ne s'emballe. Un sentiment de malaise, presque physique, se renforce. Car cela rappelle les préludes d'une autre histoire.

mardi 11 juin 2019

Pour Amnesty International, Assange n'est pas un prisonnier politique



Pour l'incontournable Amnesty International, donnant le la de la bonne conscience occidentale, Julian Assange n'est pas un prisonnier politique. En effet, quelle idée ? Il n'a pas été contraint de se réfugier pendant des années dans une ambassade à Londres en raison de ses idées et cette ambassade n'a pas été contrainte de le donner en raison de ses idées. Alors pourquoi le défendre ?

Si vous aviez encore des illusions au sujet de l'impartialité de cette organisation ...

lundi 10 juin 2019

Désagréable spectacle Golounov



Non, il ne s'agit pas de Boris Godounov, mais d'une bien plus piètre représentation, Ivan Golounov. Une étrange affaire d'arrestation d'un journaliste d'investigation, qui travaillait à la commande pour des médias dits "libéraux", donc indépendants puisque d'opposition. Seulement, il a été interpellé pour trafic de drogue. Ce que chacun semble oublier, puisque a priori c'est un coup monté. Interpellé le jour où il aurait transmis une véritable bombe sur la corruption à Moscou, avec des noms et des preuves. Toujours pas publiée, la bombe. Pour autant, les pressions sur la justice et les enquêteurs rappellent à s'y méprendre l'affaire Magnitsky. A l'époque, les médias russes n'étaient pas prêts à se jeter contre l'Etat. Ils sembleraient l'être aujourd'hui. Quelques questions autour d'une affaire trouble, où le dindon de la farce n'est pas forcément celui que l'on croit.

vendredi 7 juin 2019

Le culte LGBT : un totalitarisme totalement ... inclusif



Le poids du lobby LGBT n'est ni une nouvelle, ni une surprise. Qui, aujourd'hui, va oser critiquer le culte LGBT? Personne. Cet insolent serait immédiatement cloué au pilori de la bonne conscience publique. Reste les cuisines et les amis. Et encore, en faisant attention. Chaque société à forte dimension idéologique met en place un code de conduite, d'autant plus rigide que la pression idéologique est forte. La France est subrepticement entrée dans la danse.

mercredi 5 juin 2019

Vers l'ukrainisation de la France ou qui est finalement bâillonné ?



Mathilde Panot, député LFI, s'est bâillonnée à la tribune de l'Assemblée nationale pour dénoncer la réduction du temps de parole des députés en fonction des groupes parlementaires. Visuellement, en effet, ça porte. Mais du point de vue de la qualité du débat politique, l'on peut s'interroger sérieusement quant à la dégradation, la transformation des débats parlementaires en clownerie de bas étage. Si cette tendance a toujours existé, le niveau général baisse dangereusement et n'est pas sans rappeler le cas ukrainien. Pour autant, la France n'a pas eu besoin d'un Maïdan pour détruire ce qui reste de ses institutions étatiques, l'élection de Macron a été suffisante. A moins qu'elle ne soit justement ce "Maïdan français", ce putsch destructeur antiétatique largement soutenu par différents groupes d'intérêts mondialisés.

mardi 4 juin 2019

Billet d'humour : Crime de lèse-Macron ou le sermon Jaune qui ne plaît pas au préfet de l'Eure



Chers amis, l'on ne plaisante pas avec le corps sacré du Monarque, même s'il est républicain et surtout s'il est impopulaire. Alors, quand un curé a le toupet de rappeler les traditions des prêtres ouvriers, de mettre l'Eglise du coté des faibles et non des puissants, et cela en poussant l'inconvenance jusqu'à se moquer du Souverain, non, c'en est trop, Monsieur le préfet, digne représentant non plus de l'Etat, mais du Monarque chahuté, en appelle à la justice. Celle des hommes, beaucoup plus conciliante que celle de Dieu. Pour qu'elle aille chercher ce curé irrévérencieux chez lui. Pendez-le haut et court, chers amis, qu'il serve d'exemple!

lundi 3 juin 2019

Venezuela : la Russie maintient l'intervention militaire américaine en échec



La présence des "conseillers" militaires russes continue à bloquer l'évolution du scénario américain au Venezuela. Face à l'impasse, les médias américains commencent à diffuser de fausses informations quant à un soi-disant retrait de la Russie suite aux pressions américaines. Information démentie.

vendredi 31 mai 2019

Macron et Le Pen incarnent la nouvelle configuration politique française - mondialisation / souverainisme



Les partis politiques traditionnels sont morts, cela est acté, car ils ne correspondent plus au clivage idéologique de notre société. Il ne s'agit plus de droite ou de gauche, le véritable enjeu aujourd'hui est celui de la dissolution de l'Etat dans la mondialisation ou de la préservation/restauration de sa souveraineté. C'est ce nouveau paradigme qui est incarné par Emmanuel Macron et Marine Le Pen, quelle que soit la manière dont on apprécie ces personnalités.

jeudi 30 mai 2019

L'expérimentation du vote électronique à Moscou et les risques réels de falsification des élections



La Russie vient d'adopter la loi fédérale prévoyant l'organisation d'une expérience de vote électronique à distance dans certaines circonscriptions électorales pour les élections des députés locaux de l'assemblée de Moscou ce 8 septembre. Les risques de falsification et de manipulation qui en découlent sont particulièrement sérieux, car il est impossible de déterminer avec certitude en finalité qui votera. Quand le culte du "progrès numérique" s'oppose au progrés démocratique.

mercredi 29 mai 2019

Marat Kasem, rédacteur en chef de Sputnik Lituanie, interpelé à Vilnius pour atteinte à la sécurité nationale



Décidément, la liberté d'expression est devenue une arme de destruction massive pour ces régimes dits "post-démocratiques" que sont devenus les nôtres en Europe, autrement dit pour nos vieilles sociétés qui, malheureusement, ne sont plus démocratiques. La Lituanie vient de le rappeler haut et fort avec l'interpellation de Marat Kasem, rédacteur en chef de Sputnik Lituanie, pour "atteinte à la sécurité nationale". Ce qui ne choque personne, c'est Sputnik, c'est la Russie, tout est permis. Examinons de plus près les lambeaux du journalisme et de la liberté de la presse en Europe à travers cette histoire.

lundi 27 mai 2019

Billet d'humeur : de l'hamburgerisation de l'Université en Russie à la McDoisation de la souveraineté



Il était une époque où la référence de l'enseignement supérieure et de la recherche en URSS était l'Académie des sciences, les Universités historiques de Moscou ou de Saint-Pétersbourg, où les questions comme la recherche atomique, l'espace occupaient les esprits. Ces grands centres étaient des références, faisaient la Une. Maintenant, avec le culte de business et la théorie primitive du management, c'est l'Université McDo de hamburgerologie qui vient d'ouvrir en grande pompe à Moscou qui donne le ton. La chute est aussi vertigineuse qu'inquiétante. De la souveraineté McDo ...

vendredi 24 mai 2019

Le libertarisme façon Zelensky ou le suicide politique : l'avenir de la Macronie ?



Si la France ne se réveille pas et si les Français ne font pas preuve de plus de maturité politique, ce qui se prépare en Ukraine avec Zelensky, à savoir la mise à mort de l'Etat, rendu volontairement incapable d'assumer ses fonctions, et la barbarisation de la société sous le slogan de la "liberté totale" des libertaires, revenant en fin de compte au simple principe de la survie des plus forts au prix des plus faibles, tout cela pourra facilement être introduit par la prochaine figure présidentielle française. La population y est préparée depuis longtemps, elle est déjà smartphonisée à souhait, habituée à réagir émotionnellement et non rationnellement, sur l'instant et sans aucune perspective historique. Voici en détail le suicide de l'Ukraine programmée par les conseillers de Zelensky. Je vous laisse faire le parallèle avec la France, ou plutôt avec la Macronie. L'Ukraine est le laboratoire de l'Europe néolibérale, ne l'oubliez pas. Et la figure assumée de Reagan en référant ne laisse planer aucun doute.

jeudi 23 mai 2019

Quand l'Ukraine reconnaît que le conflit dans le Donbass est une guerre civile



Le nouveau président ukrainien a débuté ses nominations. Pour l'instant, l'on retrouve dans sa nouvelle administration essentiellement des proches de l'oligarque Kolomoïsky et ses proches du show-business. Avant de revenir sur la composition de l'équipe de Zelensky lorsqu'elle sera complète, arrêtons-nous un instant sur les toutes récentes déclarations de son chef des armées, le général Khomtchak, principalement devenu célèbre pour l'échec sanglant d'Ilovaisk en 2014, où il a abandonné ses hommes après les avoir conduits au massacre. Ce grand stratège vient, en revanche, de reconnaître que le conflit dans le Donbass est une guerre civile. Revenons sur ses déclarations.

mercredi 22 mai 2019

Arménie : Nikol Pachinian veut prendre le contrôle du système judiciaire



Alors que les grands discours sur l'indépendance de la justice font les slogans de toutes les oppositions des pays où les dirigeants, pour une raison ou pour une autre, ne conviennent pas au monde atlantiste, une fois au pouvoir, ces leaders n'ont d'autre volonté que de faire plier le système judiciaire à leurs impératifs. C'est exactement ce que fait le Premier ministre arménien, sorti de la rue par la force d'une révolution de couleur formatée, appelant à bloquer les tribunaux de droit commun et à adopter une énième réforme judiciaire ... après que l'ancien président Robert Kotcharian a été libéré par la justice et placé sous contrôle judiciaire. Alors qu'il est accusé d'avoir maîtrisé par la violence l'opposition en 2008, dont faisait partie ... Pachinian. Ce qui, du coup, provoque sa colère et il demande plus d'indépendance de la justice (de qui ou de quoi?). C'est ce que la presse française oublie de vous dire. Sinon, forcément, il faudrait parler non pas de justice, mais de politique, de vengeance personnelle et primaire, etc. Mais dans le Monde Libre, c'est évidemment inconcevable.

vendredi 17 mai 2019

Russie : le numérique contre l'Etat et la société



De l'Etat numérique, en passant par l'Etat virtuel pour terminer par la virtualité de l'Etat, il n'y a qu'un pas, que nos sociétés conditionnées par la mondialisation franchissent la joie au coeur et la tête dans les nuages. Dans une sorte de transe. Très loin des réalités. Niées dans un monde déclaré "post-truth" - pour plus de commodités. Car les dogmes ne se discutent pas, ils s'applaudissent, se vivent en allant toujours plus haut, toujours plus loin. Et lorsque les dogmes se fracassent contre la réalité, lorsque les dangers que l'on ne veut pas voir apparaissent, insistent les saligauds, certains veulent encore fermer les yeux. Par confort, faiblesse, plus que par fanatisme pour la majorité. Car, que faire de ce monde, si les dogmes qui le soutiennent s'écroulent? Exemple sur le culte du numérique en Russie, qui commence à coûter cher ... très cher : exemple de la fuite massive des données personnelles de politiciens, journalistes, hommes d'affaires ...

mercredi 15 mai 2019

Rencontre Lavrov / Pompeo : à la recherche d'un nouvel équilibre international



La rencontre entre Pompeo et Lavrov à Sotchi s'inscrit dans une série de discussions houleuses entre les Etats-Unis et la Russie, où chacun défend des intérêts loin d'être convergents. Le fait que la Russie affirme son droit à avoir des intérêts propres surprend les Etats-Unis, qui pensaient être les seuls dans cette situation privilégiée. C'est la recherche d'un nouvel équilibre international qui est en jeu.

mardi 14 mai 2019

Kirill Vyshinsky, le journaliste ukrainien oublié de la bonne conscience occidentale



Ce 15 mai 2019, cela fera une année d'incarcération. Et Kirill Vyshinsky n'a pas le même soutien politico-médiatique que Sentsov. Surprenant. Rédacteur en chef du site d'informations RIA Novosti Ukraine, il est vrai qu'il a été arrêté en Ukraine et non en Russie, en raison des publications insuffisamment pro-Maïdan et non pas avec des explosifs, en raison de son activité journalistique et non pas pour préparation active d'actes terroristes. Beaucoup de motifs qui incitent immédiatement ses collègues occidentaux et les organisations professionnelles à tourner la tête. Alors, regardons. 

lundi 13 mai 2019

Loiseau En Marche dans les égouts de la politique : le clip de trop ?



Faute d'arguments sur le fond, les macronistes attaquent leurs adversaires dans un jeu vidéo, où Nathalie Loiseau en chute dans les sondages, combat valeureusement Trump (quel est le rapport avec l'UE?) et tous les salauds estampillés insuffisamment mondialistes, no borders ou atlantistes, à savoir Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et même Salvini. Bref, LaRem avec leur dieu Macron sont prêts à sauver les peuples européens, que dis-je, le monde, des Etats qui les protègent trop des ravages de la mondialisation. Et pour cela, un jeu vidéo est lancé, où l'on voit tout le mépris de ces gens pour leurs adversaires, autant que pour leurs électeurs.

dimanche 12 mai 2019

Les 5 ans du référendum d'indépendance du Donbass


Il y a 5 ans, le 11 mai 2014, en pleine guerre civile, le Donbass veut suivre la voie de la Crimée, organise un référendum et déclare son indépendance. Depuis, les habitants ont défendu leur terre les armes à la main et payé au prix fort le refus de se soumettre à un régime extrémiste et répressif d'opérette, devant cacher sa véritable raison d'être, à savoir la défense des intérêts atlantistes, en détruisant l'Etat ukrainien, en instrumentalisant l'Ukraine contre la Russie.

mercredi 8 mai 2019

Ce 8 mai 1945, quand l'Allemagne nazie capitule : à la mémoire de nos aïeux



Nous célébrons aujourd'hui la capitulation de l'Allemagne nazie. La Seconde Guerre mondiale a encore fait des morts, les Etats-Unis ont réussi à larguer deux bombes atomiques sur le Japon, mais c'est alors que la défaite de l'Allemagne est actée. Je vous propose un retour en documents d'archives sur cette époque. En mémoire de ces hommes et femmes qui se sont battus pour que nous soyons libres.

mardi 7 mai 2019

Syrie : cette guerre qui ne finit pas d'en terminer "pour raison humanitaire"



Le conflit en Syrie est particulièrement représentatif des guerres contemporaines, impossibles à terminer en raison de la faiblesse politique extrême de nos pays. Les combats doivent s'arrêter "pour raison humanitaire", les ennemis doivent être évacués "pour raison humanitaire", toute attaque de l'armée régulière est condamnée par la presse occidentale en raison des "conséquences humanitaires". Et avec toutes ces raisons "humanitaires", les  conflits continuent, se régénèrent, gangrènent, blessent, tuent, désespèrent. Conflit secondaire, le conflit syrien dépendra de la résolution de la crise géopolitique majeure, dans laquelle il n'est que partie. Et ce conflit primaire se porte à merveille.

lundi 6 mai 2019

Elections européennes : quels intérêts défendent finalement les députés européens ?



Les élections des députés européens approchent et la machine à propagande tourne à plein régime : allez voter pour faire barrage à Macron, pour faire barrage à le Pen, allez voter pour qui vous voulez, l'important est de voter. Ce qui permettra aux multinationales de continuer à décider de la politique européenne et à ces députés de travailler à son implantation nationale. Si vous voulez un Frexit, c'est justement le pouvoir national qui en décide. Mais chut, gardons les illusions, elles sont tellement utiles. A tous. Deux raisons pour ne pas tomber dans le piège : les élus européens ne représentent pas les intérêts nationaux et les financements des partis politiques européens les conduisent à défendre les intérêts des multinationales. 

vendredi 3 mai 2019

Le scandale de la fausse attaque de la Pitié-Salpêtrière : pourquoi le régime de Macron dénigre à ce point les Français ?



La Pitié-Salpêtrière attaquée par une horde jaune barbare, mettant en péril le travail du service de réanimation, volant du matériel médical et dégradant les lieux. La Pitié-Salpêtrière sauvée par de valeureux chevaliers sans peur et sans reproche. Voici le fantasme de tout un Gouvernement, voici l'image que leurs élites ont des blessures du peuple français, voici toute la considération qu'ils nous portent. Ici, la presse écrite ne suit plus, cela va trop loin.

jeudi 2 mai 2019

Guaido ou le coup d'Etat américain au Venezuela : démonstration



Que l'on aime ou non Maduro, la question n'est pas là. Il ne s'agit pas de préférences personnelles, mais du fonctionnement institutionnel d'un Etat, de sa souveraineté. Maduro a été élu, ne plaît pas au clan atlantiste, car les ressources pétrolières du Venezuela sont trop importantes pour rester en dehors du contrôle américain. Pour y remédier, les Etats-Unis lancent une "communauté internationale" d'états satellites dociles, décrétant que le fantoche Guaido est le président légitime non élu. Une troisième tentative de renversement du pays est en cours. Et la machine politico-journalistique tourne à plein régime pour faire oublier une scandaleuse et banale ingérence.

mardi 30 avril 2019

La Russie ressort des tiroirs une émission de magie présentée par ... Zelensky



Avec l'élection du jeune acteur et show man Zelensky à la présidence ukrainienne, la Russie montre, avec beaucoup de finesse et d'humour, ce qu'elle pense de cette stratégie atlantiste : si le pays, et ses curateurs, ont si peu de respect pour l'Ukraine, pourquoi la Russie devrait-elle prendre un clown au sérieux? Et pour illustrer cette position, elle ressort une émission de magie tournée en 2011, dont l'actuel président élu ... était l'animateur. L'humour est vraiment tout ce qui reste, lorsque l'absurde a gagné.

lundi 29 avril 2019

L'OCDE, la mondialisation et la dégradation des sociétés développées



L'OCDE a sorti un rapport qui, finalement, souligne ce que chacun ressent déjà : la mondialisation non seulement n'a pas amélioré la vie dans les sociétés développées, mais elle a des effets pervers inévitables et destructeurs : disparition de la classe moyenne, "ubérisation" du travail, baisse des salaires, etc. La recommandation est simple : les Etats doivent non pas lutter contre la mondialisation, (les dogmes ça ne se discutent pas), mais pleinement convertir leurs sociétés nationales à cette paupérisation, voire précarité, chronique. Ce que justement Macron nous prépare. Pour cela, ils sont libres de trouver les slogans qui conviendront : la liberté absolue, la mobilité absolue. L'important est "l'absolu" virtuel pour cacher la dégradation réelle.