L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

mercredi 28 juin 2017

Russie : Staline, un fantôme trop vivant



Décidément, Staline est bien vivant en Russie. Il suffit que son nom apparaisse pour que le clan "libéral" soit prêt à prendre les armes contre "le tyran sanguinaire". Après tant d'années, toujours autant de manichéisme confortable, il incarne cette ligne qui traverse la société russe, coupe la population d'une partie de son "élite". Deux parties de la société, presques deux "Russie" qu'il n'est pas possible de réconcilier semble-t-il. Et tout cela parce qu'une plaque commémorative historique a été restaurée dans une faculté de droit. 

mardi 27 juin 2017

Mairie de Moscou: la "rénovation" ne se discute pas

Y. Loujkov, ancien maire de Moscou


La ville de Moscou vient de rejeter la demande d'un référendum local sur ces fameuses "rénovations" du maire Sobianine, jugeant les questions ... contraires à la législation. Les organisateurs de cette consultation populaire, qui semble tout à fait légitime vue l'ampleur du projet, ne se démontent pas et préparent une nouvelle version de questions qui pourront être posées ... en même temps que les présidentielles. La saison sociale, à la différence de la météo, annonce une vague de canicule.

lundi 26 juin 2017

Russie: CNN "Very Fake News" tente de se refaire une virginité



Comme dans la propagande islamiste selon laquelle au Paradis d'Allah après chaque rapport sexuel les femmes redeviennent vierges, CNN tente de sortir du dernier scandale qui a obligé la chaîne à retirer un lien impliquant le staff de Trump avec la Russie. L'hystérie mondiale anti-Trump et anti-Russie commence à devenir dangereuse ... pour le business. Donc de nouvelles règles - passablement rigides - sont mises en place par la chaîne elle-même dès qu'il s'agit de la Russie. Quand l'incompétence et la bêtise se disputent la première place.

vendredi 23 juin 2017

L'Ukraine tentée par le nettoyage ethnique du Donbass



L'Ukraine continue à hésiter entre deux scénarii: raser le Donbass, sur le modèle croate du nettoyage ethnique opéré avec le consentement occidental, ou bien continuer cette guerre molle et grignoter du territoire de cessez-le-feu en violations en attendant les élections présidentielles russes qui doivent, selon certains experts ukrainiens, permettrent la victoire de ... Navalny et donc le retour de la Crimée et du Donbass. Mais toute cette folie se conduit sur fond de guerre de palais, avec la préparation de l'impeachment de Poroshenko. 

jeudi 22 juin 2017

Une délégation française à Donetsk



A l'invitation de la jeune république de Donetsk, une délégation d'élus français des Bouches-du-Rhône,  représentant différents partis politiques, se rend à Moscou puis à Donetsk. C'est ce genre d'initiatives qui permettra de mettre fin au conflit, en ouvrant les yeux aux populations européennes sur la réalité de ce qui se passe dans la région.

mercredi 21 juin 2017

Quand la CEDH fait de l'homosexualité une politique d'Etat



Nous sommes insidieusement passés du respect de la vie privée et de l'obligation pour les Etats de garantir les droits de chacun à vivre la vie qu'ils désirent, dans le respet de la loi, à l'obligation pour les Etats de garantir la propagande des modes de vie minoritaires, devenus le référent du savoir vivre. Ainsi, l'homosexualité, d'une pratique sexuelle librement choisie par chacun, est devenue une politique d'Etat. Tout Etat qui ne la met pas en pratique est sanctionné par la CEDH, après avoir été montré du doigts par la bonne société. Finalement, l'homosexualité est devenue un dogme de la société post-moderne libertaire et la liberté de ne pas le suivre n'existe plus. Position qui conduit à tous les radicalismes.

mardi 20 juin 2017

Ukraine: "réintégrer" le Donbass en déclarant l'état de guerre


Le Président ukrainien a annoncé la prochaine adoption d'une loi de "réintégration du Donbass", qui semble fonctionner sur le double mécanisme de la carotte et du bâton, disons de la restauration partielle de certains droits violés par l'Ukraine, mais avec la déclaration de l'état de guerre sur certaines parties du territoire. L'Ukraine ne se batterait donc plus contre les "terroristes du Donbass", mais contre les militaires russes qui occuperaient ce territoire. Voici la manière dont Poroshenko veut mettre en oeuvre les accords de Minsk.

vendredi 16 juin 2017

Etats Unis / Russie: une sanction de trop?



Le Sénat américain s'est prononcé positivement sur le projet de loi déposé par des sénateurs républicains, représentant la ligne dure, visant à renforcer les sanctions contre la Russie, en raison de la guerre civile ukrainienne, cela est devenu une habitude, mais également pour le soutien apporté à Damas dans la lutte contre le terrorisme. Comme l'a très justement fait remarquer A. Merkel, les Etats Unis utilisent les sanctions pour défendre leurs intérêts. Serait-ce la sanction de trop pour l'UE?

vendredi 9 juin 2017

Macron: L'état d'urgence au quotidien ou la fin de la démocratie française



Afin de sortir de l'état d'urgence, le nouveau Gouvernement français a trouvé la solution: normaliser les mesures liberticides exceptionnelles. Ce qui, finalement, est une conséquence logique de la politique actuellement menée: lorsque l'on ne lutte pas réellement contre les sources du terrorisme, il faut un régime autoritaire pour faire taire le peuple.

jeudi 8 juin 2017

Iran: quand les Etats Unis utilisent Daesh pour défendre leurs intérêts



Les Présidents américains changent, mais les effets négatifs de leurs tournées mondiales dans leurs différents fiefs ne diminuent pas. Après le voyage de Trump au Moyen Orient et le soutient apporté à l'Arabie Saoudite, la région est au bord d'une crise majeure, à travers l'attaque du Quatar et de l'Iran. Dans ce jeu très dangereux, les alliés sont toujours les mêmes: les groupes terroristes interviennent décidément juste au bon endroit au bon moment.

mercredi 7 juin 2017

Syrie: Omran, l'histoire d'un Fake et de notre renoncement


Vous vous souvenez de ce petit garçon, soi-disant blessé suite aux bombardements russes et syriens à Alep? Il semblerait, selon son père, que l'histoire soit totalement différente. Un Fake monté par les Casques blancs et les médias occidentaux. Voici leur histoire.

mardi 6 juin 2017

La Russie bloque sa quote-part à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe



L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe est une institution somme toute assez marginale en Europe de l'Ouest, qui s'est essentiellement orientée, depuis la chute de l'URSS, vers le dialogue Est-Ouest, autrement dit vers l'explication des standards démocratiques "occidentaux" aux pays de l'Est en vue de leur éloignement de la Russie. Ces derniers temps, elle s'est officialisée en plateforme de politique russophobe, ce qui n'améliore pas son efficacité. Logiquement, la Russie s'interroge de plus en plus sérieusement sur l'intérêt que représente cette structure et a pris la décision de ne plus financer une politique orientée contre elle.

lundi 5 juin 2017

Les accords de Paris ou de la relativité démocratique



La sortie de Trump des accords de Paris a provoqué une vague de réactions internationales particulièrement importante. Il parait que la vidéo de Macron fut un succès, mais cela n'a que peu de conséquences: les Etats Unis sont sortis de ce qui est un cheval de combat d'une idéologie qui a besoin d'être universelle pour exister. Plus que les problèmes de pollution et de réchauffement climatique, c'est une question de pouvoir. 

vendredi 2 juin 2017

La Russie n'a pas invité l'AFP au Sommet des agences de presse à Saint Petersbourg



A l'occasion du Forum économique de Saint Petersbourg, le Président russe invite les directeurs des grandes agences de presse mondiales pour un Sommet de la presse. Cette année, l'absence de l'AFP a été remarquée. Juste après le comportement scandaleux de Macron à Paris, peut être que la Russie n'avait pas envie de voir des propagandistes autour de la table, mais des journalistes.

jeudi 1 juin 2017

Palmyre: le terrorisme, arme d'une guerre hybride



Deux fois en une semaine, la Russie a arrêté une tentative de Daesh sur Palmyre. Il est surprenant de noter que chaque rencontre internationale où il est question de renforcer la coopération avec la Russie dans la lutte contre le terrorisme, s'accompagne de tentatives de percée des groupes islamiques. Coïncidences certainement. A moins qu'il ne soit temps de reconnaître que le terrorisme est utilisé comme arme dans cette guerre hybride. Que cette guerre est une négation de la civilisation. Que nous revenons à la barbarie.

mercredi 31 mai 2017

L'expulsion des diplomates russes: nouveau moyen de pression



Après les Etats Unis, qui ont donné le ton, l'Estonie puis la Moldavie expulsent des diplomates russes. Une fois, deux, trois fois ... et la Russie hésite toujours sur la réponse. Un pays doit protéger ses diplomates, car ils sont en première ligne pour la défense des intérêts nationaux. Toucher aux diplomates, c'est toucher à l'Etat. Cette nouvelle technologie a effectivement pour but de destabiliser la Russie sur la scène internationale, alors qu'elle reprend du poids.

mardi 30 mai 2017

Les leçons de la rencontre Macron / Poutine



Lorsque deux chefs d'Etat se rencontrent, chacun doit avoir une idée claire de ce qu'il attend de la discussion. Si l'on comprend sans difficulté l'intérêt pour Macron d'inviter le Président russe, l'intérêt de la Russie de se prêter au jeu du faire-valoir est beaucou plus flou. De cette confrontation, semble-t-il inattendue pour la Russie, en ressortira peut-être plus de clairvoyance dans sa vision de la France contemporaine.

lundi 29 mai 2017

G7: la nouvelle configuration géopolitique



Le sommet du G7 qui vient de se dérouler en Sicile a officialisé le nouveau paradigme géopolitique, mettant les Etats au second plan, derrière les clans idéologiques. Trump, président des Etats Unis, s'est retrouvé face aux anciens alliés des Etats Unis, qui ne sont en fait que les membres du clan globaliste.

vendredi 26 mai 2017

Comment protéger la jeunesse contre la manipulation politique?



Les derniers mouvements à tendance révolutionnaire ont un point commun: l'utilisation, voire la manipulation, de la jeunesse. Qui dans ses années étudiantes n'a pas participé à une manif? Difficile à imaginer. Qui n'a pas voulu changer le monde? Qui n'a pas défié la police, s'imaginant dans la peau de David conte Goliath, la peur au ventre et le coeur en fête? Peu importe, si l'on n'est pas romantique à 16 ans, on ne l'est jamais. Si l'on ne verse pas de larmes à 16 ans sur les mots de Chateaubriand, une vie bien sèche s'annonce. Mais les temps ont changé et l'émotion provoquée par les post sur Facebook n'ont pas le même effet. La Russie cherche un moyen pour protéger sa jeunesse, mais la pente est glissante. 

jeudi 25 mai 2017

Radicalisation de l'Ukraine et faiblesse européenne



Après l'euphorie de l'obtention du régime sans visas pour les courts séjours dans l'Union européenne, l'Ukraine semble perdre le sens des réalités et les confrontations politiques internes se radicalisent. Cette tendance est d'autant plus dangereuse que l'UE n'entend pas ramener le pays à la raison.

mercredi 24 mai 2017

Kirill Serebrennikov: l'art expérimental justifie-t-il les détournements de fonds?

"Prière"


Question rhétorique: l'art expérimental justifie-t-il les détournements de fonds publics? Cette question n'est pas si stupide qu'elle devrait, à juste titre, l'être, si l'on en croit la vague d'indignation dans les milieux artistiques suite aux perquisitions dans le très en vogue Centre Gogol à Moscou et chez son directeur artistique Kirill Sebrennikov, l'enfant chéri provocateur de l'art expérimental russe.

mardi 23 mai 2017

Pourquoi la Douma ne veut pas repousser les lois Yarovaya contre le terrorisme



Une initiative d'un membre du Conseil de la Fédération demandait à reporter de 5 ans la mise en oeuvre des lois Yarovaya renforçant la lutte contre le terrorisme en Russie. Vu le contexte de l'augmentation de l'activité terroriste mondiale, la Douma ne veut pas remettre à plus tard l'échéance.

lundi 22 mai 2017

Donetsk: l'étendue effroyable des destructions civiles par l'armée ukrainienne



Pour qu'une région vive, elle a besoin et d'habitants, et d'infrastructures civiles. Raser de la surface de la terre une région, comme le Donbass, implique la destruction systématique de sa population, considérée comme terroriste, que l'on tue directement par les bombardements et l'artillerie, mais aussi en détruisant ses moyens d'existence, ou en la forçant à quitter le territoire. Les personnes âgées qui ne touchent plus leur pension, les enfants que l'on fait grandir trop vite sous les bombes, les hommes et les femmes qui voient leurs usines détruites, leurs magasins bombardés, leurs habitations soufflées par l'artillerie. Puisque à partir du 11 juin, les ukrainiens auront le droit de circuler sans visa dans l'Union européenne, c'est le bon moment pour revenir ce les apports de la démocratie post-Maïdan. Voici les chiffres précis des destructions matérielles civiles résultants des actions délibérées de l'armée ukrainienne. Le crime est constitué, mais il manque un juge. L'Occident est absent, complice, il ne va pas se juger lui-même.

samedi 20 mai 2017

Billet d'humeur: #StopDonbasPersecution



La crème du nombrilisme politico-humanitaro-culturel a trouvé une nouvelle cause. Quelle chance, ils découvrent qu'il existe un Donbass, quelque part au-delà des frontières de leur monde. Et dans cet étrange chose appelée Donbas, des gens souffrent. Mais puisque des gens souffrent: ce sont des LGBT martyrisés par des monstres pro-russes pas vraiment humains, eux. Le pire est qu'ils sont sérieux, enfin autant que ces individus préoccupés d'eux-mêmes puissent l'être.

vendredi 19 mai 2017

Syrie: la coalition américaine bombarde les alliés de Assad luttant contre Daesh



La coalition américaine reconnait avoir bombardé des forces pro-Assad luttant contre Daesh. Elle reconnait l'avoir fait sciemment. Car ils présentaient un danger. Voici ce qui se passe lorsque l'on n'a pas le même ennemi: certains utilisent les terroristes dans un but politique pour garder le contrôle sur un territoire, d'autres luttent contre ces terroristes.

jeudi 18 mai 2017

L'impasse de l'hystérie anti-russe



Non seulement Nekrassov n'est pas mort, mais il semble avoir pris le pouvoir si l'on en croit le degré d'hystérie anti-russe qui s'empare de notre monde. Pour autant, cette politique est une impasse.

mercredi 17 mai 2017

Ukraine: du rêve européen à la Corée du Nord



Dans l'euphorie de l'obtention du régime sans visas avec l'UE, qui a été interprété par l'Ukraine comme la rupture définitive avec la Russie, P. Poroshenko décide de radicaliser l'européanité de l'Ukraine: bloquer l'accès à l'internet russe, interdire le ruban de Saint Georges et en terminer avec l'Eglise orthodoxe du Patriarchat de Moscou. Du rêve européen, le Maïdan conduit à la Corée du Nord.

mardi 16 mai 2017

Macron choisira-t-il l'impasse ou l'imposture?


Résultat de recherche d'images pour "macron au louvre"

E. Macron a commencé sa campagne en fossoyeur de l'Etat français, il la termine en monarque républicain. Pourtant, l'on ne peut pas dire que la fonction l'ait rattrapée, ce serait plutôt les nécessités du moment. Un étrange virage qui met le clan néolibéral face à une alternative délicate: impasse ou imposture.

lundi 15 mai 2017

Démolition des Khrouchtchevka: l'opposition s'organise



Le mécontentement populaire monte à Moscou suite au programme massif de démolition lancé par le maire Sobianine. Au lieu de s'occuper au cas par cas des bâtiments menaçant ruine, le maire de Moscou annonce près de 5000 bâtimes visés, dont le choix laisse parfois perplexe. Les habitants, inquiets, se lancent dans un mouvement contestataire et certains simples citoyens rejoignent même l'opposition radicale pour les élections municipales de septembre. Un tel cadeau était inattendu, mais va être rentabilisé sans aucune hésitation.

vendredi 12 mai 2017

Trump-Lavrov: Non, la Maison Blanche n'est pas furieuse de la publication des photos



Selon la presse française, la Maison Blanche serait furieuse que la Russie ait diffusé les photos de la rencontre entre D. Trump et S. Lavrov. Le seul problème, est qu'il s'agit d'un Fake. Un fake lancé par CNN et docilement repris par la presse atlantiste, c'est-à-dire la quasi-totalité des médias. Mais pourquoi? Parce que la rencontre s'est trop bien passée. Et que les photos le montrent.

jeudi 11 mai 2017

Vent de panique en Ukraine: le peuple du 9 mai est bien vivant

Kiev, 9 mai 2017


En Ukraine, en ce moment, se déroule l'Eurovision. Cet évènement pourtant mineur a eu pour effet d'obliger le pouvoir ukrainien à montrer un visage "civilisé", notamment pour les célébrations du 9 mai. Le résultat est fulgurant: des dizaines de milliers de personnes dans les rues des villes du pays avec le portrait de leurs  proches ayant combattus contre Hitler au sein de l'armée rouge, des nationalistes arrêtés, la police qui protège les manifestants. Le pouvoir ukrainien n'était pas prêt à cela, à cette résurgence du peuple qu'ils pensaient avoir détruit.

mercredi 10 mai 2017

Lavrov à Washington pour une rencontre avec Tillerson et Trump



Aujourd'hui, le ministre des affaires étrangères russe, S. Lavrov est attendu aux Etats Unis pour sa visite réponse à Tillerson. Cet évènement se déroule dans un contexte particulier, celui de la subite démission de ses fonctions du chef du FBI par D. Trump.

lundi 8 mai 2017

Macron: quel est ce nouveau Président



Hier, 7 mai 2017, les français ont choisi un nouveau Président, Emmanuel Macron, pur produit du système de communication, du système financier et de la globalisation. L'euro est reparti immédiatement à la hausse, les marchés aussi. Le système idéologique dominant respire, mais quelle est cette victoire au goût amère, d'une France comme laissée sans voix, absente des rues, concentrée sur l'Esplanade du Louvre? Quel Président s'est-elle choisi?

vendredi 5 mai 2017

La technologie politique derrière la "rénovation des Khrouchtchevka"

Sobianine, maire de Moscou


Hier, la question de la démolition des immeubles appelés "Khrouchtchevka" à Moscou a encore été soulevéé lors de la réunion du Conseil de l'Etat sous la présidence de V. Poutine. Il faut dire que la technologie utilisée et le moment où elle est utilisée laisse songeur. Si Sobianine, le maire de Moscou, travaillait pour l'opposition, il n'aurait pas fait mieux pour lancer une grande vague sociale.

jeudi 4 mai 2017

Macron / Le Pen: parce que l'un des deux sera le prochain Président



Hier a eu lieu le tant attendu débat de l'entre deux tours. Un débat violent qui n'aurait pu être autre. Car ce sont deux visions du pays qui s'opposent. Pour la première fois depuis les débuts de la Ve République, l'opposition ne se résume pas à des propositions différentes pour régler les mêmes questions: ici les questions sont différentes. Sortir de l'Europe vs plus d'Europe? Plus d'immigration avec la fin des frontières vs contrôler l'immigration avec la restauration des frontières? Restaurer le rôle de l'Etat dans l'économie vs l'autorégulation du marché global? La violence vient de la réelle opposition.

Mais dimanche prochain, nous aurons l'un des deux en Président, peu importe l'abstention ou le vote blanc. Alors réfléchissons, l'heure n'est plus à pudibonderie.

mercredi 3 mai 2017

A quoi a servi cette rencontre Poutine / Merkel?



A voir la manière dont s'est passée la rencontre entre A. Merkel et V. Poutine à Sotchi hier, juste après sa visite en Arabie Saoudite, pays qui finance ouvertement le terrorisme, laisse songeur sur les priorités européennes.

mardi 2 mai 2017

Odessa, 3 ans déjà en toute impunité

Odessa, 2 mai 2014. 48 morts, plus de 250 blessés. Tous des habitants d'Odessa. Ce n'est pas "un terrible incident", ni même "une tragédie". C'est un massacre. Voulu et organisé. Le nouveau pouvoir, encore contesté après le coup d'Etat du Maïdan a besoin d'écraser dans le sang la contestation dans l'Est du pays pour arrêter la contagion. Le 2 mai 2014, ce pouvoir ukrainien pro-européen, soutenu à bout de bras par nos dirigeants, par l'UE, par les Etats Unis, par le fameux "Monde libre", par le clan du Bien contre le Mal, ce nouveau pouvoir reçoit le sacre par le sang de ses concitoyens. Silence dans les médias occidentaux: des "terroristes" pro-russes, voire russes, sont morts eux-mêmes, dans un incendie, étouffés. Terrible accident. Blocus de l'information dans le "Monde Libre". 

Ne pas pardonner. Ne pas oublier. Vidéo +21ans pour comprendre l'ampleur de l'horreur:



dimanche 30 avril 2017

Elections présidentielles: quand Dupont-Aignan propose une alternative politique au mouvement globaliste



Sur le plateau du JT de 20h sur France 2, N. Dupont-Aignan a annoncé que son mouvement et le FN vont faire campagne ensemble pour mettre un terme à la rupture entre républicains et patriotes. Ce ralliement de poids a totalement perturbé la campagne présidentielle, toute la bulle globaliste médiatico-politique se préparant à fêter la victoire du "progressiste" Macron contre l'anti-républicaine Le Pen. Les cartes ont été redistribuées, provoquant une coulée de haine visqueuse dans les médias. Un inquiétant sentiment d'urgence s'amplifie à quelques jours de ce deuxième tour, où l'on a l'impression comme jamais de jouer notre avenir, sans seconde chance.

jeudi 27 avril 2017

Faut-il démolir les "Khrouchtchevka" de Moscou?



Moscou est une mosaïque de constructions d'époques différentes, chacune rappelant une page de l'histoire de la ville. Des maisons en bois, dont il reste quelques exemplaires dans le centre ville, côtoient les bâtiments de l'Ancien régime, les fiers immeubles staliniens, les "Khrouchtchevka" construits pour  régler le problème du logement - qui sont une simplification des constructions staliniennes, puis les "panels" (HLM) des années 70. Ce sont ces "Khroutchevka" que la ville de Moscou, sur demande du Président, s'apprête à "rénover". C'est-à-dire à démolir pour construire de grands immeubles à leur place. Comme souvent, ce dicton russe s'applique: l'on voulait pour le mieux, l'on obtient comme toujours. Et ce programme qui a pourtant un sens tourne à l'absurde, remettant en cause le droit à la propriété privée. Ce qui a conduit le Président à calmer les ardeurs du maire de Moscou.

mercredi 26 avril 2017

Edinaya Rossya protège le droit absolu des enfants à se noyer dans les réseaux sociaux



Notre société libérale libertaire a, comme toutes les sociétés, ses vaches sacrées. Internet et les réseaux sociaux en font partie. Ils sont censés être l'incarnation désincarnée de la liberté moderne, elle aussi très virtuelle. Située hors du champs de l'Etat, qui sous aucun prétexte ne doit pouvoir les réglementer, sous peine de procès en totalitarisme. Si, si, n'ayons pas peur des mots. C'est dans cette logique que Edinaya Rossya refuse de soutenir une politique pénale restreignant l'accès aux réseaux sociaux pour les enfants de moins de 14 ans. L'on ne touche pas aux dieux modernes, même si l'on revendique des valeurs conservatrices à ses heures.

mardi 25 avril 2017

F. Mogherini: L'UE et la Russie ne sont plus des partenaires stratégiques



La première visite officielle, au bout de 2 ans, de la chef de la diplomatie européenne a permis de mettre les points sur les i, au cas où un doute persisterait, que certaines illusions pourraient encore brouiller le paysage. Le diagnostic a été posé froidement par F. Moghérini: l'UE et la Russie ne sont plus des partenaires stratégiques. Sont-elles seulement encore des partenaires, ou seulement des voisins ...

lundi 24 avril 2017

Comment Macron a-t-il pu être possible?



Les nécrologies exigent un style bien particulier, trouver l'équilibre entre la mémoire du défunt et la douleur des survivants, tout en restant dans les limites de la décence. Finalement, ce n'est pas la meilleure façon de décrire ce qui s'est passé hier, la décence n'est plus de mise, l'on en a soupé. De toute manière, ce pays continuera certainement encore à s'appeler la France, la marque est vendeuse. 

Quelques remarques sur un suicide passé inaperçu. Tout le monde n'est pas autorisé. Entrée réservée aux incensés. 

jeudi 20 avril 2017

Ukraine: La Cour de La Haye ne reconnait pas l'accusation de soutien au terrorisme formulée contre la Russie



Ce 19 avril, la Cour Internationale de Justice de La Haye vient de rendre une décision qui déboute l'Ukraine de la quasi-totalité des ses accusations contre la Russie et ne retient aucune accusation liée au terrorisme. La Communauté internationale saura-t-elle en tirer les conclusions qui s'imposent?

mercredi 19 avril 2017

Répressions homosexuelles en Tchétchénie: Gay Russia porte plainte contre la presse pour diffamation



Suite à un article sorti le 1er avril dans le journal d'opposition russe Novoya Gazeta selon lequel des répressions massives seraient organisées contre les hommes homosexuels en Tchétchénie, toute la presse française s'est indignée, les hommes politiques aussi. Encore une fois sans enquête. Encore une fois sans tenir compte du démenti des autorités tchétchènes après vérifications. Maintenant que le mouvement LGBT Gay Russia porte plainte contre Novaya Gazeta pour diffamation, la presse française va-t-elle en parler?

mardi 18 avril 2017

La Russie négocie l'équipement des Mistrals



Vous vous souvenez des Mistrals, ces porte-hélicoptères que la France a refusé de livrer à la Russie, rompant ainsi unilatéralement son contrat en raison du lancement par Kiev de la guerre contre les populations du Donbass? La Russie mène des pourparlers avec l'Egypte pour les équiper. La diplomatie française est vraiment à la hauteur de tous les défis!

lundi 17 avril 2017

Donbass: Kiev revient à l'offensive



Encore une fois, l'Ukraine tente de lancer une offensive dans le Donbass. Encore une fois, les responsables ukrainiens peuvent publiquement appeler l'armée à reprendre les hostilités activement, sans que la communauté internationale ne réagisse. Je ne parlerai pas non de la violation des accords de Minsk, c'est trop banal. Ils sembleraient qu'ils ne soient plus contraigant pour personne, sauf pour les républiques de Donetsk et Lugansk. Et bien sûr, étrangement toutefois, pour la Russie, qui n'y est pas partie.

vendredi 14 avril 2017

Affaire de Beslan: quand la CEDH apprécie étrangement la lutte contre le terrorisme



La tragédie de Beslan en 2004 est toujours très présente dans la conscience collective russe. Plus d'un millier d'otages, et pour une grande partie des enfants, une trentaine de terroristes armés jusqu'aux dents et prêts à mourir avec leurs otages, 3 jours de privations, de violences sur les civils, des explosions et l'intervention des forces russes. 334 morts, dont 118 enfants. La CEDH vient de décider que la Russie n'avait pas pris toutes les mesures nécessaires pour empêcher la commission de l'attentat, que les mesures d'intervention prises pour sauver les gens n'étaient pas proportionelles à la mise en danger des civils et que l'enquête menée a été inefficace, notamment parce qu'elle n'a pas permis un droit de regard du public.

jeudi 13 avril 2017

Quand Tillerson prend une leçon de diplomatie



La première visite officielle de R. Tillerson en Russie s'est passée comme attendue, l'on pourrait dire comme l'espèrait le clan néoconservateur: les parties sont tombées d'accord sur le fait qu'il allait être particulièrement difficile de trouver un accord, mais il faut continuer à discuter. La Russie est restée ferme sur ses positions et a répondu de manière asymétrique au "bazar" organisé par la délégation américaine.

mercredi 12 avril 2017

Tillerson à Moscou: la position américaine fragilisée par la radicalisation du fond médiatique



Hier, en fin d'après midi, le Secrétaire d'américain R. Tillerson est arrivé à Moscou pour sa première visite officielle. Cela dans un contexte particulièrement tendu, après l'attaque chimique à Idlib, les accusations immédiatement formulées par la coalition US à l'adresse d'Assad et de la Russie qui aurait volontairement fermé les yeux. Ces évènements auraient justifié le bombardement de la base aérienne syrienne en réponse par l'armée américaine, sans autorisation du Conseil de sécurité ni de son Congrès, donc hors tout cadre légal, intérieur et international. En plus de cela, une suite de déclarations peu amènes se sont enchaînées dans les heures qui précédèrent l'attérissage de Tillerson, posant un cadre informationnel particulièrement radical. 

mardi 11 avril 2017

Pourquoi les organisateurs ne peuvent retirer l'Eurovision à l'Ukraine



A peine l'information selon laquelle l'Ukraine pourrait être sanctionnée pour son refus d'accepter la participation de la chanteuse russe à l'Eurovision 2017 dans la presse occidentale, que les démentis  de l'EBU, pris de panique, se déversent. Comment les organisateurs de l'Eurovision pourraient-ils sanctionner l'Ukraine? Les implications politiques seraient trop importantes, en opposition frontale avec l'idéologie dominante: l'Ukraine est une victime et une victime est toujours innoncente en toute circonstance. Et l'Ukraine l'a parfaitement compris.

lundi 10 avril 2017

Pourquoi B. Johnson enterre-t-il la diplomatie européenne?



Boris Johnson a annulé sa visite en Russie qui devait se tenir aujourd'hui 10 avril suite aux bombardements en Syrie, que la communauté internationale a attribué au régime syrien sans même s'adresser à l'organisation pour l'interdiction des armes chimiques, qui a garanti la destruction du stock syrien d'armes chimiques. Soit. Mais le ministre britanique des affaires étrangères renonce et enterre ainsi ce qui reste de la diplomatie européenne, confiant la défense de nos intérêts aux Etats Unis.

vendredi 7 avril 2017

Attaque de la base aérienne syrienne Al-Chaayrate: une erreur stratégique de l'armée américaine



Dans la nuit de jeudi à vendredi, D. Trump a donné l'ordre de bombarder la base militaire aérienne de Al-Chaayrate en Syrie, non loin de Homs. En réponse à la prétendue attaque chimique menée par l'armée syrienne régulière mardi dans la province de Idlib, alors qu'une enquête indépendante n'a pas encore été menée. La destruction de la base aérienne permet de redonner l'avantage à Daesh dans la région et met sérieusement en danger les relations russo-américaines. Sur tous les plans, cette attaque d'un pays souverain est, au minimum, une erreur stratégique.