L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

vendredi 19 octobre 2018

Extrémisme: l'héroïne de Chargounov s'enfuit à Kiev ou les limites du "bobo-progressisme"



Il devient difficile de prendre ce monde au sérieux! Tout a commencé lors de la ligne directe avec le Président lorsque le député-écrivain-à la mode Chargounov a mis en scène son indignation, réduisant le problème à une parodie digérable par le plus grand nombre. Comment pour de simples clics dans les réseaux sociaux, certains se retrouvent sous le coup d'une condamnation pénale pour extrémisme, incitation à la haine sociale, etc? Bref, libéralisons, dérégulons, et tout rentrera dans l'ordre. Pour illustrer cela, une jeune étudiante qui risquait 5 ans de prison a été montrée sur les plateaux de TV. Elle est aujourd'hui à Kiev et remercie tout le monde pour ce soutien.

Il serait peut-être temps de se réveiller: le monde merveilleux des bobos-progressistes est possible dans les pays qui n'ont pas à se gouverner, pour les autres, comme la Russie, cela devient plus dangereux.

mercredi 17 octobre 2018

L'Eglise orthodoxe turque porte plainte contre le Patriarche de Constantinople devant la justice



Un rebondissement vient de se produire hier, alors que le Patriarche de Constantinople, Bartholomée, poursuit la procédure d'attribution de l'autocéphalie à l'Eglise orthodoxe d'Ukraine, après l'avoir unilatéralement sortie du Patriarcat de Moscou, auquel elle est attachée depuis le 17e siècle. Dans ce conflit plus politique que religieux, vient d'entrer en scène la méconnue Eglise orthodoxe turque, qui s'est adressée à la justice turque contre les agissements du Patriarcat de Constantinople, outrepassant ses compétences et les limites très précises dans lesquelles sa présence en Turquie est tout juste tolérée. Les Etats-Unis sembleraient avoir oublié le facteur "Constantinople", qui n'entre pas du tout dans les intérêts de la Turquie moderne.

mardi 16 octobre 2018

Quand l'Estonie revendique son caractère nazi



L'Estonie, qui faisait partie de la Russie depuis le 18e siècle, demande des compensations justement à la Russie, qui l'a libérée malgré elle d'une occupation par l'Allemagne nazie avec laquelle elle collaborait plus qu'activement et dont elle se souvient toujours aujourd'hui avec enthousiasme. A l'heure des pleurnicheries incessantes érigées au rang de politique institutionnelle, l'on ne peut qu'être surpris du silence consentant des pays de l'Union européenne face à une telle glorification du nazisme au sein même de l'Europe. 

lundi 15 octobre 2018

Billet d'humeur: combien de sang le Donbass doit-il verser pour que les Etats retrouvent leur dignité?

Nastia, tuée samedi par un obus ukrainien


Si les Hommes doivent préserver leur droit à l'indignation, ils ont le devoir de l'utiliser. Non pas le laisser en réserve pour des jours moins périlleux, prendre la poussière derrière une pile d'invitations, car tout d'abord il faut faire carrière, de faire réélire, soulever un sourcil en choeur et dans les règles, bref donner des garanties sociales. S'indigner est le premier et dernier cri de l'âme. Lorsque les hommes vont trop loin. Lorsqu'ils cessent d'être des Hommes. Lorsque les Etats les oublient, détournent le regard, s'occupent d'affaires plus pressantes - et plus rentables, protègent leurs inféodations diverses et variées. Combien de sang le Donbass doit-il verser pour que les hommes et les Etats retrouvent leur dignité?

vendredi 12 octobre 2018

Le Patriarcat de Constantinople entre dans la guerre contre la Russie



La question des liens entre l'Eglise et l'Etat est rhétorique: s'il est de coutume d'en appeler à la séparation de l'Eglise et de l'Etat, organiquement, il est soit hypocrite, soit naïf d'en déduire la séparation des Eglises de la politique. Elles furent de tout temps un élément de la politique des Etats, elles en furent même les acteurs depuis leur émergence. Car tout groupement humain organisé représente un pouvoir - abouti ou potentiel. Le schisme en cours dans l'Eglise orthodoxe est le résultat d'un changement brutal géopolitique, il est la suite logique de la guerre, certes sans les chars mais ils n'en ont pas le monopole, qui se joue aujourd'hui entre le clan atlantiste et la Russie, pour la question fondamentale, dans le sens premier du terme - fondement, du modèle de gouvernance qui va régir les rapports internationaux. Et à la guerre tous les coups sont permis. Le Patriarcat de Contantinople s'est vu confier la mission du combat contre l'influence du Patriarcat de Moscou, le point faible a été trouvé: la division de l'Eglise orthodoxe en Ukraine.

jeudi 11 octobre 2018

Quand Volker décide des lois en Ukraine et des sanctions antirusses en Europe: que reste-t-il de la souveraineté?



Rappelons que les responsables de l'UE et les dirigeants des pays européens répètent à qui mieux mieux que les sanctions qu'ils adoptent à l'égard de la Russie ne sont en rien liées à la politique américaine, qu'elles reflètent, au contraire, la politique propre de ces pays, totalement indépendante des Etats-Unis. Le représentant américain en Ukraine, Kurt Volker, manifestement pas au courant de ces nuances, vient de faire voler en éclats cette jolie fable affirmant devant les députés ukrainiens que s'ils ne s'exécutent pas, il fera lever les sanctions européennes contre la Russie. Quid de l'indépendance, de la souveraineté, de ces mythes nécessaires au fonctionnement des Etats? Mais heureusement, la presse européenne n'en parle pas. Le déshonneur est sauf!

mercredi 10 octobre 2018

Russie / Ukraine: l'abdication du Conseil de l'Europe


Cette image peut parfaitement résumer la situation au Conseil de l'Europe, qui vient d'abdiquer face à un conflit qui le dépasse, s'échouant sur les gants en plastique de ce député ukrainien, qui prend en otage une assemblée dépassée, hystérique et fatiguée. Pour s'être engouffré dans la longue file des organes internationaux atlantistes antirusses, le Conseil de l'Europe renie le principe de sa création après-guerre et met son existence en jeu, ce que ces politiciens de pacotilles ne comprennent même pas. Ici aussi le show ayant remplacé la politique. Et Thoborn Jaglang est renvoyé aux calandes grecques avec ses arguments rationnels: l'éviction de la Russie met en danger la légitimité du Conseil de l'Europe. Trop subtile de nos jours. Trop évident.

lundi 8 octobre 2018

Skripal: L'Occident a ouvert la saison de la chasse aux GRUes



Nous commençons enfin à comprendre les tenants de cette surprenante affaire Skripal: la stigmatisation des systèmes de renseignement de certains pays. Comme la qualité de "journalistes" est attribuée de manière sélective en fonction de critères peu objectifs, les "autres" entrant automatiquement dans la catégorie "propagandiste", nous voyons que la pratique courante du renseignement développée depuis des siècles par tous les pays, ayant un minimum de conscience politique, devient inacceptable pour certains pays, les non-alignés, dont la Russie, a priori et sans discussion. Le prétexte Skripal prend alors toute sa dimension: une attaque chronométrée, très bien coordonnée, contre la puissance de la Russie. Car la puissance d'un pays dépend tout autant de la qualité de ses hommes politiques, que de son armée et du perfectionnement de son système de renseignement. Celui-ci est sous le feu. La chasse est ouverte. Dans un combat sans règles.

jeudi 4 octobre 2018

Renforcement de la présence militaire américaine en Europe: de la libération à l'occupation



La faiblesse objective de l'armée dans les pays européens qui, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ont pris l'habitude de se réfugier sous le parapluie militaire américain, notamment dans le cadre de l'OTAN, conduit à pérenniser la présence militaire des Etats-Unis sur le sol européen. De quelle souveraineté peut-on parler lorsque des pays ne sont même pas capables d'assurer leur défense nationale? Et pendant ce temps-là, tous les prétextes sont bons pour installer plus confortablement l'armée américaine face à une mythique invasion russe. Si occupation il y a, elle est aujourd'hui américaine.

mercredi 3 octobre 2018

Livraison des S300 en Syrie et unification du système antiaérien avec la Russie



Après que le 17 septembre 2018 un avion militaire russe ait été descendu, faisant 15 victimes, en raison du comportement d'un avion militaire israélien, la Russie est revenue sur sa décision de suspension de la livraison du système de défense antiaérienne S300 à la Syrie, qu'elle avait consentie en compromis avec Israël. Maintenant, la Syrie va pouvoir reprendre le contrôle de son ciel.

lundi 1 octobre 2018

Donbass: l'opération "mains sales"



Comme nous l'avions écrit, la mort de Zakhartchenko, le leader de la jeune République populaire de Donetsk - DNR (voir notre texte ici), a provoqué des tremblements politiques dont l'ampleur ne finit pas de grandir. Sur la vague de l'installation quelque peu douteuse du non moins douteux Pouchiline (voir notre texte ici) à la tête d'un intérim qu'il entend bien rendre définitif, le processus électoral se transforme en opération de neutralisation politique d'un espace tout juste naissant. Faire de DNR un ectoplasme politique, amorphe, ne peut entrer que dans un scénario de renforcement de dépendance ou de rattachement. Mais à qui? Dans tous les cas, ces technologies non seulement ternissent l'image de la Russie mais risquent de soulever des questions de sécurité interne.

samedi 29 septembre 2018

L'Ukraine au bord d'une guerre de religion qui semble servir certains intérêts

Ukraine, région de Ternopol, septembre 2015


Le rythme des agressions contre l'Eglise orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou s'est accéléré depuis le Maïdan en 2014. En 4 ans, 50 églises ont été transférées par la violence et en toute illégalité du Patriarcat de Moscou à l'Eglise renégate de Filaret. En ce sens, les démarches du Patriarche de Constantinople ne peuvent qu'aggraver la situation, ce que vient de démontrer cette dernière prise par la violence, hier, de l'église orthodoxe de la région de Ivano-Frankovsk, faisant plusieurs blessés au passage. Dans tous les cas de ce genre, l'on note une collusion entre le groupe extrémiste Secteur droit, les forces de l'ordre et les renégats. Et aucune réaction sérieuse de la communauté internationale, qui laisse ces crimes se dérouler dans la plus grande indifférence. A moins que cela ne corresponde à certains intérêts.

vendredi 28 septembre 2018

Billet d'humour: ce maillot de bain une pièce, le nouveau must MeToo



Les errances de la société américaine pourraient nous faire sourire, si elles n'étaient le paroxysme des tendances destructrices qui s'emparent de nos sociétés spectacles occidentales. Comme le démontre cette farce de pseudo-justice politique qui est montée à l'occasion de la nomination par Trump du juge conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême. Qui peut être contre le viol? Qui peut être contre les agressions des femmes? Qui peut être contre l'exemplarité morale et éthique des magistrats? Mais quand toutes ces bonnes idées deviennent une caricature d'elles-mêmes à travers l'image d'une femme accusant sans l'ombre d'une preuve un futur magistrat (trop conservateur) de l'avoir agressée plus de trente ans plus tôt, sans se souvenir ni où ni quand, sans même un seul témoin et que tout ce cirque est pris au sérieux, où les têtes sont déjà tranchées sur le bucher médiatique, c'est le fondement même de notre société qui chavire. Christine Ford ou la théorie du chaos moral.

jeudi 27 septembre 2018

Ukraine: le Métropolite orthodoxe Onufrii menacé de mort



L'Ukraine et la Russie étaient deux éléments d'une même culture, d'une même histoire, d'une même religion. Le nouveau pouvoir ukrainien post-Maïdan s'est attaqué à la désoviétisation, à la "dérussification" totale du pays, non seulement à travers la langue, mais aussi les films, les livres, la réécriture de l'histoire, laissant une terre blessée, un peuple déchiré, épuisé. Mais peu importe, tout a un prix, au peuple de le payer. Il ne restait que la religion à abattre, ce lien presque physique qui relie le monde russe. Après la chute de l'URSS, une Eglise orthodoxe renégate est créée en 1992, qui n'est pas reconnue en dehors des frontières, l'Eglise orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou depuis l'an 1030 étant historiquement la seule légitime. Attaquer l'unité de ces Eglises, c'est faire d'une pierre deux coups: à la fois attaquer une Eglise qui reste très fervente, à une époque où la religion chrétienne doit être une caricature au service de l'idéologie ou disparaître, et servir les intérêts géopolitiques dans la région.

mercredi 26 septembre 2018

L'avenir de DNR et la très controversée personnalité de Pouchiline



Que se passe-t-il à Donetsk depuis la mort de Zakhartchenko? Il est difficile d'y apporter une réponse claire, mais des mouvements inquiétants se produisent autour des élections du futur dirigeant de la jeune république. Beaucoup de questions se posent avec la personnalité du dirigeant par intérim Pouchiline, dont l'arrivée au pouvoir s'accompagne d'un nettoyage ... pas très démocratique. Même s'il est soutenu par une opération de communication qui veut le laisser sans alternative, son premier geste consistant à se débarrasser du président de la Cour suprême, qui avait des doutes sur la légalité de son coup de force contre Trapeznikov, laisse planer un voile assez opaque sur sa conception de l'Etat de droit. Surtout si l'on se souvient de son passé, pas si lointain que cela, assez fructueux, dans les escroqueries pyramidales financières. Peut-on réellement dire que ce soit la personne rêvée pour l'avenir de DNR? Cela dépend finalement de quel "avenir" l'on espère pour DNR.

lundi 24 septembre 2018

Elections régionales en Russie: la défaite des technologies politiques



Si dans la grande majorité des cas, le parti présidentiel Russie Unie reste largement soutenu, des grincements commencent à se faire entendre de plus en plus fort. Certes, cela remet en cause l'idée artificielle d'une unanimité autour des grandes lignes de la politique intérieure russe, mais cette diversité naissante est une excellente chose pour la stabilité du système politique russe et son renforcement naturel, système quittant doucement le chêne pour envisager le roseau.

vendredi 21 septembre 2018

La Russie réfléchit sérieusement à sortir du Conseil de l'Europe



Depuis le rattachement de la Crimée à la Russie suite au renversement de pouvoir en Ukraine et à la guerre civile qui en a découlée, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a suspendu le droit de vote de la Russie, qui se retrouve de facto observatrice d'un procès qui la concerne. La crise s'enlisant, comme toutes les crises d'aujourd'hui, selon les paroles de la présidente de la Chambre haute du Parlement russe Valentina Matvienko, la Russie commence à sérieusement réfléchir à quitter cette organisation. Ce qui, finalement, entraînerait la fin d'une structure qui, de toute manière, s'est dévoyée.

jeudi 20 septembre 2018

Annulation des élections scandaleuses du candidat Russie Unie dans le Primorié: les leçons à tirer



Comme nous l'avions écrit il y a quelques jours (voir notre texte ici), les élections du Gouverneur de la région russe de Primorié (Vladivostok) se sont déroulées dans le style désuet des années 90, ce que la Commission centrale électorale vient de confirmer en demandant leur annulation, ce qui pourtant ne va pas sans poser un certain nombre de questions techniques: troisième tour ou tout reprendre? Par ailleurs, des interrogations plus systémiques doivent être soulevées autour de la personne de Tarassenko, le candidat en cause: comment le responsable de la politique intérieure à l'Administration présidentiel, Kirienko, a fait sortir cette personnalité plus que trouble de son ancien fief de Rosatom? comment l'ancien ministre des Situations d'urgence, Poutchkov, aurait - ou non - utiliser ses anciens subordonnés pour perturber le décompte des voix? comment l'administration locale a conduit les habitants à venir ensuite déposer en masse des lettres standards contre le candidat communiste? 

Mais dans tous les cas, la bonne nouvelle est que la Russie a passé le test de résistance en rejetant sans appel, avec une énergie renouvelée, ces pratiques qui ne font plus partie des tehcnologies politiques admissibles et le Kremlin a immédiatement soutenu la Commission centrale électorale. Le message est clair pour les élections à venir: Vous voulez gagner? Faites campagne

mercredi 19 septembre 2018

Syrie: pourquoi la Turquie, la France, Israël et d'autres soignent les terroristes?



La Syrie reste décidément au coeur de l'actualité. Ainsi, nous apprenons que dans la région de Kuneitra, sur le plateau du Golan, libérée des terroristes par l'armée syrienne, les soldats y ont trouvé un hôpital suréquipé et rempli de médicaments provenant d'Israël, de France, de Turquie, d'Arabie Saoudite ... Hôpital qui était à l'usage exclusif des groupes armés. Cela ne fait-il pas réfléchir à ce qui s'est passé ces derniers jours, entre l'accord avec la Turquie sur Idlib et l'avion militaire russe abattu en raison des attaques israéliennes? Mais il semblerait que la priorité soit d'éviter les conflits ... Simplement, les "conflits", eux, ne sont pas au courant ... Alors ils s'accumulent. Et il faudra bien les affronter.

mardi 18 septembre 2018

Idlib et changement de scénario en Syrie: la guerre est "gelée" et conservée



La rencontre entre les présidents russe et turc ce 17 septembre en Russie a pris de court: non l'intervention russe n'aura pas lieu à Idlib, l'armée syrienne est paralysée et "l'occupation" turque est légitimée. La Turquie étant membre de l'OTAN, c'est sa présence qui est actée dans une "zone démilitarisée" autour d'Idlib, empêchant la Syrie de reprendre possession de son territoire et de rétablir donc le fonctionnement normal de ses institutions. Après ce revirement de taille dans la position russe, une attaque a été lancée par Israël sur Lattaquié, là où se trouve la base militaire russe, un missile a été tiré par la frégate française Auvergne et un avion militaire russe est tombé en mer avec 15 hommes à bord. Les premiers résultats de cet accord dit "hostorique" Poutine-Erdogan laissent songeur.

lundi 17 septembre 2018

Scandale aux élections à Vladivostok: la Russie à l'épreuve de la normalisation de son système politique

Tarassenko (RU) vs. Ichenko (PC)


Ce qui s'est passé hier au deuxième tour des élections du Gouverneur dans la région du Primorié (Vladivostok) rappelle les heures sombres d'une vie politique russe que l'on pensait définitivement dépassée: des manipulations grossières effectuées en urgence pour sauver, contre toute attente, le candidat de Russie Unie Tarassenko, porté à bout de bras par le Président envoyé encore une fois en première ligne. Le candidat communiste Ichenko, qui avait 8% d'avance à 75% du décompte des voix et restait devant à 99% se voit dépassé de 0,5% au petit matin après ce qui a ressemblé à une opération spéciale électorale en pleine nuit. La Russie est face à un choix existentiel: laisser de l'oxygène à une vie politique débutante et donc accepter de perdre le monopole ou préserver ce monopole pour imposer une politique socio-économique impopulaire, prenant alors le risque de véritables soulèvements populaires, à côté desquels 2011 semblera avoir été un jeu d'enfant.

vendredi 14 septembre 2018

Souveraineté monétaire: la Russie en marche forcée vers la dé-dollarisation de son économie



En faisant du dollar non plus une monnaie forte, mais un instrument de combat géopolitique en raison de la position dominante  de cette monnaie dans les échanges internationaux, les Etat-Unis sont en train de scier la branche de leur hégémonie. Déjà de nombreux pays remettent en cause l'utilisation du dollar dans leurs échanges, la Russie entame elle aussi la dé-dollarisation de son économie, afin de restaurer sa souveraineté monétaire dans ces temps de tornades géopolitiques.

jeudi 13 septembre 2018

Hongrie / UE : que reste-t-il des "valeurs européennes"?



Le conflit entre la Hongrie et l'UE n'est pas un conflit conjoncturel, qui peut être réglé avec quelques assouplissements. De toute manière, la Hongrie a déjà adopté, conformément aux exigences européennes, un nombre significatif d'amendements à ses réformes sur les médias, à ses réformes institutionnelles, etc. Le conflit est plus profond, il est essentiel: il vient de l'incompatibilité entre les Etats nations européens de culture historiquement judéo-chrétienne et l'essence globaliste antiétatique de l'UE, devenue une sorte d'"Union des Républiques Néolibérales Européennes", enfant de la défunte URSS.

mercredi 12 septembre 2018

Idlib: la préparation de la mise en scène d'une attaque chimique dénoncée par les habitants



La Russie vient de révéler que les habitants d'Idlib les ont informé de l'arrivée de Casques Blancs et de journalistes américains préparant la mise en scène d'une attaque chimique à Idlib. Pendant ce temps-là, le clan atlantiste au Conseil de sécurité fait tout son possible pour protéger ces 10 à 15 000 extrémistes qui tiennent le dernier bastion terroriste en Syrie.

mardi 11 septembre 2018

Le FSB révèle la collaboration entre les services secrets ukrainiens et Daesh



Le 9 septembre 2018, le FSB a arrêté près de Smolensk un ressortissant russe, membre de Daesh, envoyé par le SBU (KGB ukrainien) et l'organisation extrémiste Secteur Droit commettre un assassinat en Russie et préparer des attentats. Ainsi, la très européenne Ukraine, aurait recours à des membres de l'organisation terroriste Daesh, qui a tué nombre de nos concitoyens sur tout le territoire européen, pour régler ses comptes avec la Russie? Et l'UE, la France en tête, suivent les Etats-Unis pour soutenir ce qui ressemble de plus en plus à un Etat terroriste?

lundi 10 septembre 2018

Russie: Le recul significatif du parti dominant Russie Unie aux élections locales est un signal



Ce dimanche 9 septembre se sont tenues les élections locales dans 80 des 85 régions de Russie. Dans certaines, des députés à la Douma d'Etat ont été élus, d'autres ont choisi leur gouverneur (au scrutin direct ou indirect selon les cas), leurs assemblées locales, des maires et des conseils municipaux. Si le parti au pouvoir, Russie Unie, reste encore dominant, un net recul se fait sentir: il perd 3 assemblées régionales et 4 gouverneurs sont au deuxième tour, sans compter la baisse générale des résultats. Ce qui est un signal fort dans un système aussi centralisé: la politique néolibérale soutenue par le Gouvernement et Russie Unie commence à provoquer des remouds populaires.

vendredi 7 septembre 2018

Billet skripalien: Thérésa May aime les Russes, elle déteste juste la Russie




Thérésa May a repris devant le Parlement britannique son flambeau antirusse et est repartie à l'attaque: soyons tous unis contre le renseignement militaire russe GRU, l'organe par lequel la "Russie de Poutine" (nous n'avons rien contre les Russes, juste contre leur pays en raison de la politique de son dirigeant légitimement élu par ce peuple que l'on aime) met en danger notre sécurité nationale et les peuples européens. Pour arriver à ces conclusions, elle a une interprétation plus qu'extensive, je dirais même créatrice, du rapport de police suspectant deux individus ayant voyagé sous faux passeports russes et sous les fausses identités d'Alexandre Petrov et Ruslan Boshirov. Et rien ne l'arrête dans son combat, pas même les incohérences de plus en plus évidentes qui entachent cette pitoyable affaire d'Etat - britannique.

jeudi 6 septembre 2018

Vers la fin de la guerre en Syrie?



La guerre en Syrie semble toucher à sa fin, la bataille d'Idlib, malgré les exhortations américaines de ne pas blesser leurs terroristes, se met en place et sous l'égide de la Russie une conférence internationale sur les réfugiés est prévue. Si tout cela arrive à son terme, ce sera la plus grande défaite, politique et militaire, du clan atlantiste, pouvant sérieusement remettre en cause la croyance en un monde unipolaire, ce qui explique la réaction de Trump.

mercredi 5 septembre 2018

Billet d'humeur: M. De Rugy, considérez-vous toujours Parouby comme un démocrate après sa glorification de Hitler?



En juin de cette année, le président du Parlement ukrainien, A. Parouby affilié aux mouvements néonazis ukrainiens, était reçu avec les honneurs de la République par De Rugy, qui estimait normal de recevoir un homologue démocratiquement élu, estimant qu'il faut parler avec tout le monde, mais ne se demandant ni comment recevoir, ni comment parler. M. De Rugy et la presse française, qui minimisait le scandale d'une telle réception, seront certainement heureux de savoir que ce grand démocrate ukrainien vient, devant les caméras de télévision ukrainienne, de déclarer que Hitler était le plus grand démocrate. Une réaction, chers amis?

mardi 4 septembre 2018

Russie: Des enquêteurs du FSB officiellement à Donetsk pour enquêter sur l'attentat contre Zakhartchenko



Alors que la France et l'UE refusent obstinément de voir dans la mort de Zakhartchenko un attentat, et encore moins d'envisager la possibilité même de l'implication de l'Ukraine, la Russie a décidé de réagir et d'envoyer officiellement des enquêteurs du FSB faire toute la lumière sur cette tragédie et trouver les véritables responsables. Une décision hautement symbolique dans un conflit où le symbole est aussi important que les armes.

lundi 3 septembre 2018

Meduza, le site dit indépendant et l'embarrassante question des financements ...



Le site d'informations russe Meduza a été fondé en juillet 2014 en Lettonie par l'ancienne rédactrice en chef de Lenta.ru, Galina Timchenko, en surfant toujours sur la même ligne: il n'y a pas de liberté de la presse en Russie, pas de médias indépendants, nous, si, nous allons le faire, mais à l'étranger. L'indépendance est manifestement quelque chose de très relatif, car si les financements de Meduza étaient scrupuleusement gardés secrets, des traces sont apparues avec des structures très politiques,  liées à Soros, qui soutiennent les "mouvements démocratiques", écologiques, migrants welcome et LGBT dans le monde. Et, oui, ces lignes vont de pair et Meduza a fait le choix de sa dépendance.

samedi 1 septembre 2018

L'attentat contre le dirigeant de la République de Donetsk Zakhartchenko: la fin des accords de Minsk?



Hier, vendredi, à 17h30 le dirigeant de la République de Donetsk dans le Donbass, Alexandre Zakhartchenko, a été victime d'un attentat, le 8e, fatal. La résonance de cet acte criminel conduit les autorités russes à s'interroger sur les accords de Minsk et elles demandent une réaction de la communauté internationale. En lisant la presse française, l'on comprend facilement qu'aucune condamnation de Kiev n'est à attendre. Ce sera à DNR et à la Russie à prendre leur responsabilité.

vendredi 31 août 2018

Déclassification de documents secrets: Clinton et les globalistes lancent l'opération de discrédit de Vladimir Poutine



Aujourd'hui, la Clinton Digital Library vient de déclassifier plus de 500 pages de mémos et de conversations téléphoniques de la période Eltsine. Et toute la presse orientée vers la Russie se focalise sur un aspect précis: quand Eltsine a téléphoné à Clinton pour lui présenter la candidature de Poutine. Sorti de son contexte, c'est comme si Poutine était un homme de Clinton. Vue l'ambiance actuelle, si l'on voulait attaquer directement l'image du Président russe, l'on ne s'y prendrait pas mieux. Et ce qui suit est à compléter avec le texte d'hier qui prend alors toute sa mesure.

jeudi 30 août 2018

Billet d'humeur en retraite: les néolibéraux russes ont déclaré leur "zastoï"



La réforme des retraites en Russie est en train de couler le Gouvernement, mené par un Premier ministre dont le taux de confiance dans la population est déjà très bas, à moins de 8% en août. Ne pouvant assumer la charge politique de cette réforme globaliste, qui s'inscrit dans la logique de l'OCDE, menée parallèlement en Allemagne aussi, portée en Russie par le clan néolibéral, le Président Vladimir Poutine a dû sortir hier sur les écrans. Il ne peut sauver la réforme, mais il peut l'imposer. Les néolibéraux lui font ainsi payer le prix du soutien populaire. A chacun d'apprécier le fond de ces mouvements globalistes, le parti pris sera de toute manière idéologique. Ce qui nous intéresse ici concerne plus les implications sur la gouvernance en Russie, lors du dernier mandat d'un leader qu'il sera difficile de remplacer. Il semblerait que l'Occident aide à nouveaux ces "libéraux" à recréer artificiellement les conditions de la fin de l'URSS: impression de stagnation politique, désaveu social et mythologie économique. Un cocktail qui rappelle le "zastoï" (stagnation) de Brejnev, remis au goût du jour en "zastoï" néolibéral et qui nous a été bizarrement été servi hier surtoutes les chaînes et sur tous les tons. A quoi bon?

mercredi 29 août 2018

Russie: Telegram décide de ne plus couvrir les terroristes



Le blocage de Telegram en Russie suite à la décision de justice du 13 avril 2018 avait provoqué une vague médiatique en Occident: la méchante Russie porte encore atteinte à la liberté et bloque maintenant internet. Rien de moins. Oubliant que dans tous les pays, les opérateurs de messagerie codée coopèrent avec les services spéciaux pour des raisons de sécurité. Ce que la Russie demandait à Telegram, en raison de la législation en vigueur. Ni plus, ni moins qu'ailleurs, cette messagerie ayant de plus été utilisée dans certains attentats en Russie. Il semblerait que, finalement, un pas soit en train de se faire et que Telegram soit d'accord pour fournir les données des personnes soupçonnées de terrorisme. Donc, il les protégeait avant?

mardi 28 août 2018

Le Président d'Ossétie du Sud espère l'intégration de son pays à la Russie



En visite à Moscou, le Président d'Ossétie du Sud, Babilov, a déclaré que le rêve de sa vie, le sens de son combat politique sont d'aboutir à l'intégration de sa petite république à la Fédération de Russie, la réunion du peuple ossète, le retour à la mère Patrie. Pour autant, à la différence du soutien inconditionnel apporté au peuple kurde, la communauté internationale est ici totalement différente. L'intérêt de la Russie, vu la conjoncture internationale, ne serait-il pas d'écouter attentivement les revendications populaires?

lundi 27 août 2018

Etats-Unis: l'affaire Cohen ou le jusqu'auboutisme anti-Trump



L'affaire Cohen défraie la chronique depuis une semaine, d'aucuns s'extasient sur les "révélations" de l'ancien avocat du Président américain, espérant en sous-main l'apparition d'une procédure d'impeachment qui tomberait à point nommé avant les élections de mi-mandat qui s'annoncent difficiles pour les démocrates. Mais personne ne semble choqué par la remise en cause de la relation avocat-client qu'implique cette affaire, pourtant au socle des valeurs américaines. Pourquoi le système politique américain est-il prêt à remettre en cause ses valeurs, à se discréditer, quitte à sombrer lui-même espérant dans ce suicide collectif entraîner le président Trump?

vendredi 24 août 2018

Ukraine: Secteur droit demande à ses membres de tuer 50 fonctionnaires russes



Les moyens employés par l'Ukraine contre la Russie ressemblent de plus en plus à ceux d'un Etat terroriste, à moins qu'ils ne soient le signe d'un renoncement de l'Etat. Ainsi, l'organisation néonazie Secteur droit vient de condamner à mort, lors de la réunion d'un "tribunal révolutionnaire", 50 fonctionnaires russes. En Russie. Est-ce la nouvelle culture politique européenne?

mercredi 22 août 2018

Le nouveau fake de France 2: les travaux forcés de Sentsov



Décidément, les excuses que France 2 a dû présenter il y a quelques jours après avoir parlé de la soi-disant "chasse au tigre de Poutine" ne leur a pas servi de leçon. Ils remettent le couvert avec les soi-disant "travaux forcés" d'un Sentsov qui n'aurait fait que de "l'apologie du terrorisme". C'est beaucoup plus qu'une accumulation de fakes, c'est une ligne éditoriale anti-russe, prête pour cela à modifier volontairement la réalité pour faire le buzz. Reprenez-vous!

mardi 21 août 2018

Syrie: le scandale qui pourrait emporter l'ONU?



Le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, unanimement reconnu pour son sérieux et son extrême compétence, vient de mettre l'ONU en difficulté. Il affirme que des directives secrètes existeraient afin de ne pas permettre la reconstruction de la Syrie avant que le processus de "transition politique" n'ait abouti, déchiffrez avant le départ d'Assad. L'ONU serait donc officiellement devenue une organisation au service des intérêts de la coalition américaine et de ses amis. Dans ce cas, quel intérêt présente-t-elle encore, puisqu'en prenant parti elle n'est plus apte à remplir son rôle d'arbitre international.

lundi 20 août 2018

Ventes d'armes : La Russie pourrait sortir du dollar

Source: RIA Novosti


Avec la montée des sanctions, le dollar ne devient plus une monnaie sûre d'échange, mais un instrument politique, ce qui conduit la Russie à se tourner vers les monnaies nationales dans ses rapports avec ses partenaires en matière de coopération technico-militaire. Une réaction qui pourrait faire des émules si la décision sera finalement prise.

dimanche 19 août 2018

Rencontre Poutine / Merkel: deux visions du monde



Sur le fond, nous ne savons quasiment rien de la rencontre de travail de trois heures qui s'est déroulée hier 18 août entre V. Poutine et A. Merkel, au château de Meseberg en Allemagne. Pourtant et le fait même de cette rencontre et la déclaration préalable faite à la presse nous confirment toute la distance existant entre la virtualité du monde postmoderne, dont les intérêts étaient représentés ici par Merkel, et la force du monde réel qui continue à avancer, ce qui fut confirmé par Poutine.

jeudi 16 août 2018

La guerre des sanctions: la Russie doit choisir entre 1941 et 1991



La publication par le Congrès américain du projet de nouvelles sanctions contre la Russie, pouvant la faire sortir de la zone dollar et bloquer les domaines-clés de son économie, relance le débat sur l'état des lieux des élites en Russie. Une question centrale arrive dans le débat: qu'est-ce que le libéralisme a apporté à la Russie depuis la chute de l'URSS? Dans cette guerre, à l'instar de la Seconde Guerre mondiale, la Russie joue son existence. Elle doit la remporter, comme une guerre patriotique, afin d'arriver à un nouveau niveau d'existence politique.

mardi 14 août 2018

Uritrottoire: J'irai pisser sur vos tombes

Quelle élégance!


L'uritrottoire vient d'arriver dans le champ médiatique, alors que cela fait déjà plusieurs mois qu'il est arrivé dans nos belles villes de France, à Nantes ou à Paris. Il a fallu plusieurs mois et quelques parutions très discrètes pour attendre les réactions. Ecologiquement et économiquement discutable, il est en revanche tout à fait dans l'air du temps idéologique. 

lundi 13 août 2018

Sauvez le théâtre en français TLF de Moscou!



Créé en 1939, le TLF, ce théâtre unique en langue française à Moscou, est menacé de fermeture, faute de moyens, d'absence de publicité et donc de spectateurs. Je n'ai pas l'habitude de "faire de la publicité" et ce n'en est pas: c'est juste un coup de coeur. Pour protéger ces petites troupes historiques, ces âmes de la scène, loin des salles combles et des projecteurs, ces idéalistes qui sont de moins en moins nombreux et dont nous avons de plus en plus besoin.

vendredi 10 août 2018

Les nouvelles sanctions américaines contre la Russie: un pas est franchi dans l'affrontement



Après que les Présidents russe et américains se soient rencontrés, après l'invitation lancée par Trump à Poutine pour poursuivre la discussion à Washington, les Etats-Unis se préparent à lancer une attaque sans précédent contre la Russie, par l'annonce de sanctions particulièrement violentes et surtout en annonçant des conditions de sorties absolument dégradantes pour la Russie. Comment en est-on arrivé là? Entre les Etats comme entre les individus, chacun occupe la place que l'autre lui laisse occuper. Ou pourquoi la Russie a laissé le champ libre à cette guerre ouverte? 

mardi 7 août 2018

Billet d'humour: L'extase numérique en Russie ou quand le fantasme se heurte à la réalité - non virtuelle



Le numérique et la Russie vivent le début d'une grande histoire d'amour, avec tout l'excès que connaît cette période, avec le refus du réel, une histoire d'amour qui se développe dans son monde, dans un monde virtuel. Mais comme chacun le sait, les histoires d'Amour finissent mal ... en général. Au minimum, celle-ci coûte cher - économiquement. Les banques rechignent, la Poste doit s'engager. Mais au diable l'avarice, quand on aime, on ne compte pas! 

samedi 4 août 2018

Nouvelles sanctions américaines contre la Russie: quelle place pour la dissidence internationale?



Les Etats-Unis viennent d'adopter de nouvelles sanctions contre la Russie, ou plutôt contre une petite banque russe qui aurait offert ses services au représentant d'une banque nord-coréenne - basé à Moscou. Le département américain du Trésor porte haut le drapeau du gendarme international, question de principe, qui oblige à s'interroger à la marge de manoeuvre de la Russie dans ce Concert des Nations.

jeudi 2 août 2018

Assassinat de trois journalistes russes en Centrafrique: que s'est-il passé?



Trois journalistes russes, envoyés par une organisation financée par l'oligarque Khodorkovsky, ont trouvé la mort en République de Centrafrique alors qu'ils étaient venus enquêter sur une société militaire privée russe, qui assure la sécurité du Président centrafricain, dans un pays que la France considère historiquement comme sa zone d'influence. Une partie de ping-pong médiatique semble s'être ouverte entre la France et la Russie.

mercredi 1 août 2018

Russie: la volonté de déstructuration du système d'enseignement se précise



L'enseignement est un élément central du bon fonctionnement de l'Etat. Sans une formation cohérente et efficace, qui permette aux individus d'acquérir les connaissances dont ils ont besoin pour trouver leur place dans le monde et comprendre ce monde, la société est faible et manipulable, donc l'Etat ne peut résister contre les vents et marées qui frappent à ses frontières. La Russie, ici non plus, ne fait pas exception à la règle, le tout numérique doit envahir les écoles et le coworking détruire le système très développé des bibliothèques de quartier. Sobianine, le maire de Moscou et l'Agence fédérale de l'enseignement redoublent d'efforts pour y parvenir.