L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

mercredi 24 février 2016

La CPI devant la nature cirminelle du régime ukrainien

Картинки по запросу cour pénale internationale

Livraison d'armes contre recours devant la Cour de La Haye, qui des deux gagnera en Ukraine? Il semblerait que sur fond de crise institutionnelle intérieure, les jeux s'accélèrent et la démystification du régime se met en place.


Plusieurs informations surgissent concernant l'Ukraine. Des informations qui vont avoir des conséquences différentes. Le tout sur fond de crise institutionnelle, puisque le Gouvernement, minoritaire au Parlement, est toujours en sursis et le risque d'élections anticipées n'est pas écarté. Ce qui remêlangerait encote plus profondément les cartes.

Le Canada est en discussion avec Kiev pour des livraisons d'armes léthales. Cela complète la décision des Etats Unis de réserver 300 millions de dollars dans le budget 2016 pour aider à réarmer l'Ukraine. Tout cela sans compter l'aide à l'armement non léthale. L'Ukraine, alors incapable d'assurer ses obligations sociales, prévoit pour autant d'acheter pour 500 millions d'armement.

Cela se passe alors que le groupe de contact se réuni pour tenter de mettre fin au conflit armé. Les représentants du Donbass veulent obtenir un accord pour éloigner des lignes de partage les exercices militaires. La logique de ces rencontres diplomatiques cadre mal avec les livraisons d'armes. Mais ça n'empêche pas les ministres des affaires étrangères français et allemand venir à Kiev rappeler l'obligation de remplir les conditions des accords de Minsk.

Toujours dans le discours à deux facettes? C'est possible, mais le régime factice est fragilisé, car ses atrocités commencent à sortir au grand jour dans la communauté internationale. Pour l'instant la presse occidentale tente encore de l'ignorer. D'ignorer, non pas un film documentaire, mais un recours devant la Cour pénale internationale de La Haye déposé contre le régime en place.

L'on se demandait pourquoi le régime ne menait pas l'enquête à propos de ces snipers qui ont tiré sur les manifestants du Maïdan et les forces de l'ordre, permettant ainsi de faire couler le sang et de lancer la phase finale de ce qui n'est en fait qu'un banal coup d'état. C'est parce que ces hommes au pouvoir sont totalement impliqués dans l'affaire et ils ne vont pas faire instruire contre eux-mêmes.

La Cour de La Haye, sur plainte de l'Institut ukrainien de politique juridique et de défense sociale, commence l'examen de la plainte déposée contre le régime actuel pour son implication dans l'affaire du snipper de Maïdan. L'ancienne député Irina Berejnaya, directrice de l'Institut, a initié cette action car de hauts responsables aujourd'hui sont responsables pour ces actes criminels.

La CPI aussi va-t-elle cautionner des crimes de masse ou va-t-elle finir le travail de démystification du régime ukrainien actuel?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.