L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

mardi 28 juillet 2020

Billet d'humeur : Laissez-nous les terrasses chauffées et éteignez vos smartphones



C'est trop facile de se faire plaisir, d'ailleurs le plaisir est contraire à la religion écologiste. Nous devons nous sacrifier. Enfin, certains. Enfin certains plaisirs. Car les smartphones, eux, étrangement, ne consomment pas trop avec leurs téléchargements, ni la transformation de l'Etat numérique. Ca, ça va. Mais les terrasses chauffées, quelle horreur! D'ailleurs si vous êtes réfractaires, comme avec les masques, l'on vous trouvera une maladie. Et les maladies, ça se soigne ... Faites-nous confiance. Si besoin, dès que l'on en aura la force, l'on rétablira un traitement de redressement social. Ce n'est qu'une question de temps. Et de faiblesse - de votre part. 


L'éminent Conseil de défense idéologique, pardon écologique, l'a proclamé : plus de terrasses chauffées à partir de 2021, c'est la mesure-phare qui va sauver la planète parisienne.
« On ne peut pas climatiser la rue en plein été lorsqu'il fait 30 degrés et on ne peut pas non plus chauffer à plein régime des terrasses en plein hiver pour le simple plaisir de boire son café en terrasse. »
Quelle idée, en plus de vouloir se faire plaisir! Les plaisirs aussi sont reportés sine die dès ce jour, attendre 2021 ne sert à rien, puisque de toute manière ça a déjà commencé. Avant, il fallait désamorcer toute réflexion de fond par le culte du plaisir, maintenant on lance le culte de la soumission. Et la soumission ne va pas avec le plaisir. 

Si vous ne portez pas de masque, vous êtes psychopathe, le diagnostic a été posé et largement publié, afin qu'il ne reste plus de doute : la norme est de se soumettre, sinon c'est une maladie. Et les maladies, c'est bien connu, ça se soigne. A quand les internements avec traitement de redressement social ? 

Si vous voulez boire un café en terrasse, vous frôlez le terrorisme sanitaire. Tout d'abord, le réchauffement climatique passe par celui de la terrasse, qui consomme tant d'énergie. Ensuite, vous êtes avec des êtres humains qui, buvant quelque chose, ne portent pas de masques. Enfin, pendant ce temps-là, vous vous détendez. Ab-so-lu-ment inadmissible. Si besoin, l'on trouvera bien des spécialistes qui vous découvriront une maladie à soigner. Et n'ayez aucun doute, dès que l'on en aura la force (cela dépendra de votre faiblesse), l'on vous soignera.

En revanche, utilisez vos smartphones, téléchargez en masse pour ne pas imprimer, pour regarder des films (la télé, c'est dépassé), pour lire (à quoi bon acheter des livres),  pour écouter de la musique (à quoi bon acheter des CD). Ca, ça ne consomme aucune énergie. 

Et nous allons continuer la ruée vers le tout-numérique, vers l'Etat numérique, vers l'enseignement numérique. Car le numérique, c'est l'avenir (en tout cas, le seul que l'on accepte, sans prendre le risque d'une évaluation, d'une analyse, d'une voie alternative). Et ça, ça ne se discute pas.

Ce n'est pas du plaisir. Et comme ce n'est pas du plaisir, c'est idéologiquement, pardon écologiquement compatible. D'ailleurs, cette énergie est écologique.

De toute manière, si vous n'êtes pas d'accord, l'on vous soignera. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.