L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

mardi 28 mars 2017

Fable du jour: la justice européenne et les sanctions contre la Russie



Il était une fois la Cour de justice de l'Union européenne... la Justice, le Libéralisme, notre vie quoi. Et puis il y eut la Russie. Adieu justice! Adieu libéralisme! Mais que nous reste-t-il?

De ce 28 mars, nous en restons tout pantelant. Imaginez-vous cette Cour, oui, avec une majuscule, se prononçant après que l'autre chantre du libéralisme l'ait saisie. La question était délicate, la réponse fut sans appel.

L'Angleterre et le Conseil européen ont-ils bien eu raison d'adopter des sanctions contre des entreprises russes, notamme Rosnetf?

Car l'affaire n'est pas anodine. Certes, il y a cette guerre en Ukraine ... mais le business ... quand même. Nous nous sommes construits, nous l'Europe (aussi avec une majuscule, sinon à quoi bon?) autour de tout ça: faites de l'argent, pas la guerre. Tant d'efforts pour faire circuler les capitaux, les gens. C'est pas l'Union soviétique ça, ma bonne dame!

Humm, bref. Et là, d'un coup d'un seul, sans prévenir, et bien, c'est un peu ça quand même. Si si ... vous savez, enfin, l'URSS quoi. 

Cette Cour de Justice se prononce sur les questions de politiques étrangères. Finalement, les Etats membres peuvent aussi en être dégagés. Pas de la Cour, de la politique étrangère, ne mélangez pas tout, un peu de sérieux. De toute manière, il ne leur reste déjà pas grand chose. Et même ça, ça coûte cher. Bon, il y a bien la menace russe, mais, on a les Etats Unis pour nous défendre. Enfin, on espère ... Il y a toujours l'OTAN, mais là aussi il faut payer maintenant. Bon, c'est pas grave, il reste les sanctions et la Cour européenne! Là, on se sent mieux. Bon, ne le dites à personne, mais comme de toute manière les russes ne viendront pas à Paris, sauf pour dépenser de l'argent, alors finalement, peu importe. Mais chuttt!

Et puis, une justice c'est là pour défendre l'idéologie du pouvoir, non? Non??? Ah .... alors ça sert à quoi?

Remarquez, vous avez raison, car en matière d'idéologie, ici aussi, on a du mal. Je comprends rien. On n'a pas le droit d'aider nos entreprises pour ne pas fausser le marcher, mais on peut prendre des sanctions et fausser le marcher sans violer les règles européennes. On s'y perd! 

Ah, oui, l'Ukraine ... là aussi je m'y perds. Le Maïdan, mouaich ... je ne savais pas que c'était la Russie qui avait financé le Maïdan. Non, c'est vrai, ça ne se fait pas d'organiser des révolutions à l'étranger, vous avez raison de prendre des sanctions! Non? Ce n'est pas à cause du Maïdan? Ah, c'était pas la Russie ... Mais oui, suis-je bête, les accords de Minsk! Mais ... la Russie est partie? Non?? Elle est garante? Remarquez, vous avez raison, après tout c'est la Russie, c'est pas grave. Eux, de toute manière, ils ne viendront pas nous embêter en Europe, alors, on ne prend pas trop de risque.

Mais le libéralisme quand même, ça m'embête. J'aimais bien l'idée. Oui, je sais, on ne peut pas tout avoir. Bon, tant pis pour le libéralisme alors. On ne peut pas tout avoir ... Quant même ...


2 commentaires:

  1. Un troupeau d'oies, c'est exactement à ça que me fait penser l'UE. Cette image illustre parfaitement votre propos.

    RépondreSupprimer
  2. Les oies sont plus intelligentes qu cela. J'aurai mis un banc de moules.

    RépondreSupprimer

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.