L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

vendredi 31 mars 2017

L'OTAN recrute des russophones pour jouer les civils



L'Occident reproche souvent à la Russie de considérer, à tort, l'OTAN comme un ennemi, quand les Etats Unis et l'Europe considèrent eux-mêmes la Russie comme une menace aussi dangereuse que l'état islamique. Il est alors surprenant de ne rien lire dans la presse française sur les prochaines manoeuvres de l'OTAN, qui recrute des figurants russophones pour jouer les civils.


L'information est sortie discrètement sur le site berlin.de: l'agence Optronic HR GmbH, chargée pour l'OTAN et l'armée américaine de lui fournir des figurants pour ses exercices militaires, recrute des russophones pour jouer le rôle de fermiers ou commerçants lors des manoeuvres qui auront lieu en avril en Bavières:
En outre, les candidats doivent faire montre de résistance aux stress, être responsables et souples et savoir travailler en équipe.
Ces figurants vont, par ailleurs, porter des gilets qui permettront de compter les pertes civiles... Selon le Pentagone, il ne s'agit pas de se préparer à un conflit en particulier, mais les menaces ont changé et l'OTAN doit s'adapter. Les soldats doivent donc être préparés à travailler dans des conditions les plus proches possibles de la réalité. 

L'on a bien compris que chercher des figurants russophones n'a rien à voir avec la Russie. L'identification de "nouvelles menaces" n'a rien à voir non plus avec la Russie, qui est par hasard désignée par des pays de l'OTAN comme une menace. Tout ceci n'est que pure coïncidences.

Et alors que l'OTAN fait tant d'efforts pour nous protéger d'une telle menace, silence dans la presse, en tout cas française. Ce n'est vraiment pas correct de la part des journalistes. Ne pas prévenir les populations qu'ils sont protégés ...

Surtout que cette même presse s'étonne de la doctrine militaire russe:
Dans la nouvelle doctrine de défense de la Russie, l’Otan est considérée comme la principale menace extérieure militaire. Au cours d’une réunion en mars, le ministre russe de la Défense, Serguei Choïgu, a repris la terminologie employée à l’époque de la guerre froide, en qualifiant l’Otan d’« ennemi probable ». En Russie, les autorités estiment que l’Otan est essentiellement tournée contre la Russie, avec une volonté d’endiguement du pays.
Ce doit certainement être la légendaire "paranoïa" russe qui voit des ennemis partout... Je me pose toutefois une question: est-ce que la Russie fait ce genre d'entraînements, avec des figurants parlant français, anglais ou allemand? Juste pour être dans des conditions "les plus proches possibles de la réalité". Et compter les pertes civiles. Puisqu'il parait que c'est anodin ... 

4 commentaires:

  1. L'Organisation Terroriste de l'Atlantique Nord dans toute sa splendeur !

    RépondreSupprimer
  2. Le plus triste, c'est qu'ils en trouvent. Quel genre de Russes peut se prêter à cela?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des russophones ne sont pas forcément des russes.

      Supprimer
  3. Et s'ils voulaient nous inventer une histoire : une erreur de frappe qui a coûté la vie à des civils russes donc il faut attaquer la Russie avant qu'elle ne riposte ?

    RépondreSupprimer

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.