L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

jeudi 8 juin 2017

Iran: quand les Etats Unis utilisent Daesh pour défendre leurs intérêts



Les Présidents américains changent, mais les effets négatifs de leurs tournées mondiales dans leurs différents fiefs ne diminuent pas. Après le voyage de Trump au Moyen Orient et le soutient apporté à l'Arabie Saoudite, la région est au bord d'une crise majeure, à travers l'attaque du Quatar et de l'Iran. Dans ce jeu très dangereux, les alliés sont toujours les mêmes: les groupes terroristes interviennent décidément juste au bon endroit au bon moment.


Les effets de la visite de D. Trump au Moyen Orient n'ont pas tardé à se faire sentir et il s'en félicite.


Le Quatar accusé de tous les maux de la terre permet ainsi de blanchir l'Arabie Saoudite. C'est très pratique pour les Etats Unis. Pendant ce temps-là, alors que l'Iran promet de l'aide humanitaire au Quatar, dont la population est soumise à un blocus total, le pays subie une attaque terroriste.

Rappelons que les Etats Unis viennent encore une fois de bombarder les forces militaires syriennes en argumentant du danger qu'elles présentent. Et ce pour la deuxième fois exactement au même endroit en un mois (voir notre texte en ce qui concerne le bombardement du mois de mai). Suite à ce bombardement, condamné également par la Russie comme une ingérence qui aide les terroristes dans la région, l'Iran a déclaré être prête à répondre aux Etats Unis en Syrie. Rappelons que l'Iran fait partie de la coalition qui lutte en Syrie aux côtés du Gouvernement légitime contre Daesh.

C'est alors que l'Iran est touché par un attentat très symbolique, faisant 13 morts et 43 blessés à ce jour. Un attentat revendiqué par Daesh, ce qui est une première pour le pays. Et les "condoléances" des Etats Unis sonnent quasiment comme une menace, comme la revendication d'un attentat:


Ainsi, les pays qui font la promotion du terrorisme, s'en trouvent les victimes. Les Etats Unis et l'Europe savent de quoi il s'agit. Mais la réaction de l'Iran est intéressante.

Beaucoup de voix s'élèvent, sans oser l'affirmer trop clairement, pour dire que Daesh est non seulement une créature des Etats Unis, mais également un instrument utilisé pour destabiliser les pays et les affaiblir en fonction des intérêts outre-atlantiques.

La réponse de l'Iran est, elle, très directe. L'Arabie Saoudite est derrière ces attentats, pays qui a reçu le feu vert des Etats Unis pour activer Daesh en Iran. 

Le ministre des affaires étrangères refuse les "condoléances" présentées par les Etats Unis:


Quant au pouvoir, il accuse directement les Etats Unis d'utiliser les terroristes:
"This terrorist attack happened only a week after the meeting between the U.S. president (Donald Trump) and the (Saudi) backward leaders who support terrorists. The fact that Islamic State has claimed responsibility proves that they were involved in the brutal attack," a Guards statement said.
Les Etats Unis continuent à jouer avec le feu dans la région, l'Europe est anesthésiée et, elle, joue avec la Tour Eiffel. Pendant ce temps-là, le terrorisme se porte à merveille et le caractère artificiel de Daesh se révèle peu à peu au grand jour.




5 commentaires:

  1. Quand j'observe ce fatras de mouvements guerriers et diplomatique que produit l'Occident, mon sentiment est qu'il est en guerre avec lui-même.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour et merci pour votre blog et votre travail que je lis assidument.
    Je me permets d'apporter cet article tiré de Voltairenet.org datant de 5 jours à peine et qui résonne fortement au vu de l'actu iranienne

    La CIA prépare des opérations secrètes dures contre l’Iran / Réseau Voltaire | 3 juin 2017

    La CIA prépare des opérations secrètes particulièrement dures contre l’Iran. Pour cela, son directeur, Mike Pompeo, a nommé comme chef de la section ad hoc, Michael D’Andrea, dit le « Prince sombre » ou l’« Ayatollah Mike » (photo).

    M. D’Andrea s’est converti à l’islam. Il a mis en place le programme de conditionnement par la torture et a notamment créé la prison secrète de Salt Pit (Afghanistan) où il a supervisé les expériences sur Abu Zubaydah, Abd al-Rahim al-Nashiri et Khalid Shaikh Mohammed. Ce psychopathe, réputé extrêmement intelligent et violent, a été mis en scène dans un film inspiré par l’Agence, Zero Dark Thirty, sous le nom de code du « Loup ». En 2008, il a organisé l’assassinat à Damas du chef militaire du Hezbollah, Imad Mugniyah, et a dirigé le programme des drones tueurs jusqu’en 2015.

    http://www.voltairenet.org/article196590.html

    RépondreSupprimer
  3. partout où les Américains passent, l'herbe ne repousse pas .....

    RépondreSupprimer
  4. Quand est ce que le monde occidental comprendra le rôle diabolique joué par les USA, depuis 60 ans ?

    RépondreSupprimer

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.