L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

mercredi 17 janvier 2018

Russie: après les JO, la Coupe du Monde?



La FIFA vient de s'adresser à Rodchenkov, l'auteur du journal intime ayant permis à la très indépendante commission McLaren d'interdire la Russie de JO d'hiver. La question du dopage dans le football arrive juste avant que la Russie n'organise la Coupe du Monde. Chez elle. 


Après la reddition des autorités russes face à la volonté des sportifs de participer à n'importe quel prix aux JO d'hiver, sans hymne, sans drapeau, sans costume, la boîte de Pandore a été ouverte. Puisque c'est possible, puisqu'il n'y a pas de réaction, pourquoi s'arrêter en si bon chemin. 

Rappelons que l'opération McLaren fut très bien préparée et n'avait rien à voir avec le dopage, comme le révèlent les hackeurs Fancy Bears ici en anglais. McLaren a eu une mission, qu'il a parfaitement remplie. Quant à l'indépendance de cette commission, ses liens avec le FBI sont plus que surprenants.


La question olympique est plus ou moins réglée, mais la Coupe du Monde de foot s'approche et elle est organisée par la Russie, qui a bien fait les choses, les a faite en grand, comme elle sait le faire. Ce qui dérange, car elle sait donner une bonne impression aux visiteurs, réduisant d'autant la propagande anti-russe développée par l'Occident. Les infrastructures sont prêtes, les mesures sont prises, des investissements importants ont été faits. Maintenant il faut rentabiliser. Et faire oublier les JO.

Or, la FIFA prépare des questions pour l'informateur, très impliqué dans les problèmes de dopage qui ont touché la Russie, mais sous protection ... du FBI, le dénommé Rodchenkov. Pourquoi? Parce que le très indépendant McLaren a transmis des "informations" (il devait rester quelques pages blanches à remplir dans le journal intime de Rodchenkov) à la FIFA sur le dopage dans le football russe.


Rappelons que les tests des footballeurs russes sont nets, mais pourquoi s'arrêter à un tel détail. Il sera toujours de trouver des marques étranges, ou même sans marques de s'inquiéter qu'un pays qui a été écarté des JO à cause du dopage, peu importe qu'il n'ait pas été prouvé de dopage d'Etat, puisse organiser un tel évènement comme la Coupe du Monde. 

Le printemps promet d'être chaud.

5 commentaires:

  1. Ils courent de gros risques s'ils se défendent aussi mal que pour les JO. Ce qu'il y a de bien avec les footballeurs, c'est qu'ils n'auront aucune médaille, aucun titre à rendre.
    La vérité, c'est que les étasuniens et leurs alliés, ont décidé de pourrir la vie des russes chaque fois qu'ils le pourront.

    RépondreSupprimer
  2. Le scandale de l'AMA noyauté par les anglo-saxons de son acharnement politique et de ses preuves fabriquées et chantées en choeur par les médias occidentaux contre la Russie et de sa protection du dopage aux USA et au RU va bientôt éclater

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi mon sentiment. Il y a de plus un aspect que je ne vois pas évoqué en cette affaire, peut-être parce que Karine n'est pas une passionnée du ballon rond.
      Comme le souligne le commentateur précédent, l'état du football russe étant ce qu'il est de longue date déjà, leur équipe nationale n'a aucune chance ce remporter la coupe du monde.
      Si vraiment la FIFIA souhaite humilier les russes, il suffirait de les laisser jouer car je les vois difficilement passer le premier tour.
      Leur interdire de participer au tournoi retirerait simplement une épine du pied aux dirigeants russes et risquerait au contraire d'apparaître comme la cuistrerie de trop aux yeux de l'opinion internationale.
      Car l'essentiel sera préservée au niveau de l'image de marque du pays, et je pense que cette édition 2018 sera une grande réussite quant à son organisation.
      Je ne pense pas que Poutine lui-même soit suffisamment mordu du foot national pour ne pas avoir en tête avant tout ces considérations là.
      LG

      Supprimer
  3. Que le scandale de l'AMA éclate le plus vite possible et qu'il expose au grand jour la tartufferie des médias occidentaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un scandale de plus, les bourrins s'en moque comme de leur premiere barbotteuse.
      Il n'ont plus les tripes pour la ramener

      Supprimer

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.