L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

lundi 5 février 2018

Sortie de "Russie, la tentation néolibérale" de Karine Bechet-Golovko



J'ai le plaisir de vous annoncer la sortie de mon ouvrage sur la politique intérieure russe contemporaine chez les éditions L'Harmattan: 
Russie, la tentation néolibérale.
Il est disponible ici.

Pour vous mettre l'eau à la bouche, voici la préface et la table des matières détaillée.












7 commentaires:

  1. Vous avez accompli un travail de géant. Votre livre sera certainement incontournable pour tous les spécialistes de la Russie actuelle. Je ne suis pas une spécialiste, mais je le lirai néanmoins avec le plus grand intérêt. Pour ma part je regrette que l'image que la Russie actuelle veuille projeter d'elle-même se fonde davantage sur l'Histoire du XXème siècle du peuple russe en omettant tout le positif des siècles antérieurs. Le Mieux étant l'ennemi du Bien, en forçant sur le trait stalinien la Russie déforme son visage historique qui est celui de la défense de l'Orthodoxie. Et contrairement à ce qu'écrit H. Hesse dans votre citation: La Vérité existe réellement est elle est contenue dans la arole du Christ.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis entièrement d'accord avec vous, Marie. Soljénitsyne dans 'Comment reconstruire notre Russie" proposait des solutions russes empruntées à la société traditionnelle, et je dirais qu'une telle démarche serait valable pour les sociétés occidentales devenues complètement folles, avec des ajustements au contexte actuel, évidemment.

      Supprimer
  2. Superbe. Je vais le lire, merci.

    RépondreSupprimer
  3. Le libéralisme est un vieil homme au costume bien coupé et à peine élimé par le temps. Ce vieil homme s'est acquis depuis quelques décennies un chien féroce auquel il donna lui-même le nom de "néolibéralisme".
    Aujourd'hui, ce vieil homme sourit, car au lieu de se défier du vénérable propriétaire au costume lustré, tous les honnêtes gens accusent seulement le chien redoutable de tous les méfaits qu'il commet,...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, il n'est pas question de Libéralisme mais de Néo- libéralisme. La différence est de taille.

      Supprimer
  4. Effectivement, chère Karine, la différence concerne juste la taille, mais pas l'essence, ni la nature philosophique, de ces phénomènes dont le second n'est que l'évolution extrême mais toutefois philosophiquement logique du premier. Il suffit, pour s'en convaincre d'examiner les travaux, datant maintenant de plusieurs siècles, des "pères fondateurs" du libéralisme, britanniques pour la plupart. Quoiqu'il en soit, les travaux tels que celui que vous présentez sont suffisamment rares pour être salués avec enthousiasme.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis anticommuniste et profondément antilibérale. Je suis pour l'économie et la société naturelle et traditionnelle fondée sur la communauté paysanne et les corporations ouvrières et tenue par la morale chrétienne ou sinon chrétienne disons en concordance avec les valeurs humaines éternelles que transgresse en permanence la société de la cupidité, du profit et de l'exploitation.

    RépondreSupprimer

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.