L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

lundi 9 juin 2014

L'Ukraine et le schéma du génocide kirghize?

Жители Луганской области. Архивное фото
Des informations surprenantes commencent à affluer dans les médias. A propos d'une planification de déplacement de population en Ukraine de l'ouest vers l'est, ce qui permettrait de réduire à néant la division territoriale et politique du pays.
Tout d'abord, l'information a été diffusée par la République populaire de Lugansk, mais ensuite a été reprise par RIA Novosti. Le contre-renseignement aurait obtenu l'information selon laquelle un plan de déplacement d'environ 250 000 personnes de l'ouest vers les régions de Donetsk, Lugansk et Nikolaev est mis en place par le Gouvernement de Iatséniuk selon une idée originale des consultants américains.
En ce qui concerne l'originalité de l'idée, il faut dire qu'elle a déjà été testée. Ce fut en Kirghizie en 2010. Un génocide de la population ouzbek fut organisé provoquant ainsi la fuite massive de la population éthniquement ouzbek vers ses terres d'origines et libérant la place pour le rééquilibrage de la population kirghize. Il y avait eu alors 124 morts et 1600 blessés, ce qui est peu par rapport aux milliers de morts et de blessés en Ukraine, mais la fuite de population avait été massive: en quatre jours plus de 100 000 personnes (45 000 adultes et leurs enfants) avaient passé la frontière. Rappelons que le siège de l'OSCE en Kirghizie est à Och, dans le sud du pays.
Pour revenir à l'Ukraine, on comprend mieux la politique de Kiev. Il faut faire partir la population non-résignée des régions du sud-est.  C'est pour cela que - par erreur bien sûr - les quartiers d'habitation sont attaqués, les bâtiments civils touchés etc. Ainsi, les régions se vident petit à petit de leur population.
Selon les informations réunies par les services de contre-renseignement de la république, la mise en oeuvre du plan devrait commencer en novembre. Pour cela, un financement budgétaire d'environ 25 000 Hryvnia (monnaie ukrainienne) est prévu, les biens immobiliers des résistants et de leurs familles partis ou morts au combat seront alors attribués aux familles venues de l'ouest repeupler les régions.
C'est horrible? C'est ignoble? C'est pourtant simple: cela s'appelle un génocide. Et l'on passe du crime de guerre au crime contre l'humanité. Y aura-t-il un jour une véritable enquête indépendante? Est-elle seulement possible? Ou faut-il attendre que le plan soit réalisé pour prendre consience de sa réalité et de son horreur? Mais trop tard.
Rappelons les termes: "Un génocide est un acte "commis dans l'intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux", selon les termes de la convention des Nations unies du 9 décembre 1948. Cet acte peut être un meurtre, mais aussi une atteinte grave à l'intégrité mentale ou une mesure anti-natalité, l'essentiel étant que l'acte soit dirigé intentionnellement contre un groupe donné." Rappelons, par ailleurs, que les déplacements massifs de population sont un élément qui, au minimum, présente un risque pour la paix ou plus constitue un élément de génocide.
Réflechissons à ce qui se passe dans le sud-est. Une opération antiterroriste a-t-elle besoin de détruire les conduites d'approvisionnement d'eau d'une ville? Les réseaux électriques? Les usines, écoles, bâtiments administratifs, hôpitaux, etc? Est-ce nécessaire?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.