L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

jeudi 17 mai 2018

Syrie: des snipers français interpelés par les forces régulières syriennes



La question de la présence militaire française au sol en Syrie est une question extrêmement délicate, la Syrie est un Etat souverain, qui n'a en rien appelé la République à son secours. Des forces au sol seraient donc signe d'une ... occupation. Or, 60 snippers français viennent de se faire interpeller par l'armée régulière syrienne, après s'être perdus. Rassurez-vous, ils furent libérés, mais que faisaient-ils là-bas? Que faisons-nous là-bas? Etrangement, aucune info ne filtre dans la presse française ...


Les faits: 60 militaires français au sol en Syrie hors mandat international

Le 1er mai, à la frontière entre l'Irak et la Syrie, un cortège de 20 Jeeps blanches avec 60 militaires français rencontre un groupe des Forces démocratiques syriennes (Kurdes) qui doit les accompagner sur le territoire syrien. 


Sortant d'Irak, les militaires français et le groupe Kurde devaient ensemble se rendre à El Qâmichli, que les forces kurdes et régulières syriennes se partagent. Mais arrivés à la ville de Al-Malikiyah, étrangement, les deux groupes se séparent et les Français continuent seuls. 

C'est alors que dans la région de El Hassekeh, ils se trompent et au lieu de passer par le poste de contrôle tenu par les Kurdes, ils se dirigent droit sur le poste de contrôle tenu par l'armée syrienne régulière, à laquelle ils se rendent sans aucune résistance.

En fouillant, les véhicules, les soldats syriens découvrent des fusils de snipers, des viseurs de nuit et différentes armes de guerre. Etrange arsenal pour des "conseillers", comme le déclare Paris:
Le ministère français de la Défense avait reconnu en juin 2016 la présence de forces spéciales françaises en Syrie "pour conseiller les FDS contre l’EI
Après interrogatoire, l'on apprend que ces militaires, snipers français, devaient ensuite se diriger vers le centre de la Syrie, à El Hassekeh puis encore plus profondément à Deir ez Zor, cette zone tenue par les Américains qui ont la fâcheuse tendance de tirer sur l'armée régulière syrienne qui ose se rapprocher de trop près ... sur son territoire ...

Les Kurdes sont intervenus et ont négocié leur libération, ce qui fut fait, puisque les Forces démocratiques syriennes se sont récemment ralliées aux forces gouvernementales dans la lutte contre l'Etat islamique. Mais les Français n'ont pas expliqué quelle était leur mission en territoire étranger.

L'aide française aux Kurdes

La question de la présence française au sol en Syrie pose la question de la légalité de l'intervention française dans un pays souverain, hors mandat de l'ONU et hors demande du pays concerné. Dès 2016 le ministère de la défense reconnaissait une "certaine" présence française, sans jamais préciser ni son ampleur, ni ses missions, ni son déploiement. Le floue est de mise lorsque l'illégalité est patente.

En mars de cette année, le Président Macron déclare qu'il faut aider les Kurdes, contre les Turcs. Et cela en Syrie. Sur quel mandat? Aucun. Mais il faut. La Présidence française tente de troquer la légalité indéfendable par une légitimité communicable. Toutefois, ici aussi, la politique louvoie. Et pour cause, l'opération reste totalement illégale:
Après la rencontre avec Emmanuel Macron, un représentant des Kurdes syriens à Paris a déclaré que le président français avait promis l'envoi de troupes françaises dans la région de Manbij. Vendredi, l’Élysée a démenti cette déclaration, affirmant que "la France ne prévoit pas de nouvelle opération militaire sur le terrain dans le nord de la Syrie en dehors de la coalition internationale anti-Daech (acronyme de l'EI en arabe)".
Lorsque la Russie est intervenue en Syrie, il y a eu un débat au Parlement, une décision présidentielle officielle entérinant un concensus politique. Lorsque la France intervient en Syrie, elle se cache dans les juppons des Etats-Unis, envoie des snipers qui se perdent dans le désert. 

Le Gouvernement français pourrait peut-être nous expliquer quel combat nous menons en Syrie et sur quel fondement?

10 commentaires:

  1. Merci, ce sont des faits troublants sur lesquels j’aimerais en savoir plus, mais je n’ignore pas que le 1er mort de la guerre est Madame La Vérité

    RépondreSupprimer
  2. La politique louvoie, ou Louvois ... ministre de la guerre de Louis XIV: destruction immonde du Palatinat, alliance avec les Ottomans esclavagistes contre l'Europe chrétienne; Louis XVI fut un des créateurs du Mammon US; plus tôt la France fut absente de la bataille de Lépante; il y a une continuité logique, un peu de recul sert à y voir plus clair; un bourgeois fut heureux d'être mamamouchi, théâtre mais prescience de Jean-Baptiste? nos oligarques rêvent-ils de devenir mamamouchi, dominateurs et riches, élitistes? belle France?

    RépondreSupprimer
  3. Normalement ces 60 auraient dû être renvoyés illico à Paris vu l'illégalité manifeste de leur présence, qui plus est armée, et potentiellement dangereuse pour l'état Syrien. Comprends pas !

    RépondreSupprimer
  4. Attendre la Vérité de Macron et une utopie !!! si vus souhaitez la §Vérité il suffit de penser le contraire de ce qu'il dit!! Il appelle "inversion des normes " ce que nous nommons mensonges !!! et c'est ainsi qu'il dirige la France !!! Pauvre France

    RépondreSupprimer
  5. Une chose me choque dans le traitement que vous faites de cette horreur : pourquoi "60 militaires français" ? Il s'agit de 60 assassins payés pour tuer, 60 tueurs à gage donc.
    La jurisprudence du Tribunal de Nuremberg a bien établi que l'obéissance aux ordres n'était en rien une excuse aux crimes de guerre. Il faut donc appeler un chat un chat et un mercenaire un assassin. La redressement de la France, s'il est encore possible, ne peut faire l'économie d'une analyse de fond des causes et une dénonciation des responsabilités de chacun.

    RépondreSupprimer
  6. Depuis 2010 voire avant, et dès le début de cette guerre fabriquée par la coalition diabolique de l'OTAN-Golfe-Israël, la France EST en Syrie pour manipuler les groupes de rebelles. Comment ? Uniquement par l'argent et les armes. Mon avis sur les attentats du Bataclan et de Hyper Casher est celui-ci : ces attentats font suite à l'arrêt de certaines filières d'armement (Manpads MILAN destructeurs de chars notamment) et de financement du terrorisme islamique sur le sol syrien en 2014, parce que cela risquait un jour ou l'autre de se retourner contre le gouvernement français face à la résistance de l'armée syrienne et à l'arrivée des premiers experts et conseillers russes. Hollande a eu les chocottes. Or que fait Macron ? Profiter de la reconquête de l'armée syrienne pour se ré-installer, en vue de repartir à l'attaque plus tard, peut-être sur le terrain diplomatique plus que militaire, à la façon colonisatrice d'un Netanyahu. Il veut, aux côtés des américains anglais et des israéliens, OCCUPER de facto, façon GAZA, voire façon UKRAINE ou façon LIBYE, le sol national syrien pour négocier pied à pied et obtenir par la diplomatie des concessions économiques du gouvernement syrien (concessions gazières, ouverture du marché financier, intégration de personnalités politique sous influence OTAN etc. le tout masquées derrière de l'humanitaire pour les gogos pas si gogos que ça mais bon...), en toute illégalité selon le droit international et les résolutions de l'ONU. Macron assume notre hooliganisme enivré par Trump et Netanyahu, même contre le peuple français qui, si ils s'en rendait compte, montrerait vraisemblablement une réelle opposition.

    RépondreSupprimer
  7. On ce fou de notre gueule
    On arrête on libère et on recommence rigolo non !
    Bande de con.

    RépondreSupprimer
  8. Good article. I am facing some of these issues as well..

    RépondreSupprimer
  9. Wow, amazing blog structure! How long have you ever been blogging for?
    you made running a blog glance easy. The overall glance of your website
    is wonderful, as neatly as the content material!

    RépondreSupprimer
  10. I enjoy the efforts you have put in this, thanks for all the great blog posts.

    RépondreSupprimer

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.