L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

lundi 1 avril 2013

Chypre soulève la question de la participation de l'Etat dans les entreprises

Suite à la crise à Chypre, un certain nombre d'entreprises russes risquent d'avoir des pertes sensibles. Il ne s'agit pas d'argent de la "mafia", il ne s'agit pas d'argent sale qu'il faut cacher. Cela concerne des entreprises russes qui déposent de l'argent dans les banques chypriotes et ensuite rapatrient une partie en Russie, ce qui fait de Chypre un des investisseurs de poids en Russie, même si l'argent est russe.
 
Qu'une enterprise privée saisissent toutes les possibilités légales lui permettant de payer moins d'impôts, d'augmenter ses bénéfices, c'est logique.
 
Mais la question qui se pose ici est de savoir pourquoi des entreprises russes, avec une participation plus que significative de l'Etat utilisent ces mécanismes?
 
La logique de l'intervention de l'Etat dans l'économie sous forme d'une participation au capital en tout ou partie repose sur quelques principes: garantir une activité vitale pour l'Etat, soutenir un secteur socialement sensible qui est en difficulté, permettre au budget national d'obtenir des entrées sous forme d'impôts.
 
Or, ces entreprises, qui devraient tenir compte de cette logique, puisqu'elles appartiennent en partie à l'Etat, se conduisent comme des entreprises purement privées, ne tenant aucun compte de l'intérêt public. Il faut dire que, effectivement, elles sont soumises à un régime de droit commun. Alors pourquoi ne pas chercher le profit à tout prix et à court terme?
 
Et maintenant l'Etat doit voir s'il ne faudra pas les aider. Autrement dit, l'Etat perd une première fois en ce qui concerne le budget, et une deuxième fois s'il faut les refinancer. Le temps ne serait-il pas venu de revoir leur statut? Si des entreprises bénéficient du soutien de l'Etat, il est normal qu'elles soient soumises à des obligations spéciales. Sinon la participation même de l'Etat perd tout son sens, d'un point de vue systémique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.