L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

jeudi 16 août 2018

La guerre des sanctions: la Russie doit choisir entre 1941 et 1991



La publication par le Congrès américain du projet de nouvelles sanctions contre la Russie, pouvant la faire sortir de la zone dollar et bloquer les domaines-clés de son économie, relance le débat sur l'état des lieux des élites en Russie. Une question centrale arrive dans le débat: qu'est-ce que le libéralisme a apporté à la Russie depuis la chute de l'URSS? Dans cette guerre, à l'instar de la Seconde Guerre mondiale, la Russie joue son existence. Elle doit la remporter, comme une guerre patriotique, afin d'arriver à un nouveau niveau d'existence politique.

mardi 14 août 2018

Uritrottoire: J'irai pisser sur vos tombes

Quelle élégance!


L'uritrottoire vient d'arriver dans le champ médiatique, alors que cela fait déjà plusieurs mois qu'il est arrivé dans nos belles villes de France, à Nantes ou à Paris. Il a fallu plusieurs mois et quelques parutions très discrètes pour attendre les réactions. Ecologiquement et économiquement discutable, il est en revanche tout à fait dans l'air du temps idéologique. 

lundi 13 août 2018

Sauvez le théâtre en français TLF de Moscou!



Créé en 1939, le TLF, ce théâtre unique en langue française à Moscou, est menacé de fermeture, faute de moyens, d'absence de publicité et donc de spectateurs. Je n'ai pas l'habitude de "faire de la publicité" et ce n'en est pas: c'est juste un coup de coeur. Pour protéger ces petites troupes historiques, ces âmes de la scène, loin des salles combles et des projecteurs, ces idéalistes qui sont de moins en moins nombreux et dont nous avons de plus en plus besoin.

vendredi 10 août 2018

Les nouvelles sanctions américaines contre la Russie: un pas est franchi dans l'affrontement



Après que les Présidents russe et américains se soient rencontrés, après l'invitation lancée par Trump à Poutine pour poursuivre la discussion à Washington, les Etats-Unis se préparent à lancer une attaque sans précédent contre la Russie, par l'annonce de sanctions particulièrement violentes et surtout en annonçant des conditions de sorties absolument dégradantes pour la Russie. Comment en est-on arrivé là? Entre les Etats comme entre les individus, chacun occupe la place que l'autre lui laisse occuper. Ou pourquoi la Russie a laissé le champ libre à cette guerre ouverte? 

mardi 7 août 2018

Billet d'humour: L'extase numérique en Russie ou quand le fantasme se heurte à la réalité - non virtuelle



Le numérique et la Russie vivent le début d'une grande histoire d'amour, avec tout l'excès que connaît cette période, avec le refus du réel, une histoire d'amour qui se développe dans son monde, dans un monde virtuel. Mais comme chacun le sait, les histoires d'Amour finissent mal ... en général. Au minimum, celle-ci coûte cher - économiquement. Les banques rechignent, la Poste doit s'engager. Mais au diable l'avarice, quand on aime, on ne compte pas! 

samedi 4 août 2018

Nouvelles sanctions américaines contre la Russie: quelle place pour la dissidence internationale?



Les Etats-Unis viennent d'adopter de nouvelles sanctions contre la Russie, ou plutôt contre une petite banque russe qui aurait offert ses services au représentant d'une banque nord-coréenne - basé à Moscou. Le département américain du Trésor porte haut le drapeau du gendarme international, question de principe, qui oblige à s'interroger à la marge de manoeuvre de la Russie dans ce Concert des Nations.

jeudi 2 août 2018

Assassinat de trois journalistes russes en Centrafrique: que s'est-il passé?



Trois journalistes russes, envoyés par une organisation financée par l'oligarque Khodorkovsky, ont trouvé la mort en République de Centrafrique alors qu'ils étaient venus enquêter sur une société militaire privée russe, qui assure la sécurité du Président centrafricain, dans un pays que la France considère historiquement comme sa zone d'influence. Une partie de ping-pong médiatique semble s'être ouverte entre la France et la Russie.

mercredi 1 août 2018

Russie: la volonté de déstructuration du système d'enseignement se précise



L'enseignement est un élément central du bon fonctionnement de l'Etat. Sans une formation cohérente et efficace, qui permette aux individus d'acquérir les connaissances dont ils ont besoin pour trouver leur place dans le monde et comprendre ce monde, la société est faible et manipulable, donc l'Etat ne peut résister contre les vents et marées qui frappent à ses frontières. La Russie, ici non plus, ne fait pas exception à la règle, le tout numérique doit envahir les écoles et le coworking détruire le système très développé des bibliothèques de quartier. Sobianine, le maire de Moscou et l'Agence fédérale de l'enseignement redoublent d'efforts pour y parvenir.

lundi 30 juillet 2018

Perturbation à la SNCF et privatisation des services d'électricité



Sous l'impulsion de l'Union européenne, les services publics doivent être privatisés et les entreprises publiques passer dans le privé. Car, comme chacun le sait, seul le privé est apte à gérer de manière adéquate le marché et tout est marché. Même et surtout l'Etat. La perturbation monstre qui touche la gare de Montparnasse en raison d'une mauvaise gestion du système d'électricité par l'opérateur privé RTE en est la preuve. Tout est marché, mais ce n'est pas plus efficace pour autant.

vendredi 27 juillet 2018

La réforme des retraites en Russie: première crise grave pour le parti Russie Unie



Le parti majoritaire, Russie unie (Edinaya Rossya), connaît sa première grave crise systémique à l'occasion du passage en force par le clan néolibéral de la réforme de l'âge de la retraite, qui doit permettre de substantiellement alléger les charges de l'Etat, une partie des personnes concernées, vue l'espérance de vie, ne pouvant espérer l'atteindre. Jelezniak démissionne de ses fonctions de direction, Poklonskaya est dans la ligne de mire. La question qui se pose est finalement toujours la même, dans tous les systèmes: jusqu'à quel point va la liberté d'un député par rapport au parti dont il est membre?

jeudi 26 juillet 2018

Plus de 200 morts en Syrie: il est temps pour l'Occident de changer de discours



Daesh a lancé une série d'attaques terroristes contre les populations civiles du Sud-Ouest de la Syrie, faisant plus de 200 morts et des centaines de blessés, montrant ainsi le véritable visage de ces "opposants à Bachar" alors que l'armée nettoie la zone. N'est-il pas temps pour l'Occident de changer de discours - et d'attitude - sur le conflit syrien? Il n'existe pas "d'opposants" contre le "régime" syrien, mais des terroristes contre un Etat. 

mercredi 25 juillet 2018

Billet du jour: Macron Gate ou pourquoi l'affaire Benalla ?



Le comment, tout le monde le connaît. Tout a commencé par une vidéo d'un conseiller de Macron, Benalla, un civil et un privé responsable de sa sécurité, dont la carrière soulève beaucoup de questions, se retrouvant selon l'Elysée comme "observateur" le 1er mai dans une manifestation et tabassant des passants en arborant un casque des forces de l'ordre et un brassard de police, sans en avoir le droit. Il a fallu attendre le retour de Macron de la finale de foot à Moscou, pour que le scandale explose. Pour des faits datant du 1er mai. Si l'on sait tous comment le scandale a explosé et s'est diffusé, l'on ne sait absolument pas pourquoi. Benalla n'est pas la cause du "Macron Gate", c'est le moyen. Cela devrait nous faire réfléchir, entre deux révélations croustillantes.

lundi 23 juillet 2018

Les Casques blancs évacués de Syrie sur demande des Etats-Unis: n'y a-t-il plus de mises en scène à réaliser?



Alors que l'armée régulière syrienne, appuyée par la Russie, reprend possession du territoire, Israël évacue les Casques blancs de Syrie, sur demande des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et du Canada. A l'heure où la Russie tente de mettre en place une opération humanitaire de grande ampleur avec la coalition américaine, il est surprenant d'évacuer des membres d'une organisation qui se revendique comme humanitaire. A moins que ce ne soit qu'une façade. Dans ce cas, l'opération est logique. Mais personne ne relève le paradoxe ...

vendredi 20 juillet 2018

Trump et la Russie: l'ennemi de mes ennemis est mon ami?



Les zigzags politiques du président américain obligent à s'interroger sur sa stratégie: soit il n'en a strictement aucune et tout est commandé par l'instant et l'instinct, soit elle est particulièrement complexe. La première hypothèse est défendue par ses détracteurs et finalement n'apporte pas grand-chose. Tentons donc de comprendre cet étrange pas de danse que Trump joue tant avec des forces politiques aussi hostiles que fortes, que des alliés assez dubitatifs. Comprendre cet intérêt qu'il porte à la Russie, intérêt qui peut venir de la focalisation de ses ennemis.

jeudi 19 juillet 2018

Les Pussy Riot et les fermiers moldaves: quand la CEDH fait des droits de l'homme une idéologie



La Cour européenne des droits de l'homme vient de rendre deux arrêts très significatifs à l'égard de la Russie. L'un au sujet de la "liberté d'expression" des Pussy Riot, violant la sacralité d'une cathédrale et l'autre sur la responsabilité de la Russie au sujet du problème de la protection du droit de propriété que la Moldavie ne règle pas avec la Transnistrie, Russie jugée responsable, car elle apporte une aide vitale à cette république. La CEDH oubliant que ce critère peut se retourner contre l'UE. Enfin, si la question se réglait sur le terrain juridique, dans le respect de la souveraineté des Etats. S'il s'agissait de droit et non pas d'idéologie.

mardi 17 juillet 2018

Le renouveau des relations US/Russie: du bouton au ballon



La rencontre qui s'est déroulée hier à Helsinki entre les présidents Trump et Poutine n'a pas changé la face du monde, aucune rencontre entre des Présidents, en soi, n'en a le pouvoir. Leur force dépend du contexte dans lequel elles se déroulent. Celle-ci, dans le cadre de la remise en cause toujours plus forte du monde monopolaire, de l'affermissement de la Russie comme acteur international, de la remise en cause des organes de la globalisation, tel l'UE, cette rencontre ouvre la voie à une possible rediscussion de l'équilibre international où l'Etat souverain retrouve toute sa place.

lundi 16 juillet 2018

Poussée d'angoisse avant le sommet Trump / Poutine: le monde va-t-il se libérer du globalisme?



Aujourd'hui les présidents Trump et Poutine doivent se rencontrer à Helsinki et l'on a l'impression étrange qu'il s'agit à la fois de la négociation d'un cessez-le-feu, sans très bien comprendre entre qui - Trump ne représentant pas réellement tout le pouvoir américain, et d'une possible coalition anti-globaliste. La tension est plus que perceptible et les réactions sont à la hauteur des capacités intellectuelles de l'époque : une caricature à la mesure des prétentions avancées.

vendredi 13 juillet 2018

Syrie - Deraa: vers une victoire militaire d'Assad et de la Russie, que l'Occident ne peut accepter en l'état



La guerre en Syrie n'est pas une exception, elle ne pourra pas être gagnée que par les armes, mais elle ne pourra pas être gagnée sans les armes. Alors que l'armée régulière syrienne reprend sans cesse du terrain, l'Occident réagit ... assez étrangement, si la question de la lutte contre le terrorisme, si l'intégrité territoriale évoquée ailleurs avec tant de force n'étaient pas des préoccupations à géographie variable. Alors que la grande ville sudiste de Deraa voit à nouveau flotter le drapeau syrien, la coalition américaine bombarde les alentours de Deir Ezzor, faisant des victimes civiles dans l'indifférence générale.

jeudi 12 juillet 2018

Pourquoi l'Ukraine n'est pas réellement en guerre contre la Russie



Au-delà des grandes déclarations sur "l'agression" russe en Ukraine et les cris "patriotiques" la main sur le coeur, l'Ukraine n'est pas en guerre contre la Russie. Certainement plus contre son propre peuple, ce qui est le propre des guerres civiles et des pays en décomposition. En attendant, le commerce entre les deux pays se portent de mieux en mieux. Les faits derrière le spectacle.

mercredi 11 juillet 2018

Vida et Vukovic: comment l'Ukraine monte un scandale autour de la FIFA



L'Ukraine ne participant pas à la Coupe du Monde semble souffrir d'une crise existentielle. Rien de tel qu'un bon petit scandale pour réveiller les bonnes âmes en cette période pré-électorale, qui n'annonce rien de bon. C'est ainsi que deux imbéciles de l'équipe croate, Vida et Vukovic, se sont fait gentillement manipuler après la victoire de la Croatie sur la Russie. D'une vidéo qu'ils pensaient privée, où ils dédiaient cette victoire à l'Ukraine (où ils jouent), celle-ci en a fait une opération politique.

mardi 10 juillet 2018

Le sénateur américain Kennedy ou pourquoi la russophobie n'est pas conjoncturelle

sénateur J. Kennedy


Début juillet, un groupe de sénateurs américains était venu en visite en Russie, tester le terrain avant le sommet Trump / Poutine du 16 juillet. Sur place, leurs déclarations avaient été plutôt contenues, ce qui avait provoqué l'ire de la presse américaine (voir notre texte ici). De retour dans leurs pénates, le vent tourne et la haine du pays ressort par la bouche du sénateur Kennedy: le Gouvernement russe n'est qu'une mafia qui n'a aucune philosophie politique, Poutine est un dictateur, aucune négociation n'est possible, le mieux est de tenter de les contenir. Mais pourquoi une réaction à tel point viscérale alors que finalement la Russie a repris la plus grande partie des traits occidentaux? Ou peut-être en raison de cela. Retour sur les faux espoirs, à chaque fois relancés dans l'establishment russe, d'être "enfin" accepté parmi "les siens". Comme si cela pouvait être un but de politique nationale.

lundi 9 juillet 2018

Israël: des activistes demandent à la justice l'interdiction d'exportation d'armes létales vers l'Ukraine



Après avoir eu la preuve de l'utilisation par le bataillon extrémiste Azov des armes vendues par Israel à l'Ukraine, 40 activistes des droits de l'homme se sont adressés à la Cour suprême israélienne pour demander l'interdiction des ventes d'armes vers l'Ukraine, se fondant sur le caractère néonazi de ce groupuscule, intégré dans l'armée. La Cour suprême d'Israël tient entre ses mains la possibilité de reconnaître le caractère néonazi du régime ukrainien post-Maïdan.

samedi 7 juillet 2018

La visite controversée des sénateurs américains à Moscou



La semaine dernière, un groupe de 7 républicains, 6 sénateurs américains et un membre du Congrès, se sont rendus en Russie pour relancer le dialogue avec la Russie, tâter le terrain avant le sommet Trump / Poutine, bref préparer les négociations et trouver les faiblesses. Dans l'ensemble, tout se serait bien passé, si ce n'était la réaction incroyable du vice-président de la Douma qui demande aux députés de se lever pour accueillir la délégation, qui passait discrètement dans la loge avec le président de la Douma Volodine pour regarder comment se passe une session. Décidément, les complexes des années 90 ressurgissent n'ont toujours pas été dépassés.

vendredi 6 juillet 2018

Billet d'humour: Novichok-2, le retour à Amesbury

Huile Novichok, goût spécial, produit pour une longue vie


Vous aviez aimé Skripal et "l'attaque chimique" de "Poutine" contre un ex-espion double libéré par les Russes, vivant en Grande-Bretagne et rendant de petits services au MI6 en paiement? Vous allez adorer le retour du Novichok: cette fois-ci les "Russes tuent les pauvres citoyens britanniques". Toujours aucune preuve, toujours des accusations grotesques. A l'heure du règne d'Ubu roi, le Novichok est une arme communicationnelle de destruction massive.

lundi 2 juillet 2018

Billet d'humeur: Taubira et les bas-fonds de la politique spectacle



Christiane Taubira revient dans le champ médiatique dans son registre habituel, sur la vague bobo antiétatique, caricature plus qu'égérie de cette pseudo-élite déconnectée des réalités qui déstructure nos sociétés occidentales depuis mai 68. Insultant Trump, désirant "découper" Poutine, voici le nouveau visage de la politique française. Celui des bas-fonds de la politique spectacle.

vendredi 29 juin 2018

Quand le Conseil européen ne peut rationnellement justifier les sanctions contre la Russie



Comme cela avait été annoncé et sans aucune surprise, l'UE reconduit les sanctions économiques adoptées contre la Russie (voir notre texte ici), dans un sommet européen sous haute tension, notamment en raison des problèmes d'immigration. L'intérêt de la reconduite automatique des sanctions est dans - l'absence - d'argumentation, ou plutôt son caractère tautologique sur le MH17 et la réécriture de la réalité sur les accords de Minsk et le rattachement de la Crimée. Autrement dit, si l'UE a besoin de nager dans une telle confusion, c'est qu'elle ne peut rationnellement fonder sa politique antirusse. Elle cherche à imposer un parti pris. Qui en plus lui coûte cher. Donc nous coûte cher.

jeudi 28 juin 2018

Le sommet Trump / Poutine annoncé: quelques réflexions



L'arrivée de J. Bolton, conseiller du Président D. Trump pour la sécurité internationale, à Moscou a permis d'annoncer la mise en place de ce qui est présenté comme l'évènement majeur diplomatique de la saison estivale, à savoir la rencontre entre Trump et Poutine dans un pays tiers cet été. Quelques remarques en passant.

mercredi 27 juin 2018

Sentsov: un vétéran de l'ATO déclare lui avoir fourni les moyens de l'attentat



Sentsov, le "cinéaste prisonnier du régime sanglant de Poutine", pour lequel toute la communauté internationale s'inquiète, oubliant - ou refusant - qu'il s'agit non pas d'art, mais de terrorisme. Le fantasme à la place de la réflexion. La reconstruction d'un monde plus "confortable", celui de la "Russie barbare". Un détail: un militaire ukrainien vient de reconnaître à la conférence de l'OSCE qu'il a lui-même fourni à Sentsov l'un des objets pour lesquels il a été accusé de préparer d'acte terroriste en Crimée. Confirmant bien ainsi la présence de ces objets et la volonté de préparer un acte de terrorisme. Silence dans la presse.

mardi 26 juin 2018

Les sanctions américaines vont-elles ouvrir l'époque du "patriotisme économique" en Russie?



Les sanctions que les Etats-Unis et l'Europe ont adoptées contre la Russie ont produit des effets intéressants, par forcément attendus par leurs auteurs. Au-delà de l'obligation faite au Gouvernement russe de s'occuper non pas seulement de l'achat pour revente, mais également de la production intérieure, il semblerait que le grand business se souvienne de sa patrie - et pense même à rapatrier ses actifs. C'est en tout cas ce qui se dit autour de l'oligarque Deripaska, tombé sous sanctions, qui a demandé l'aide de l'Etat.

lundi 25 juin 2018

Le financement opaque de la campagne présidentielle de Macron: à quand une enquête indépendante?



Le financement de la campagne d'E. Macron semble inquiéter tout le monde, sauf les organes publics chargés d'en vérifier la régularité. Entre les mensonges volontaires sur les montants perçus, l'opacité des sources et les soupçons d'implication de personnages très marqués, comme Soros, le temps n'est-il pas venu pour une réelle enquête indépendante? C'est quand même l'intérêt de l'Etat qui est en jeu, son indépendance et sa souveraineté.

vendredi 22 juin 2018

Le Tribunal populaire ukrainien condamne Poroshenko pour crimes de guerre: la guerre qui ne finit pas



Le Tribunal populaire ukrainien, mis en place en mars, vient de rendre son verdict et de condamner par contumace plusieurs dirigeants ukrainiens pour crimes de guerre, notamment Poroshenko. Ce qui ouvre une nouvelle interrogation sur la faisabilité des Accords de Minsk: le Donbass peut-il réellement trouver un accord avec des individus dont les mains sont couvertes de son sang?

jeudi 21 juin 2018

Le massacre des chiens en Russie avant le Mondial : le Fake révélé et corrigé



Les poussées russophobes des médias et cette volonté de sensationnel les conduisent trop loin, ou à négliger les conséquences de leurs écrits. L'on se souviendra des soi-disant meurtres massifs de chiens en Russie, où les cadavres trainaient soi-disant partout dans les rues. Le texte de l'AFP était illustré avec une photo de Karachi au Pakistan, publiée par l'agence Reuters en 2016 sur le site Géo.TV. C'est le journal allemand Stern qui publie l'information. Après plusieurs échanges, nous avons le plaisir de vous annoncé que l'AFP a réagi auprès de ce site pour leur demander d'ôter la photo litigieuse.

mercredi 20 juin 2018

Ukraine: Des safaris humains contre les civils du Donbass?



Comme dans un film d'horreur, l'on apprend que l'Ukraine organiserait des safaris humains pour riches occidentaux en mal de sensations fortes contre les civils du Donbass. Rien de personnel, c'est juste du business. Et comme la dépravation de l'homme ne connaît d'autre limite que sa mort, ce business peut être lucratif.

mardi 19 juin 2018

La reconduite des sanctions européennes et le facteur "Italie"



Lundi, le Conseil européen a reconduit pour un an les sanctions adoptées contre la Russie en matière économique, liées au rattachement de la Crimée et de Sébastopol. En regardant froidement la situation, il n'y avait aucune raison objective pour qu'il en soit autrement, la situation géopolitique n'a pas évolué et l'arrivée d'un nouveau Gouvernement italien est encore trop fraîche pour inverser cette tendance.

lundi 18 juin 2018

Quand la FIFA cherche à sauver "l'honneur" de l'Allemagne



Contre toute attente, l'Allemagne a perdu contre le Mexique hier. Mais n'y comprenant strictement rien en foot, je vous épargnerai mes commentaires profanes. En revanche, ce match fut intéressant sur un autre point de vue. La FIFA ouvre une enquête sur le comportement des supporteurs mexicains, qui avaient envahi le stade et criaient contre les joueurs allemands dès que ceux-ci touchaient un ballon. Pour donner du poids à tout cela, l'homophobie a été ressortie du placard. Que deviendrait notre monde sans elle!

vendredi 15 juin 2018

Russie: les dessous pudiquement cachés du recul de l'âge de la retraite



Le jour de l'ouverture du Championnat du Monde de foot, le Gouvernement annonce les deux réformes particulièrement controversées, qui étaient pourtant niées aussi haut que fort avant les élections présidentielles : la hausse des impôts et le relèvement de l'âge de la retraite. Peut-être réellement faut-il réformer ces secteurs, mais la manière dont les choses sont faites laisse plus qu'à désirer. Se "cacher" derrière un évènement sportif mondial pour éviter la montée des contestations populaires et taire l'origine non-nationale de la réforme (OCDE et non Gouvernement) obligent à quelques réflexions.

jeudi 14 juin 2018

L'ouverture du Mondial relance le goût de l'Ukraine pour la provocation



Aujourd'hui s'ouvre la Coupe du Monde, mais je ne parlerai pas de foot. Car nous apprenons dans le même temps que l'Ukraine concentre des forces militaires aux frontières de la Russie. Une coïncidence certainement.

mardi 12 juin 2018

L'extrémiste président du Parlement ukrainien reçoit les honneurs de la République

En premier plan, Parouby, le nouveau président de la Rada ukrainienne


Il paraît que l'on ne choisit pas ses homologues. C'est en tout cas de cette manière que la presse française, légèrement embarrassée par la visite officielle de Andreï Parouby annoncée en grande pompe par la presse ukrainienne, le Commandant ultra-nationaliste du Maïdan devenu président du Parlement ukrainien, la Rada, réagit à cette visite, les rares fois où elle en parle. Alors revenons un peu sur cette personnalité que le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, estime "normal" de recevoir. Un individu qui a fondé un parti national-socialiste, un individu qui en tant que Commandant du Maïdan est impliqué dans l'affaire des snipers, un individu qui a provoqué le massacre d'Odessa du 2 mai 2014. Un individu qui a mis le pays à feu et à sang, pour en prendre le contrôle. Reçu "normalement" au Parlement français. De quelle normalité parle-t-on?

lundi 11 juin 2018

Un billet d'humeur (si, si, bonne) : Le G7 est mort, que faire d'un G6 ? Rien



Avec sa décontraction et sa violence habituelles, le Président américain vient d'écraser sous son talon le G7, face à une UE déconfite et trop faible pour réagir, un Canada dépassé et un Japon qui renforce ses liens avec la Russie. Pendant ce temps, l'Organisation de coopération de Shangaï, réunie en Chine, annonce une santé de fer. Que faire d'un G6 qui n'intéresse personne? Le modèle global mis en place par les Etats-Unis à la fin de la Seconde Guerre mondiale s'écroule sous nos yeux. Les Etats-Unis modifient les règles du jeu. Finalement, ce ne sont pas les Etats qui auront fanatiquement tout sacrifié au culte des "nouvelles technologies écologiques" qui auront leur place demain, mais ceux qui, appuyés sur une nation solide, auront la puissance de négocier. 

vendredi 8 juin 2018

Ligne directe avec V. Poutine: décryptage



Hier 7 juin s'est tenu la nouvelle édition de la Ligne directe du Président russe avec les habitants du pays. Plus acte de communication, qu'acte de pouvoir, c'est un exercice de transparence destiné à montrer la manière dont fonctionne la gouvernance, tout en permettant d'expliciter les nouvelles lignes politiques et de résoudre des cas particuliers. Retour sur l'évènement.

jeudi 7 juin 2018

La FIFA interdit la chanteuse russe Chicherina de concert à Rostov pendant le Mondial, trop politiquement incorrecte



Encore une information que la presse occidentale a décidé de ne pas traiter. En effet, elle est délicate. Et il ne faut pas porter atteinte à l'image de la liberté artistique, de la liberté d'expression. Eléments sacralisés dans le discours contemporain. La FIFA a interdit la chanteuse de rock russe Julia Chicherina de chanter devant les fans à Rostov-sur-le-Don, elle pourrait porter atteinte à l'image de la FIFA (sic). Nous vivons dans un monde merveilleux, l'essentiel est de ne pas l'oublier.

mercredi 6 juin 2018

Europe: vers la fin officielle de la liberté de la presse?



L'on a tous entendu parler du 4e pouvoir, celui des médias. A bien y réfléchir, il s'agit d'un abus de langage, car l'existence d'un pouvoir suppose un minimum d'autonomie. Or, le phénomène de concentration des médias que l'on observe en France dépasse largement nos frontières et se révèle être un phénomène global, relevant de la collusion entre le business et le politique. Plus qu'un "pouvoir", les médias, sous leurs différentes formes, sont devenus un instrument du pouvoir. Ce qui est institutionnalisé en Grande-Bretagne avec le reporting restriction, ce que tente d'affirmer en France F. Nyssen avec une maladresse salvatrice.

mardi 5 juin 2018

Ukraine: L'armée imite un égorgement devant des écoliers pour la fête des enfants le 1er juin



Le 1er juin est la journée de l'enfance, des concerts et des spectacles sont souvent organisés. En Ukraine, manifestement pour se distinguer des fêtes populaires organisées en Russie et pour tenir compte de l'évolution de la société, une unité spéciale de l'armée ukrainienne a présenté aux enfants un spectacle de combat ... avec explicitation de la technique de l'égorgement de l'ennemi. Ou comment l'Ukraine devient un Etat terroriste. De la voie européenne, l'Ukraine est passée sur la voie de Daesh.

Sans aucune réaction, ni de la presse, ni de l'OSCE, ni indignement de la "communauté internationale". Rien. Absolument rien. Ce n'est qu'un égorgement devant les enfants. Ce n'est donc rien. C'est juste aux portes de l'UE. Dans l'Europe culturelle et géographique. Juste la démonstration d'une technique d'égorgement. Comme Daesh. Ce n'est rien.

lundi 4 juin 2018

Pedro Sanchez sera-t-il celui qui portera l'estocade à l'Espagne ?



L'Espagne suit la mode européenne. Pedro Sanchez se retrouve à la tête du pays, avec une coalition de séparatistes/indépendantistes face à un Parlement où il est minoritaire et sans avoir été élu. Bref, le parangon de la démocratie européenne. Mais il représente le "bon" clan, "progressiste", face à la "corruption conservatrice". Amen. Que faire des élections, lorsque l'on sait où sont le bien et le mal? Vous avez aimé l'Arménie? L'Italie? Vous allez adorer, l'Espagne.

vendredi 1 juin 2018

Le ministre des transports de Malaisie : la responsabilité de la Russie dans le crash du vol MH17 n'est pas fondée



Alors que l'OTAN, l'UE, les Pays-Bas et l'Australie font tout leur possible pour rendre la Russie responsable du crash tragique de l'avion malaisien au-dessus de la zone de conflit dans le Donbass, l'Ukraine n'ayant pas alors fermé l'espace aérien, la Russie rejette toute implication et la Malaisie elle-même ne trouve pas que le nouveau rapport intermédiaire de la commission d'enquête internationale, à laquelle la Russie ne participe pas, ait fourni des preuves convaincantes. Mais de cela, la presse française ne parle pas ... Donc voici.

jeudi 31 mai 2018

Babchenko ressuscité ou quand l'Ukraine s'affiche comme un Fake-Etat



Avec la résurrection miracle du journaliste russe Arkaky Babchenko "opposant à Poutine" soi-disant assassiné à Kiev par les "mains du régime sanguinaire" - russe évidemment, l'Ukraine a réussi en 24h ce que la Russie s'évertue à faire depuis 4 ans: ouvrir les yeux de la presse occidentale, des organismes internationaux, des ONG et du clan bobo sur l'absurdité du régime ukrainien post-Maïdan. La seule question présente dans tous les esprits après cette farce de mauvais goût étant: mais que faire de cette Ukraine maintenant ...

mercredi 30 mai 2018

Mort à Kiev du journaliste A. Babchenko: assassinat ou victime sacrificielle?



Journaliste russe d'opposition (notamment à Novaya Gazeta), Arkady Babchenko a participé aux deux guerres de Tchétchénie (en se portant volontaire la deuxième fois), ce qui semble l'avoir beaucoup marqué. Habitué aux prises de positions radicales, évidemment antirusses, il est parti en Ukraine en 2017. Tué de trois balles dans le dos le 29 mai au soir alors qu'il rentrait chez lui, une enquête est ouverte. Sans aucune surprise, avant même qu'aucun élément n'ait été prouvé, les autorités ukrainiennes accusent les services spéciaux russes. 

mardi 29 mai 2018

De Mamoudou Gassama à Carlo Cottarelli: soyez les bienvenus dans la nouvelle réalité



Hier fut une journée particulièrement riche, qui nous a montré les deux faces de notre monde, de ce monde de l'information qui a remplacé la véritable gouvernance. Cette gouvernance n'ayant pas pour autant été annulée, il faut bien gouverner, mais elle n'est plus dicible, car elle va à l'encontre des principes démocratiques en lesquels croient encore nos sociétés, sans ayant pu les remplacer par un nouveau système de valeurs acceptables. Et l'on obtient ainsi le rejet d'une réalité non conforme aux dogmes non-dits (l'Italie et sa crise politique) et le formatage d'une nouvelle réalité devant artificiellement combler le vide provoqué (Gassama).

lundi 28 mai 2018

Syrie: qui attaque réellement l'armée régulière et les forces russes?



Deir ez-Zor est une zone stratégique qui fut l'objet de nombreux combats. Tenue par les forces américaines, les tentatives de l'armée syrienne de reprendre le contrôle de ce territoire au sous-sol particulièrement riche se sont toujours terminées par une attaque frontale de la "coalition" américaine. Il y a quelques jours encore, l'armée régulière syrienne, aidée par la Russie, s'est faite attaquée. Quatre militaires russes sont morts. Il semblerait pourtant que Daesh ait bon dos, certains parlent de l'implication de "l'opposition modérée", celle formée par les Etats-Unis. Au-delà des discours sur les plateformes internationales parlant d'un règlement commun du conflit en Syrie, il est évident que les intérêts en présence sont trop divergents.

vendredi 25 mai 2018

Billet en passant: Macron au pays des mirages



L'engouement provoqué par la rencontre entre Macron et Poutine hier à Saint-Pétersbourg me laisse quelque peu perplexe. Certes, j'ai l'esprit mal tourné. Toutefois, à part des contrats signés, ce qui est déjà très bien, j'ai beaucoup de mal à voir en quoi ils sont à ce point d'accord sur tout, comme s'est évertué Macron à nous le faire entendre. Il semblerait plutôt qu'un fossé idéologique vertigineux se soit dessiné.