L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

vendredi 23 juillet 2021

La Russie dépose un recours interétatique contre l'Ukraine pour violation systématique des droits: la CEDH dans une impasse


La Russie vient de déposer un premier recours interétatique contre l'Ukraine devant la Cour européenne des droits de l'homme, pour dénoncer d'une manière générale le renversement inconstitutionnel du pouvoir dans le pays lors du Maïdan et l'implantation de forces radicales, qui ont conduit aux violations systématiques des droits des Ukrainiens et des Russes ethniques, aux violences menées contre les populations du Donbass et de la Crimée ou encore au crash du MH17. La légendaire patience de la Russie prend fin, elle sort de son attitude défensive, et met l'Occident face au monstre qu'il a enfanté. De son côté, la CEDH va, elle, se retrouver dans une situation particulièrement délicate, ne pouvant ni ouvertement couvrir les crimes de l'Ukraine post-Maïdan, ni donner raison à la Russie en cassant l'instrument géopolitique ukrainien, qu'elle se doit de protéger.

mercredi 21 juillet 2021

La Grande-Bretagne envisage le retour à la stratégie militaire de la guerre froide contre la Russie


Alors que les populations sont maintenues dans un état d'effarement, pudiquement caché derrière le voile du virus le combat géopolitique pour l'avènement de la globalisation et contre la Russie s'intensifie. La Grande-Bretagne, qui avait déclaré la Russie menace nationale jusqu'en 2030, envisage de rétablir les stratégies militaires de la Guerre froide. Ainsi, pour être apaisées, les relations internationales doivent être "atlantisées".

jeudi 15 juillet 2021

La CEDH, grande instance idéologique européenne, veut imposer le mariage homosexuel en Russie


La CEDH continue sa lutte idéologique, qui est bien sa première raison d'être, et vient de condamner la Russie pour ne pas garantir d'union juridique pour les couples de même sexe. La violation de l'article 8 concernant la vie privée et familiale se fonderait sur l'absence de droit pour l'Etat d'invoquer la désapprobation majoritaire de la société et son obligation de trouver un moyen légal de mettre en oeuvre les droits de minorités - contre la majorité, évidemment lorsque cela concerne les cultes du monde postmoderne, au nombre desquels se trouve l'obligation inconditionnelle de révérer les LGBT. C'est ça la liberté, c'est ça la démocratie : la dictature des minorités, quand elles entrent dans le "bon" cadre idéologique, afin de détruire les sociétés. La Russie s'y oppose.

mercredi 14 juillet 2021

Généralisation du pass sanitaire : Macron officialise l'apartheid sanitaire en France


A sa manière, le Président a préparé une bonne fête nationale pour les Français ... vraiment à sa manière. En annonçant le 12 juillet la mise en place d'une vaccination obligatoire pour toute une partie de la population et un régime de ségrégation sociale pour les non-vaccinés en général, Emmanuel Macron instaure l'apartheid sanitaire en France. Les réactions montrent bien une fracture de la société, ce qui est inévitable en période de fanatisme gouvernant, entre la trahison d'une grande partie des élites et la résistance d'une minorité de la population. Rappelez-vous, chers Amis, que ce sont les minorités irréductibles qui sauvent les pays ! Bonne fête nationale, il faut reprendre la Bastille !

mardi 13 juillet 2021

Que viennent faire les nanotechnologies dans les vaccins ?


Alors que la grande fête du vaccin bat son plein en Russie, que la mortalité attribuée au Covid semble suivre la courbe ascendante de la furie vaccinale, une vidéo surprenante du forum de la santé 2020 à Saint-Pétersbourg, qui s'est déroulé lors du Forum économique, vient de me tomber entre les mains. Sur quelles bases sont développées les vaccins ? Je ne suis pas médecin, je ne propose qu'une traduction et quelques questions, surtout lorsqu'il est question de nanotechnologies.

vendredi 9 juillet 2021

UE / Russie : cette drôle de guerre du vaccin


Les relations entre l'UE et la Russie continuent tranquillement à se dégrader, la politique européenne n'étant pas indépendante, tous les domaines sont bons pour une petite bataille, sinon pour quelques pics. Actuellement, le culte global du "sans vaccin, point de salut!", également implanté en Russie, donne à l'Europe un nouveau terrain de jeu : entre proposition de négociation d'une reconnaissance réciproque des certificats de vaccination au démenti de ces mêmes négociations en 24h. Non, je ne peux pas m'en priver : Choisis ton camp, camarade!

jeudi 8 juillet 2021

Le Consul estonien interpellé en flagrant délit d'espionnage à Saint-Pétersbourg


L'histoire se répète ... et se ressemble. Cette fois-ci, c'est le consul d'Estonie qui est interpellé à Saint-Pétersbourg par le FSB pour espionnage. N'y a-t-il personne d'autres dans ces chancelleries pour faire le sale travail ? En tout cas, l'activité d'espionnage s'active contre la Russie.

mercredi 7 juillet 2021

Billet d'humeur : la première victime du libéralisme, c'est l'Homme


Alors que nous vivons une folie totalitaire globale sur fond de sanitarisme aigu, il se trouve encore des esprits embrumés pour continuer à lutter contre le fantôme du communisme et invoquant comme un mantra bien poser tous "ses" crimes. Comme il est plus confortable de se battre contre ce qui n'est plus, de le réécrire à loisir, pour se cacher de ce qui est ! Et si nous balayions devant notre porte ? Si nous parlions des crimes du libéralisme ? Si l'on osait regarder en face ce monstre qu'il a enfanté, qui grandit devant nos yeux ébahis ? Car cette dictature globale et inhumaine est bien l'enfant chéri du libéralisme.

mardi 6 juillet 2021

L'OTAN accuse une défaite dans "sa" guerre de Crimée


Les exercices militaires, conduits sous l'égide de l'OTAN sur des territoires tiers, en l'occurrence en Ukraine, sont l'occasion de tester des scénarios de conflits - aux frontières de la Russie, qui reste bien l'ennemi N°1, quoi qu'elle puisse faire. Sea Breeze 2021 s'annonçait très dense et il ne démentit pas les attentes. Comme l'a souligné Sergueï Riabkov, vice-ministre des Affaires étrangère, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne l'ont utilisé pour tester le système de défense de la Russie en mer Noire. Et la réponse a été reçue : ni l'OTAN, ni les Etats-Unis ne peuvent battre la Russie dans la mer Noire. Ce qui n'empêche pas de continuer le combat ...

lundi 5 juillet 2021

Ce Covid vaut bien la destruction socio-économique de nos pays ...


Le Covid est bien une arme de destruction massive - des hommes, des sociétés, des économies nationales, des Etats. Les chiffres du coût socio-économique du fanatisme global covidien continuent à tomber, toujours plus violents, que ce soit en France ou en Russie, alors que l'on apprend que le fameux Delta, au nom duquel l'on relance la furie, est aussi dangereux qu'un bon gros rhume. Si l'humanité est effectivement en péril, ce n'est pas en raison de ce virus, mais de la folie et de la vanité des hommes. "Fatigue collective et nostalgie de la servitude" écrivait Cioran.

samedi 3 juillet 2021

Covid : Nice légalise l'étoile jaune pour les commerçants vaccinés


Il a fallu à peine deux ans de ce nouveau régime global, pour que les insignes extérieurs de différenciation fassent officiellement leur apparition. Bienvenus à Nice, avec son "label sanitaire vaccin". Nous vivons une époque formidable ... surtout si nous pourrons en sortir vivant - et encore humain.

vendredi 2 juillet 2021

Covid-Ô-Knock : Moscou fait du chiffre avec le rhume


La Mairie de Moscou reprend le même schéma que l'année dernière et remet en place un décompte très très inclusif du Covid : tout virus respiratoire sera a priori compté comme du Covid, sauf preuve du contraire. La présomption de culpabilité dans toute sa splendeur. Tout homme est donc un malade ... qui s'ignore, et pas uniquement à Moscou. Qu'avons-nous fait pour tomber ainsi dans le monde merveilleux du Docteur Knock ?

jeudi 1 juillet 2021

L'Assemblée nationale adopte la loi de bioéthique détruisant ce qui reste de la famille


Le culte du Je, sans grande surprise et malgré une résistance du Sénat, vient d'être institutionnalisé par les députés au nom d'une conception orwellienne de l'éthique. Je veux un enfant et peu importe le reste, je le fais, je l'achète quand nécessaire, je dispose de mon corps et de celui des autres (à l'étranger), je n'ai aucune obligation ni aucune barrière à la toute puissance de ma volonté, je fais comme je peux pour tromper ma solitude. A quoi sert la famille, quand j'existe ? A quoi peuvent bien encore servir les hommes, quand j'ai déjà tellement peur d'être une femme. Le vide et la prétention de notre société, légalisés par une grande majorité de députés, c'est le monde post-humain, le monde de l'homme réduit à un tas de cellules, à un nombril.

mercredi 30 juin 2021

Brèves du Nouveau Monde, An II


Le temps s'étant arrêté en 2019, il convient de rétablir le calendrier, comme toutes les révolutions l'ont toujours fait. Donc voici quelques nouvelles de cet An II, une éphéméride covidienne, mêlant Tartuffe et Ubu, qu'il vaut mieux traiter comme il se doit - avec humour puisqu'il se veut tellement sérieux. Au menu aujourd'hui, les parcs, les bancs, les amoureux et les QR Codes.

mardi 29 juin 2021

Russie : la population rejette massivement l'apartheid sanitaire


La Russie est souvent le pays de tous les excès, parfois avec un certain retard, qui peut aller, comme deux fois déjà, jusqu'à provoquer l'implosion du pays. Toujours au nom de l'alignement sur la voie du Progrès et de la Vérité, tenue en Occident. Qui pourrait être opposé à la lutte contre un virus ? Qui ne prendrait pas soin de la population ? Mais, in fine, quel est le rapport entre les mesures d'apartheid adoptées et la dimension sanitaire du Covid ? Chaque combat pour un "nouveau monde" a son détonateur, maintenant le nouveau détonateur est le vaccin, même si cette fois, la population russe est beaucoup plus résistante, refusant très clairement de se plier aux exigences de l'apartheid sanitaire, qui ouvre la voie grâce au Covid, à un monde vide et inhumain.

vendredi 25 juin 2021

La résistance s'organise à Moscou contre la dictature du Covid


Alors que la Russie avait eu la sagesse toutes ces années de ne pas tomber dans l'erreur faite en Occident de la confrontation des élites et de la population, le tsunami du Covid semble tout noyer sur son passage et les élites russes s'engagent, certaines avec fanatisme comme à Moscou, d'autres par faiblesse, sur la voie de la dictature globale covidienne. Mais la population russe n'est pas prête, comme l'histoire l'a montré, à se rendre sans se battre, à abandonner sa terre et sa civilisation, ses enfants aux intérêts globalistes. La résistance s'organise. Un appel est lancé, pacifiquement, mais fortement, aux dirigeants contre la vaccination obligatoire, il serait bon qu'ils se souviennent qu'ils ne pourront gouverner (longtemps) contre leur peuple.

lundi 21 juin 2021

Après le sommet Biden / Poutine, les USA préparent de nouvelles sanctions contre la Russie


L'ambassadeur de Russie, de retour à Washington, apprend déjà en vol que les Etats-Unis préparent de nouvelles sanctions contre la Russie : "Ce n'est pas le signal que nous attendions". Il est vrai qu'après le sommet Biden / Poutine, c'est une sacré gifle. Mais quel autre signal pouvait-on sérieusement attendre ?

vendredi 18 juin 2021

Le désastre de la rencontre Biden / Poutine


La rencontre Biden / Poutine aurait pu être simplement inutile, elle est finalement désastreuse, tout au moins en ce qui concerne le discours politico-médiatique qui en suit. Or, dans ce monde post-moderne de la communication, abandonner ainsi la maîtrise du discours est une erreur stratégique. Entre Biden qui reprend son agressivité et Poutine qui s'extasie sur les qualités de Biden, l'on se demande ce qui a été finalement négocié et si cela coûtait réellement aussi cher ... 

jeudi 17 juin 2021

La Russie se protège contre la politisation des enquêtes américaines remettant en cause le secret bancaire


Suite à la modification de la législation américaine faisant fi du secret bancaire à l'égard de la Russie, le Premier ministre russe vient de déposer un projet de loi sur les mesures applicables aux pays inamicaux, dont rappelons-le, les Etats-Unis tiennent la première place devant la république Tchèque. Ainsi, les banques russes n'auront plus à transmettre les informations personnelles et bancaires aux pays de cette liste.

mercredi 16 juin 2021

Covid : Sobianine introduit la vaccination obligatoire à Moscou en opposition au pouvoir fédéral



La lutte des clans prend toute son ampleur en Russie autour de la question de la vaccination contre le Covid et les globalistes se lancent à nouveau à la conquête d'un pouvoir sans partage. L'on se souviendra des paroles de Poutine affirmant que la vaccination ne peut être que volontaire, paroles répétées encore aujourd'hui dans les deux chambres du Parlement russe. Mais pas pour Moscou. Sobianine déclare aujourd'hui que, certes, la vaccination est une affaire personnelle - quand on reste enfermé chez soi ou la datcha, dès que l'on est dans l'espace public, elle doit être obligatoire. C'est à se demander si Moscou est en dehors de la Russie ... En tout cas, le coup de force local se renforce et la question n'est pas de savoir si l'on aime ou pas ce triste Sire, mais de savoir ce qu'il va rester de l'Etat de droit et de l'Etat tout court en Russie, si la verticale du pouvoir n'est pas rétablie. Une société ne peut survivre longtemps dans une double réalité ...

mardi 15 juin 2021

Billet Iznogoud : Sobianine punit ces vilains Moscovites non-vaccinés, les salauds !


Sobianine, l'incontournable maire progressiste de Moscou, remonte sur son cheval de bataille et relance, comme il le peut, la vague SOS-Covid. Quelle horreur, la population est très loin de se précipiter pour se faire vacciner en masse, il faut bien la punir. C'est une question de business santé nationale et l'on ne plaisante pas avec ça. Maniant la carotte et le bâton, le chantage prend une nouvelle forme et institutionnalise en passant la ségrégation vaccinale. Et puis, il faut bien aussi montrer avant le sommet Biden / Poutine, qu'il est toujours possible de trouver des terrains d'entente et qu'en Russie le monde global a des interlocuteurs.

samedi 12 juin 2021

Baltops 2021 ou comment appuyer le leadership américain lors de la rencontre Biden / Poutine


Alors que Biden est arrivé en Europe pour réaffirmer la domination des Etats-Unis et ainsi rassurer les Européens face à la "menace russe", sur laquelle repose la légitimation de l'ingérence américaine, des exercices militaires de grande ampleur se déroulent dans la mer Balte. Avec le recours à des bombardiers pouvant porter des charges nucléaires. Cette démonstration de force, au "bon moment", illustrant le retour des Etats-Unis, est dénoncé de son côté par la Russie comme une provocation de plus. Mais cette "provocation" parfaitement calibrée entre en tout cas parfaitement dans la mise en scène des rencontres de Biden en Europe ...

jeudi 10 juin 2021

Après le Pass Sanitaire, le "Crisis Data Hub" ? La surveillance, c'est la liberté !


Le petit dernier sorti de ces cerveaux malades qui s'épanouissent à l'ombre du Dieu Covid, le "Crisis Data Hub". Encore une base de données, croisées, massives, en temps de paix, car il y aura encore et toujours des pandémies, comme avant mais plus comme avant. A la différence de l'époque où nous vivions librement en raison de "l'inconscience" de nos dirigeants, aujourd'hui nos "dirigeants écoresponsables" nous conduisent vers la véritable liberté : être continuellement surveillé, pour ne pas être enfermés. Puisque c'est prouvé, la technologie intrusive est le meilleur moyen de soigner les pandémies. Avant on soignait les gens, maintenant on les surveille. C'est beau le progrès !

mercredi 9 juin 2021

Ukraine : instrumentalisation de la question des peuples autochtones contre la Russie


Le Président ukrainien continue à remplir son devoir en faisant monter la pression contre la Russie et en réécrivant grossièrement l'histoire du pays, selon le modèle globaliste. En déposant un projet de loi sur les peuples autochtones en Ukraine, il évacue non seulement les Russes, mais tous les peuples européens qui ont formé l'Ukraine, pour ne retenir in fine quasiment que la Crimée. Ce qui se passe dans ce pays est une parfaite illustration du processus d'autodestruction des pays sous l'effet d'un faux patriotisme, qui n'est qu'une haine non seulement de l'Autre, mais surtout de Soi.

mardi 8 juin 2021

L'Ukraine néonazie soutenue par l'UEFA, mise en question par des sénateurs français


Que l'Europe soutienne l'Ukraine, pourquoi pas, ce peut être son choix stratégique. Mais pourquoi soutenir une Ukraine extrémiste et non pas une Ukraine - ukrainienne, européenne, avec ses traditions et sa culture russe, développés pendant des siècles d'histoire commune, avec un avenir commun sur tout le Continent ? Pourquoi soutenir cette Ukraine post-Maïdan, qui reprend les symboles de la collaboration nazie, comme si l'indépendance ne pouvait passer que par l'extrémisme et le rejet de soi ? Alors que l'UEFA cautionne les nouveaux maillots néo-nazis de l'équipe ukrainienne, des sénateurs français, de retour de Kiev, adressent une question écrite au ministre français des Affaires étrangères, demandant quelle est la position officielle de la France face à la normalisation et à la propagande néo-nazie, qui a pignon sur rue en Ukraine. Il va être difficile, cette fois, de qualifier cette demande de propagande russe ... La France ne peut-elle plus voir l'avenir des pays du Continent européen que dans l'autodestruction ?

lundi 7 juin 2021

Rencontre Poutine Biden : envolée du discours proportionnelle à la chute des attentes réelles


Le 16 juin doit se tenir la rencontre entre Poutine et Biden, lorsque ce dernier fera sa tournée européenne et globale, puisqu'elle comportera la réunion des différents organes de gouvernance globalisée, tels que le G7, l'UE et l'OTAN. Dans cette démarche, la place des Etats est secondaire, ils  viennent se montrer, prendre des notes : Biden vient leur expliquer ce qu'est la "démocratie globale". Une différence - la Russie. Car la rencontre entre Biden et Poutine est une rencontre bilatérale, entre deux chefs d'Etats, rencontre entre des Etats qui ne peuvent cohabiter dans la vision américaine globalisée de notre monde. C'est bien pourquoi Blinken estime que la coopération à venir entre les deux pays sera possible ... si la Russie "change" de cours politique (si elle se soumet) et que Peskov estime qu'il ne faut pas attendre de grandes décisions de cette rencontre. Ce qui finalement serait le mieux dans cette configuration - qu'il ne se passe rien.

vendredi 4 juin 2021

Dédollarisation du Fonds de stabilisation russe suite aux sanctions américaines


Le vice Premier ministre russe Beloussov, en charge des questions économiques au Gouvernement, vient d'annoncer la restructuration du Fonds de stabilisation  russe dans le mois qui vient. Sa dédollarisation totale, notamment en raison des sanctions américaines, fut l'évènement de ces déclarations. Stratégiquement, la Russie renforce sa souveraineté économique, et donc politique, par cette décision importante.

jeudi 3 juin 2021

Moscou : les restaurateurs rejettent l'idée de Sobianine de créer des zones pour vaccinés


Notre Maire de Moscou, Ô combien progressiste, l'incontournable Sergueï Sobianine, a encore frappé. Il est vrai qu'il n'en rate pas une. Cette fois-ci, il suggère, insiste, a voulu en tout cas faire pression sur les restaurateurs pour qu'ils mettent en place des zones dites "sans Covid", spéciales pour les vaccinés. Autrement dit, il a voulu parquer les vaccinés dans des zones spéciales - tout à fait dans l'air du temps ... Fin de non-recevoir définitive chez les restaurateurs, qui demandent plutôt la levée des restrictions. Le progressisme a des difficultés avec le monde réel (quand il résiste) ... Et heureusement pour nous !

mercredi 2 juin 2021

Billet du jour : Décrocher un drapeau européen confine au crime de lèse-majesté


A chaque époque son sacré, aujourd'hui l'on ne touche pas au drapeau européen, symbole de domination et de notre soumission. Il est possible de cracher sur la France, sur l'Eglise, il faut alors être tolérant et vive la liberté d'expression. Mais, décrocher un drapeau européen, ça vaut une peine de prison. Nous vivons une époque merveilleuse !

mardi 1 juin 2021

La Russie repend en main la défense judiciaire de ses intérêts à l'international


Il y a quelques jours de cela, un changement qui peut être significatif est intervenu dans les relations institutionnelles entre la Russie et les juridictions internationales, qui dépasse largement la question de la CEDH. La compétence est passée du ministère de la Justice à la Procuratura générale et surtout, ce seront bien les procureurs et non pas des juristes employés pour certaines affaires, notamment des cabinets d'avocats locaux, qui désormais défendront les intérêts de la Russie dans ces procès Ô combien politiques au sein de ces structures, qui n'ont de judiciaire que le nom. La Russie reprend en main la défense de ses intérêts à l'international, pas inévitable dans un contexte géopolitique aussi radical.

lundi 31 mai 2021

Russie / Etats-Unis : inévitable montée de la tension politico-communicationnelle avant la rencontre au sommet



La rencontre Biden / Poutine se rapproche et, évidemment, les Etats-Unis font monter la tension - et les enchères - à grands coups de déclarations publiques, utilisant dans ce jeu leurs satellites européens. Biden menace de ne rien céder sur les droits de l'homme, l'UE appelle à plus de sanctions contre la Russie et à des déclarations officielles belliqueuses la veille du sommet. Tout est mis en place pour fragiliser la position politico-médiatique du Président russe. Puisqu'il y a peu de chance qu'il ne cède grand-chose sur le fond, il faut préventivement garder la face - et préserver l'image de l'ennemi. Au cas où, encrer l'image d'une Russie qui refuse les propositions de "démocratisation". La soumission s'appelant ainsi désormais.

vendredi 28 mai 2021

Guerre du trafic aérien : La Russie a bloqué Air France et Austrians Airlines, contournant la Biélorussie


Dans la plénitude de leur fantasmagorie, les autorités européennes ont fortement enjoint les compagnies aériennes à contourner "temporairement" la Biélorussie et à ne pas ouvrir leur espace aérien aux vols en provenance de ce pays. A la surprise des autorités européennes, habituées à ne trouver aucune résistance à la plénitude de leur volonté capricieuse, la Russie, à ce jour, bloque les vols sur son territoire des compagnies contournant la Biélorussie. Air France et Austrian Airlines viennent de comprendre ce qu'est un effet boomerang.

jeudi 27 mai 2021

Protassevitch, ce mercenaire du bataillon punitif d'Azov : un héros ordinaire de nos démocraties dévoyées

Protassevitch au sein du bataillon Azov en Ukraine 

Puisque le "monde libre" nous rejoue Santa Barbara autour de l'interpellation du Sieur Protassevitch, il est quand même bon de savoir pour qui nos vieilles démocraties lancent des cris de jeunes vierges effarouchées et nous entraînent dans un combat contre ces vilaines "dictatures" russes et biélorusses. Notre cher Roman Protassevitch, héros tout neuf de nos dirigeants, combattait au sein du bataillon punitif Azov dans l'Ukraine post-Maïdan avant de s'occuper de la Biélorussie. Un personnage, à n'en pas douter, à l'image des valeurs de notre époque.

mardi 25 mai 2021

Débarquement de Protassevitch à Minsk : recherche piste russe désespérément


La machine globaliste s'est immédiatement mise en place après l'atterrissage de l'avion de la compagnie irlandaise Ryanair à Minsk suite à une fausse alerte à la bombe et à l'interpellation de l'activiste Roman Protassevitch, accusé dans le pays d'avoir organisé des manifestations en vue d'un renversement du pouvoir par la rue - ce qu'il a par ailleurs reconnu, devant l'évidence. Les pays européens adoptent de nouvelles sanctions, tout en sachant que jusqu'à présent elles n'ont eu qu'un effet très limité, Tikhanovskaya revient sur le devant de la scène internationale ... et nos amis Américains et européens cherchent désespérément la piste russe. What else ? Cette triste comédie, qui tourne en rond, se répète sans cesse et sans originalité, souligne à la fois l'impasse de ce monde globaliste face à des Etats qui ne le reconnaissent pas et les limites de la liberté, limites qui tombent comme un couperet pour ceux qui ne sont pas soumis.

lundi 24 mai 2021

Interpellation de l'opposant à Minsk : le clan Atlantiste défend son monopole



L'hystérie internationale provoquée par l'interpellation de Roman Protassevitch à Minsk, quand les autorités biélorusses ont fait poser l'avion de la Ryanair à destination de Vilnius, où le fondateur du canal NEXTA réside, pour éviter toute responsabilité pénale dans son pays suite à l'incitation à un coup d'Etat, est bien compréhensible. De quel droit la Biélorussie se permet-elle d'utiliser les méthodes exclusivement accordées aux pays du clan Atlantiste ? Si n'importe qui pouvait les utiliser, alors la suprématie serait perdue. Et le pouvoir aussi. Donc des sanctions doivent être adoptées.

jeudi 20 mai 2021

Billet covidé : la géopolitique du vaccin entérinée par la Commission européenne


La Commission européenne vient d'adopter le régime (non obligatoire, mais très fortement recommandé) d'entrée dans l'UE pour les touristes étrangers cet été. Un point essentiel est à noter : l'obligation d'une vaccination complète, faite uniquement par un des vaccins agréés par le monde libre. Ce qui exclut, à ce jour, les vaccins russes. En conséquence, politiquement, l'UE continue à élever son Mur de Bruxelles et économiquement à restreindre l'envolée de Sputnik V, qui est le deuxième vaccin le plus autorisé après AstraZeneca. Le Covid est à n'en pas douter une entreprise très rentable, qu'il faut protéger à tout prix et surtout au prix de nos libertés.

mercredi 19 mai 2021

Nouveau "Minsk" : Kiev exige rien moins que la capitulation du Donbass


Les accords de Minsk sont morts-nés, leur intérêt principal étant diplomatique. L'Ukraine vient donc de présenter sa vision de leur aménagement, qui somme toute est assez simple : une capitulation totale du Donbass. N'ayant pu prendre le risque d'une véritable opération militaire dans le Donbass en raison de la fermeté de la Russie, Kiev veut gagner politiquement le combat qu'il a déjà militairement - et humainement - perdu. Ici aussi, cela va dépendre de la Russie, dernier rempart entre la barbarie et la population du Donbass.

mardi 18 mai 2021

L'hypocrisie gouvernante a un prix - c'est nous qui le payons


A force de cumuler les territoires perdus de la République, c'est la République française que l'on perd.  A force de dénigrer l'autorité, c'est l'Etat qui dépérit, lentement et sûrement, pour arriver aujourd'hui en phase d'agonie. Des tribunes s'enchaînent, des militaires aux policiers, même des magistrats, relèvent la tête, tous condamnés par leur hiérarchie, qui les accuse - sans ironie - d'affaiblir l'institution. Une manifestation de policiers s'organise ... et le ministre de l'Intérieur déclare y participer ... au lieu de donner les moyens d'une restauration de l'autorité de l'Etat. Car c'est bien le dilemme de ce système pourrissant postmoderne : l'Etat et sa force ne doivent exister uniquement que pour défendre ... ce qui le détruit - et paradoxalement pouvoir écraser ce qui conteste la voie idéologique choisie. Donc toute l'illusion du soutien aux forces de l'ordre, à l'autorité de l'Etat, doit être mise en place, pour que surtout rien ne change fondamentalement.

lundi 17 mai 2021

Libéré faute d'interprète : que reste-t-il de la justice française ?


Des bruits médiatiques étranges frémissent dans les médias de notre beau pays de France, celui de Saint Louis et des Lumières, celui de l'état de droit et de la justice Ô combien équitable : faute d'interprète, un Néerlandais a été libéré avec 14 kg de drogue dans sa voiture. La France est-elle devenue un pays sous-développé pour qu'elle ne puisse trouver d'interprète ou bien le trafic de drogue est-il devenu une nouvelle coutume française, comme les Parisiens dans le quartier de Stalingrad le découvrent ? Le délitement de la société française, suite à la faillite de l'Etat, est en tout cas un réel danger.

vendredi 14 mai 2021

Crimée : Le Conseil de l'Europe continue son escalade russophobe


Le rattachement de la Crimée à la Russie suite au coup d'Etat ukrainien de 2014 n'a toujours pas été digéré par les Atlantistes, il reste leur plus grande défaite. Au-delà des gémissements des marionnettres de Kiev, les organes de gouvernance globale tentent de faire pression pour appuyer l'injonction américaine : la Russie doit "rendre" la Crimée à l'Ukraine, contre la volonté de ces habitants, qui se sont démocratiquement prononcés par référendum pour revenir en Russie. Après des tentatives échouées à l'ONU, le Conseil des ministres du Conseil de l'Europe, une organisation théoriquement paneuropéenne, mais à dominante atlantiste, vient de "dénoncer" une aggravation de la situation en Crimée depuis son rattachement. La Russie estime que cela, en dehors de toute réalité, constitue une atteinte à son intégrité territoriale et remet en cause l'autorité de l'institution. La situation continue à se détériorer, logiquement, puisqu'aucun élément nouveau ne permet d'en inverser la tendance, puisque ces organes in fine ne font que remplir leur rôle. Le temps du choix est arrivé.

jeudi 13 mai 2021

Après le pass sanitaire, un "crédit social" chinois pour la France ?


A chaque fois que nous pensons avoir touché le fond, notre Gouvernement nous prouve la profondeur de sa créativité. Les confinements doublés d'un couvre-feu, les masques sur les plages, les remontées de ski réouvertes pour l'été, les terrasses accessibles mais pas les toilettes ... Toujours plus fort, toujours plus loin, à ce niveau ce n'est plus de l'incompétence. L'on peut même se demander si le "crédit social" chinois, par lequel les citoyens du pays sont notés en fonction de leur vie courante et de leurs opinions politiques, ce qui leur donne des avantages sociaux ou des restrictions, ne va pas être le prochain stade des "réformes libératrices", dans la veine du pass sanitaire. Cette "innovation" chinoise, mise en place juste avant le Covid et passée très discrètement dans les médias français, mérite de s'y arrêter. Sait-on jamais jusqu'où ira ce pouvoir globaliste dans son combat contre les êtres humains ...

mercredi 12 mai 2021

Le Pass Sanitaire adopté en 1ère lecture à l'Assemblée Nationale : la France doit se réveiller !


La France se dirige lentement, mais sûrement, vers un régime de ségrégation sanitaire. Celui-ci a besoin d'une assise légale au-delà de la propagande mortifère à grande échelle à laquelle les populations sont soumises à haute dose, ce Gouvernement Castex est en train de la lui donner, avec le projet de loi relatif à la gestion de la sortie de la crise sanitaire. Car pour faire passer l'accès restreint à certains espaces publics à des personnes "saines" et le prouvant, il faut bien vendre une "sortie" de crise sanitaire. Car il n'y plus de crise, c'est un état permanent, c'est cette "nouvelle réalité". Et une nouvelle réalité, qui ne fait pas l'unanimité, comme on peut le voir apparaître maintenant sur des murs, "France Libre, réveille-toi!".

mardi 11 mai 2021

Billet du jour : Le monde d'après ... c'est celui-ci


Nous entendons souvent parler du "monde d'après". Il y aurait un "avant-Covid" et un "après-Covid". Pourtant, le voile de l'espérance se déchire de plus en plus, en voyant perdurer ces mesures liberticides, à l'impact sanitaire douteux, en voyant ces mesures s'installer pour devenir la nouvelle norme sociale. Chers Amis, le "monde d'après", c'est celui-ci, c'est le monde du covid. Et il durera tant que nous serons massivement soumis, tant qu'aucune force politique ne pourra remettre en cause cette dérive dictatoriale globaliste et porter nos espoirs. D'ailleurs, le New York Times l'affirme dans son édition d'aujourd'hui - "Le monde risque de devoir apprendre à vivre avec le virus". Aucun "autre monde" d'après n'est donc envisagé.

vendredi 7 mai 2021

Billet charmant : où est ce Prince qui ne m'a pas embrassée, que je l'extermine ?


La culture de la destruction qu'est la cancel culture (en effet, c'est moins violent en anglais) s'attaque maintenant à Blanche Neige. Ou plutôt à ce pauvre Prince Charmant qui, sous le charme de la jeune femme, a eu la mauvaise idée de l'embrasser alors qu'elle était endormie. Ca mérite bien un combat ! Il n'y a rien de plus important aujourd'hui pour ces deux journalistes/activistes, que de s'attaquer aux Princes charmants, qui déjà ne courent pas les rues à force d'émasculation forcée de nos sociétés dévitalisées. Que deux personnes, mal dans leur peau, n'aient pas réussies à dépasser le stade de l'adolescence, c'est leur problème, mais comment notre société a pu se dégrader à ce point que des individus aussi primaires puissent avoir une telle audience ?

jeudi 6 mai 2021

Quand le G7 condamne la Russie : insolence ou aveuglement ?


Alors que le G7, sans surprise aucune, adopte une déclaration condamnant la Russie, un sondage est à ce moment-là publié dans le Guardian, selon lequel les Etats-Unis sont le pays qui présente le plus grand danger pour la démocratie. L'on peut se demander quelle est la légitimité des Etats-Unis et du G7 à s'accrocher au rôle du sauveur de la démocratie dans le monde ?

mercredi 5 mai 2021

L'épopée médiatico-diplomatique de la rencontre Biden / Poutine continue


Il est des histoires sans fin, un peu comme ces feuilletons brésiliens, ces histoires d'amour, de haine, de pouvoir et d'argent. Souvent mal joués, parce que surjoués. L'épopée tragi-comique de la dénoncée acceptée hésitée insistée rencontre entre les Présidents américain et russe commence à sérieusement entrer dans cette catégorie. Quand le fait devient le but, que l'on en oublie le but pour se focaliser sur le fait. Car sur le fond, rien n'a changé : la position des Etats-Unis étant celle de la reconquête du monopole de la domination, si la Russie n'est pas prête à faire des concessions, le fait devient le but atteint. Et paradoxalement prend un sens politique. Si l'intérêt pour les Etats-Unis est incontestable, celui de la Russie reste assez flou, surtout dans une mise en scène qui sert l'image américaine dans sa tournée impériale européenne.

mardi 4 mai 2021

L'excuse de Rambouillet : renforcer la surveillance, mais pas sur l'immigration illégale


Ce qui se passe après l'attentat de Rambouillet, commis par un Tunisien "radicalisé", immigré illégal vivant tranquillement en France avant d'être régularisé, justement au moment de sa "radicalisation", sert de prétexte pour renforcer le contrôle sur internet, mais surtout pas pour renforcer, ou plutôt mettre en place, une lutte réelle contre l'immigration illégale. C'en est à se demander jusqu'à quel point le terrorisme est devenu une excuse utile pour lutter contre les libertés individuelles, trop dérangeantes aujourd'hui, sans surtout remettre en cause le terrorisme lui-même, qui pour des raisons idéologiques, ne peut absolument pas être lié à l'islamisme ...

vendredi 30 avril 2021

Résolution du Parlement européen : l'UE exprime sa détestation de la Russie ... et son impuissance


Après avoir été accusée d'explosions en série de dépôts d'armes en République Tchèque, puis en Bulgarie, le ministre russe des Affaires étrangère Sergueï Lavrov se demandait de quoi encore la Russie n'était pas coupable. Le Parlement européen, hier dans une résolution non obligatoire, lui a répondu : la Russie est a priori coupable de tout ce qui ne fonctionne pas comme prévu dans le monde, mais surtout elle est coupable d'exister. L'UE vient encore de faire preuve d'une diplomatie de haut vol, ce qui n'est pas étonnant après ses derniers exploits, en Russie ou en Turquie. Mais quel est l'intérêt des pays de l'Europe de l'Ouest de suivre l'hystérie anti-russe, et anti-européenne, lancée par l'Europe de l'Est, à la pointe des intérêts atlantistes ?

jeudi 29 avril 2021

Post-démocratie covidienne : l'Allemagne annonce mettre sous surveillance les personnes critiquant les mesures liberticides


Le renseignement allemand a annoncé la création d'un Département spécial, chargé de la surveillance des personnes remettant en cause les mesures liberticides adoptées au nom du coronavirus et critiquant la globalisation, car ils mettraient ainsi danger la sécurité nationale. Le Covid est donc bien un dogme, qui fonde notamment, comme le reconnaît le renseignement allemand, la globalisation. Silence, en rang par deux, c'est plus facile d'entrer dans l'abattoir.

mercredi 28 avril 2021

Comment l'Ukraine met sciemment en péril l'unité du pays


Au-delà des quelques déclarations de Zelensky disant chercher la paix, tout en agitant le spectre botoxé d'un conflit direct avec la Russie, les décisions prises par l'Ukraine vont dans un tout autre sens - le renforcement des tensions à l'intérieur du pays et du conflit avec le Donbass. Que ce soit sur le plan linguistique ou militaire, l'Ukraine ne cherche pas l'unité du pays, elle la met sciemment en péril.