L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

lundi 19 novembre 2018

Macha et l'Ours : panique à bord pour les propagandistes antirusses!



La presse semble se déchaîner contre cet adorable dessin animé russe, Macha et l'Ours, qui fait un carton en Occident. Trop bien fait, trop adorable, trop russe. Bref, la nouvelle arme de la méchante Russie de Poutine qui veut s'en prendre à nos chères têtes blondes et leur dire que la Russie est un pays ... normal. Ou simplement la vision d'un monde, celui qui était le notre avant, où l'enfant n'a pas à remplacer l'adulte. Décidément, la bêtise est sans fond.


Pour bien commencer la journée et comprendre de quelle délicieuse "arme de propagande massive" il s'agit, prenez le temps de regarder cet épisode, vous ne le regretterez pas - quel que soit votre âge:


Trop russe, avec son foulard sur la tête, son noeud blanc dans les cheuveux, elle offre de fleurs à sa maîtresse, elle joue aux échecs, Le Monde dénigre totalement ce personnage, manifestement pas suffisamment "global" et dénaturé. 

Ici, notre presse si indépendante ne fait que reprendre un article du Times. Si pour Le Monde, Macha et l'Ours veulent diffuser une "version apaisée du monde russe", nos amis anglais parlent du soft power de Poutine. Sans parler du caractère irrascible de Macha, pas du tout polissé par le politiquement correct dont nos enfants sont imprégnés dès l'école. Mais surtout elle est déterminée et en fait trop ce qui, pour ce journal, justifie la comparaison avec ... Poutine. What else?

Finalement, avec des mots différents, ils parlent de la même chose: la propagande primaire antirusse largement diffusée, notamment par eux-mêmes, se fracasse sur une autre réalité, celle de la vie intérieure en Russie, de ses dessins animés, de ces petites filles qui, comme toutes les petites filles, font des bêtises, mais à qui l'on inculque encore le sens du respect de soi et de l'autre. Pas dans la version dénaturée de la "tolérance" postmoderne.

Une vision d'un monde russe, "apaisé", c'est-à-dire où non les enfants ne sont pas militarisés et entraînés à chanter des odes à Poutine à tous les coins de rue. Un monde où les dessins animés ne les conditionnent pas non plus à cela. Un monde apaisé où l'enfance a le droit d'exister. Ce monde qui était aussi le nôtre avant. Avant l'arrivée massive des "progressistes".

Les réalisateurs du dessin animé en profitent pour mettre les points sur les i: c'est un projet privé et commercial, sans financement public, et ça marche parce que c'est de qualité.

L'on pourrait ajouter que ça marche parce que ça correspond à ce que les enfants et les adultes veulent pour leurs enfants. Un monde apaisé. Où l'enfant a le droit d'être un enfant. Où on ne le fait pas grandir de force, pour compenser l'infantilisme des adultes.

12 commentaires:

  1. Il faut les laisser à leur délire, ils finiront bien par se calmer. Je suis une inconditionnelle de ce dessin animé que je trouve très bien fait, adorable, et en russe il a encore plus de charme.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    "...se fracasse sur une autre réalité, celle de la vie intérieure en Russie..." Là je crois que vous mettez l'accent sur la différence fondamentale qui existe entre cet occident et cette réalité russe. En Occident il n'y a plus cette vie intérieure, cette fraicheur qui nourrit l'âme des adultes comme celle des enfants. Les enfants deviennent des adultes par la force judiciaire et médiatique. Depuis la loi Schiappa les enfants deviennent potentiellement des acteurs sexuels dès la petite enfance, ils ne sont plus 'non consentants' par essence !
    C'est de cette décadence que ce monde périra car il ne saura pas où puiser l'énergie nécessaire à sa survie. Nul besoin du nucléaire pour y parvenir.

    RépondreSupprimer
  3. C'est du grand n'importe quoi comme d'habitude ils n'ont que ce genre de polémiques à faire ? C'est très mignon ce petit dessin animé.

    RépondreSupprimer
  4. allez voir tuning Macha, sur Dailymotion, un petit bijou sur les avantages du savoir lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ce n'est que Daily motion est bloqué depuis la Russie :))
      https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/dailymotion-bloque-en-russie-n59893.html

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Altalavista, oui l'âme russe face au matérialisme décadent de l'Occident où l'on éduque même les petits au sexe afin qu'adulte sans emploi dans la société où presque tout sera robotisé, il ne restera plus que le sexe cher à la Schiappa, pour se "distraire" ! chantal dupille dite eva R-sistons écrivain journaliste à contrecourant bhttp://eva-r-sistons.eklablog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand n'importe quoi, mais puisqu'il est toléré de l'écrire...

      Supprimer
  7. La propagande sur la "menace" semblent proportionnelle avec la monté des taxes et la descente du niveau de vie...

    A cette vitesse, dans un an, porter une Ouchanka sera de la haute trahison.

    Avant c'était les bolcheviks (qu'il fallait tuer au berceau c.f. W. Churchill dit le fou furieux), après c'était la menace soviétique (Hitler, JFK, et tous les autres "leaders"), ensuite le péril russe ("the russian are comming" c.f J. Forrestal dit le parano), maintenant c'est Macha et l'Ours. Mais du moment que les taxes montent, montent...

    Je craint que cette fois-ci ça va être léger pour piquer plus de pognon dans la caisse.

    https://www.strategic-culture.org/news/2018/11/19/world-order-that-now-emerging.html

    RépondreSupprimer
  8. Il faut applaudir ces publications du "journal" Le Monde. La multiplication de ce genre de stupidités accélère la perte d'estime et de confiance que rencontre ce "journal" qui vit encore et malgré tout sous l'aura de Beuve-Mery, en des temps bien différents. Donc applaudissons, encourageons, il ne nous restera qu'à pousser la dépouille de cet ex grand journal dans la fosse commune de la presse occidentale. En la couvrant d'une pelletée de chaux, in memoriam.

    RépondreSupprimer
  9. Il y avait aussi les histoires du loup et du lièvre "ну погоди !", je ne sais pas si cela existe toujours.
    Pour Macha et l'ours en tous cas je connais une petite fille qui ne s'en lasse pas et qui ne parle que français...

    RépondreSupprimer
  10. Pour le peu que j'en ai du des extraits, je trouve ce dessin animé formidablement bien fait. Je suis moi-même auteur et sur ma page YouTube, je commence à mettre ma nouvelle histoire, celle d'un petit garçon Russe en l'an 2431. Du fantastique avec des dragons, fées, animaux parlants, jouets magiques.

    RépondreSupprimer

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.