L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

vendredi 6 juin 2014

Un arrière goût de fin d'Empire ...

Notre modèle occidental libéral et démocratique a un mauvais goût de fin d'Empire. Ce qui me fait penser à cela ? Les dérives de la presse, les manipulations politiques et la faiblesse - voire l'absence - de l'argumentation.

Dans le désordre.

Vite, vite, l'Ukraine est victime potentielle d'une agression militaire de la part de la Russie et il faut protéger d'urgence sa population civile contre cette atteinte attendue de leur droit à la vie et à la santé. C'est en substance le recours inter-étatique déposé par le gouvernement provisoire ukrainien le 13 mars 2014 devant la CEDH. Etrangement, la Cour n'a pas reconnu à l'Ukraine le rôle de victime, mais au contraire a enjoint les deux parties à ne pas prendre de mesures, notamment militaires, pouvant porter atteinte à la vie et à la santé des populations civiles. Le renforcement de l'opération "anti-terroriste" est en ce sens un plein succès de l'application des décisions de la CEDH et des mesures provisoires adoptées ... Passons, d'ailleurs la presse occidentale libre n'en a pas trop parlé.
 
Les dérapages de la porte-parole du département d'Etat américain, J. Psaki, font rire. Le dernier en date, cette jeune femme se compare à l'Ukraine démocratique, toujours là, alors qu'on la disait sur le départ. La pauvre. Son métier n'est pas facile. Elle doit rendre acceptable une position qui humainement, éthiquement, ne l'est pas. D'une certaine manière, elle ferait presque acte de résistance en étant aussi mauvaise. Une sorte de résistance passive qui pousserait les masses obéissantes à se réveiller. Qui sait ?
 
Et enfin, la cerise sur le gateau, l'interview de V. Poutine par la crème du journalisme français. Oups, les médias français ne vous ont pas tout montré, vous auriez été surpris il faut dire. Pour la éniènne fois V. Poutine rappelle que la Russie ne veut pas récupérer l'Ukraine. Absurde. Pour la énienne fois il répète avec calme et compétence la même chose. Evidemment, vous ne l'avez pas entendu. Si vous voulez avoir peur pour le niveau du journalisme français et de la liberté de la presse en France, lisez l'intégrale ici. Par exemple à propos de l'expansionisme russe:
"[Passage coupé]
Question (Elkabbach) – Et à l’avenir ? Voulez-vous reconstituer l’empire dans ses anciennes frontières ou voulez-vous continuer à développer votre pays à l’intérieur de ses propres frontières ?
Vladimir Poutine – Nous souhaitons développer notre pays à l’intérieur de ses frontières, bien sûr. Mais – et ceci est très important – comme d’autres pays dans le monde, nous voulons utiliser des moyens modernes pour devenir plus compétitifs, notamment grâce à l’intégration économique. C’est ce que nous faisons dans l’espace de l’ex-URSS dans le cadre de l’Union douanière et de l’Union eurasiatique. "
Ce n'est qu'un passage pour vous mettre l'eau à la bouche.

Dans l'ensemble, les journalistes semblaient totalement dépassés par l'évènement. Et en fait, vous savez à quoi cela m'a fait penser? A l'interview de Thatcher à la fin de l'époque soviétique par les journalistes soviétiques. Elle a été très forte, ils ont dû montré l'interview et même les coupes n'ont rien pu y faire.

Quand l'incompétence se généralise, le discours se crispe et les médias sont tenus en laisse. Mais c'est rarement bon signe pour l'avenir....
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.