L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

mercredi 18 mai 2016

Pendant ce temps là dans le Donbass


 Résultat de recherche d'images pour "донецк j;cnhtk"
Journalistes russes pris pour cible

Le cessez-le-feu dans le Donbass devient de plus en plus hypothétique et les lieux d'habitation redeviennent la cible préférée de l'armée ukrainienne. Quoi que la concurrence soit forte avec les équipes de journalistes russes. Pendant ce temps-là, les journalistes français, comme les groupes de l'OSCE, regardent ailleurs et font un réel effort pour ne pas comprendre ce qui se passe.


Selon les derniers rapports dans la région, la situation s'est à nouveau détériorée depuis le 15 mai. Ainsi, le rapport de situation du 15 mai précise:
"La situation dans la République populaire de Donetsk s'est brutalement détérioréeDurant la journée écoulée, l'armée ukrainienne a bombardé 228 fois le territoire de la République. 
L'ennemi a tiré 198 obus de mortier d'un calibre de 82 mm et 120 mmEn outre, l'ennemi a aussi ouvert le feu avec des lance-grenades de différents types et des armes légères.
L'armée ukrainienne a ouvert le feu contre les localités suivantes : Yakovlevka, Mineralnoye, Dokouchaevsk, Spartak, Alexandrovka, Staromikhaylovka, Yasinovataya, Sakhanka et le district de Petrovsky à Donetsk. De plus nous tenons à souligner que cette nuit, 172 obus ont été tirés depuis les positions des nazis ukrainiens du régiment Azov contre la localité de Sakhanka.
Suite aux bombardements des punisseurs ukrainiens, un soldat de la RPD a été blessé.
La responsabilité des violations du cessez-le-feu repose sur les commandants de brigade Shaptala, Zoubanich et Delyatitsky, qui sont incapables de contrôler les radicaux présents dans leur zone de responsabilité.
Les services de renseignement des forces armées de la RPD continuent d'enregistrer la concentration des armes ennemies tout le long de la ligne de contact :
- Près de Mayorsk (à 1,5 km de la ligne de contact) a été enregistré le redéploiement d'un char d'assaut ;
- Près de Dzerzhinsk (à 7,5 km de la ligne de contact) ont été enregistrés 10 véhicules de combat d'infanterie ;
- Près de Slavyansk (à 59 km de la ligne de contact) a été enregistrée l'arrivée de six lance-roquettes multiples Grad et 15 véhicules de fret avec des munitions destinées à ces lance-roquettes multiples. "
Dans le rapport du 16 mai, la situation est encore pire:
" La situation dans la République populaire de Donetsk continue de s'aggraverDurant la journée écoulée, l'armée ukrainienne a bombardé 340 fois le territoire de la République."
d'après les données de nos services de renseignement, les autorités ukrainiennes ont déployé une base pour l'entraînement de terroristes venant des pays arabes à l'Est de Marioupol » et que « l'entraînement des terroristes est mené par des commandants de groupes armés de l'état islamique ».
« L'ennemi a tiré 166 obus de mortier de 82 mm et 120 mm. En outre, l'ennemi a aussi utilisé trois fois un canon antichar Rapira, une fois un char d'assaut, ainsi que des lance-grenades de différents types et des armes légères.
L'armée ukrainienne a ouvert le feu contre les localités suivantes : Zaïtsevo, Alexandrovka, Yasinovataya, Dokouchaevsk, Spartak, Kroutaya Balka, Staromikhaylovka, Mineralnoye, Sakhanka, Octyabr, Nikolaevka, Novaya Maryevka, le district de Petrovsky et la zone de l'aéroport de Donetsk. Nous voulons souligner que la nuit dernière, durant deux heures, l'ennemi a tiré 64 obus de mortier depuis leurs positions dans la zone de Krasnogorovka et Avdeyevka contre les localités du Nord-Ouest de Donetsk.
Les bombardements sur les frontières au sud de la RPD ont été menés par des mercenaires venant des pays arabes. 
Ces derniers jours, le village Dokutchaevska a été attaqué par l'armée ukrainienne, un fermier a vu détruire sa récolte de grains,  ses silos sont en pièces et ses champs bombardés. L'armée ukrainienne devait considérer cet endroit comme un repère terroriste, à moins qu'il ne s'agisse simplement de désorganiser la vie civile pour la rendre impossible. Puisque en l'occurrence ce sont des civils qui sont volontairement la cible de l'armée. Voir la vidéo:


On notera aussi la double attaque de journalistes russes. Le groupe de NTV qui partait justement de Dokutchaevska se dirigeait pour une interview vers le bloc-poste de Yacinovatska sur la route Donetsk-Gorlovka, lorsqu'ils furent attaqués, caméras et micros en main. Les combattants purent les évacuer.


A peine plus tôt, c'étaient des journalistes de la chaîne Rossiya qui, dans la même région, s'était trouvés attaqués. Après s'être réfugiés derrière un blindage pendant 40 minutes, ils purent également être évacués.




Toutes ces violations ne provoquent pour autant auncune réaction en Europe. Normal, on n'en parle pas.

PS: Une base d'entraînement pour terroristes venant des pays arabes a été ouverte dans l'est de Marioupole, Marioupole la ville "libérée" par l'armée ukrainienne. Une des grandes avancées des accords de Minsk.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.