L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

vendredi 13 mai 2022

Billet du jour : Ces atrocités commises par l'armée ukrainienne que l'ONU ne condamnera pas


Alors que le Comité des droits de l'homme de l'ONU lance la préparation d'une condamnation internationale de la Russie pour "les crimes" qu'elle aurait commis en Ukraine, les atrocités commises par l'Ukraine contre les soldats prisonniers, contre les civils pris en otage, contre les villes bombardées sans discernement sont simplement écartées d'un revers de phrase, même si elles sont prouvées autrement que par des "photos dans les médias". A la guerre comme à la guerre ! Qu'attendre d'autre de toutes ces instances qui entretiennent la guerre en Ukraine, sinon sa légitimation ?

Si l'ONU n'est plus depuis longtemps un organe international, c'est qu'il est devenu un organe de gouvernance atlantiste et le comportement partisan de ses instances diverses et variées dans ce conflit le montre bien. Le Conseil des droits de l'homme, dont la Russie est sortie (justement en raison de sa trop grande politisation) s'est réuni pour lancer une fatwa contre la Russie. Ainsi peut-on lire sur le site de l'ONU en première phrase :

"Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU s'est réuni en session extraordinaire jeudi à Genève, en raison de l'inquiétude croissante suscitée par les atrocités commises contre des civils à la suite de l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février."

C'est bien une enquête à charge qui est lancée, elle doit conduire à l'accusation du "monstre", comme le disait par ailleurs le Premier ministre polonais appelant dans les médias anglo-saxons à la destruction du "monde russe", ce "cancer", du monde contemporain :

"“Russkiy Mir” is a cancer which is consuming not only the majority of Russian society, but also poses a deadly threat to the whole of Europe. Therefore it is not enough to support Ukraine in its military struggle with Russia. We must root out this monstrous new ideology entirely."

Le ton est bien donné : il faut constituer une apparence de respectabilité, afin de détruire un pays et une civilisation, qui dérange l'ordre global atlantiste. Ainsi, les "rapporteurs" de l'ONU de s'indigner contre les soi-disant massacres, viols collectifs et autres atrocités commises par la Russie. L'on se demande à quel moment les soldats russes seront accusés de manger des enfants au petit-déjeuner. Une enquête doit être ouverte, elle doit établir ce que les gouvernants ont déjà décidé et un tribunal international pourra alors être créé sur-mesure. L'on se demande en fait sur quels fondements tous ces "enquêteurs" étrangers étaient déjà sur place en Ukraine et ce qu'ils ont fait s'il n'y avait pas d'enquête ...

Et l'absurde ne s'arrête pas là : alors que les populations civiles viennent se réfugier en Russie ou dans les territoires libérés par elle du joug des groupes néonazis, l'ONU ose demander l'accès à ces personnes qu'elles qualifie de "détenues", donc d'otages :

"La résolution adoptée jeudi demande également à Moscou de faire sorte que les organisations internationales, dont celles de l’ONU, puissent « accéder immédiatement et sans entrave aux personnes qui ont été transférées de régions ukrainiennes touchées par le conflit et sont détenues » en Russie ou dans des territoires contrôlés par ses forces."

Ainsi, les rôles sont renversés : ce n'est pas l'Ukraine qui prend les civils en otage dans l'usine d'Azovstal en les empêchant de partir, ce n'est pas l'Ukraine qui met les civils en danger en installant des armes et des soldats dans les maternités et les hôpitaux, ce n'est pas l'Ukraine qui met les civils en danger en transformant les écoles en camps retranchés. Non, pour les atlantistes, c'est la Russie.

Et toute accusation portée et documentée contre l'Ukraine est simplement écartée, comme en ce qui concerne les destructions de sites civils ou les bombardements massifs :

"Les forces russes sont probablement responsables de la plupart des pertes civiles, mais aussi les troupes ukrainiennes - quoique dans une bien moindre mesure - , a déclaré la cheffe des droits de l’homme de l'ONU, dans un message vidéo."

J'aimerais savoir comment elle a pris "la mesure" ... Hier, 6 missiles ont élé lancés sur la ville de Kherson par l'armée ukrainienne, abattus par le système de défense aérienne, tout cela par ce que les habitants ne veulent à aucun prix revenir en Ukraine et que la région se prépare à demander son intégration dans la Fédération de Russie. Etrange comportement, comportement inacceptable pour des personnes "détenues" par la Russie - cela mérite bien quelques obus ...

De la même manière, même si le site de l'ONU le tait et que les médias atlantistes n'en parlent pas non plus, l'ONU reconnaît avoir obtenu des preuves tangibles des tortures infligées par l'armée ukrainienne aux militaires russes prisonniers, et la presse russe cite les paroles de Matilda Bogner, qui réalise pour l'ONU cet étrange monitoring des "agressions russes" :

"Nous avons reçu des informations fiables sur la torture, les mauvais traitements et la mise au secret par les Forces armées ukrainiennes de prisonniers de guerre appartenant aux forces armées russes et aux groupes qui leur sont associés"

Mais dans ce cas, pas besoin d'en appeler aux crimes de guerre, même s'il s'agit d'une violation de la Convention de Genève et constitue bien un crime de guerre, il faut simplement une enquête interne et éviter que cela ne se reproduire.

Promis, juré, craché! Et d'ailleurs, hier l'Administration présidentielle ukrainienne a adressé un ultimatum au Kremlin : soit il laisse partir d'Azovstal tous les "blessés", soit l'Ukraine fusille tous les prisonniers de guerre russes. L'on ose demander quels sont ces "blessés" pour en arriver à de telles extrémités ...

Selon que vous serez Russe ou Ukrainien, et cetera et cetera. Comment peut-on attendre un comportement objectif, ce qui est pourtant attendu d'instances prétendant représenter la communauté internationale (qui va au-delà des Etats-Unis et de leurs pays satellites) et organiser une enquête, quand les pays qui tiennent ces instances sont les mêmes qui fournissent l'Ukraine en arme et financent cette guerre ?

 

 

35 commentaires:

  1. C'est tout à fait la triste réalité ,il faut réagir et ne pas se laisser anesthésier par ces propagandes ignobles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PROPAGANDES IGNOBLES EN EFFET. Ils ont hâte à enquêter en Ukraine pour crimes (de guerre, contre l'humanité, massacres, viols, pillages, ...), pourquoi ceux possiblement commis par l'Ukraine ne font pas l'objet d'engagement de poursuites? Et les crimes commis ailleurs dans d'autres pays n'intéressent pas l'ONU, l'UE et la CPI : en Afghanistan, Irak, Libye, Vietnam, certains pays du moyen orient, d'Afrique et d'Amérique du sud, ...

      Supprimer
    2. Toutes ses organisations on perdues leurs légitimité.
      Elles sont toutes infiltrés par la mafia mondialiste sioniste .
      Il faut en finir avec elles !

      Supprimer
  2. Très bon article. Bien pesé, bien documenté, bien argumenté

    RépondreSupprimer
  3. En effet, quel sont ces blessés? il faudra bien qu'ils sortent de leur trou à un moment ou à un autre.
    Zelenski et sa bande de malfrats sont au-dessous de tout, combien ont-ils été payé par les occidentaux pour sacrifier et leur peuple et leur pays?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à LANGUEDOC30 : en effet, combien ont-ils été payé ...:-)?, c'est cynique de préférer les armes à la négociation pour la paix, d'envoyer les hommes de 18 à 60ans tous au front, au risque de mourir, puis dénoncer dans la foulée des crimes de guerre.

      Supprimer
  4. Toutes ces valeurs du monde occidental s'avèrent désormais de façon évidente n'être que des outils de manipulation.
    Par contre, ici en occident, c'est dur pour beaucoup de monde d'accepter d"ouvrir les yeux. Il y a même un certain danger à aborder le sujet sereinement.
    C'est donc bien un combat de civilisation, celle du mensonge et de la manipulation contre une autre que je ne connais pas vraiment.
    Sera-ce la fin de l'histoire, comme prévu par un intellectuel étatsunien il y a quelques années (mais il pensait à autre chose en disant cela) ?

    RépondreSupprimer
  5. La psychologie de tels menteurs est une authentique énigme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui. De Pierre Desproges

      Supprimer
  6. Le manque d'objectivité des medias et cette expression biaisée d'instances de l'ONU et autres est tellement grossier qu'on peut se demander (espérer...) si ils ne finiront par provoquer l'effet contraire de ce qu'ils cherchent, soit ne plus être audibles... Il y a quelque jours à peine on nous a ressortie l'île au Serpent symbole de la résistance ukrainienne et les grands succès de la reconquête de villages au nord de Kharkov... Leur dossier en terme de partis pris, mensonges, omissions et déformations est lourd. À Radio-Canada, on l'a entendu ce jugement comme quoi les crimes Russes sont pires que ceux des Ukrainiens, d'une manière qui amène à se demander, on sait ça comment si on est en train d'enquêter... Aussi on a pu entendre un journaliste dire que tout le monde ment mais les sources ukrainiennes restent plus crédibles.... Ou encore un autre dire que Kherson va demander à rejoindre la Russie sans référendum, pour ajouter que de toute façon un référendum sera truqué comme il le fût en Crimée... On est chez les paranoïdes et c'est des plus inquiétants ces allures de minutes de la haine. P

    RépondreSupprimer
  7. les USA et leurs vassaux ont pour objectif final la destruction de la Russie et du monde russophone cet objectif ne date pas d aujourd hui, juste après la fin de la 2 ème guerre Churchill envisageait une attaque nucléaire préventive contre l'URSS, la chute de l'URSS a donné au monde atlantiste une nouvelle vision et des opportunités pour remplir cet objectif, l'Ukraine en est un exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que les gens comprennent de plus en plus cette spirale infernale de fabulation visant l'affaiblissement, voire destruction, de la Russie.

      Supprimer
    2. Un lien vers une opération envisage par Churchill juste après la capitulation allemande
      https://www.thehistorypress.co.uk/articles/operation-unthinkable-churchill-s-plans-to-invade-the-soviet-union/
      Cela montre bien que le Royaume Uni n'était pas si antinazi que cela. Le "rêve" était que l'Allemagne attaque d'abord en 1939 l'URSS et que les deux adversaires se détruisent pour venir ramasser les restes ! L'alliance Anglosaxons - URSS est aujourd'hui réécrite comme étant "contre nature" d'où les retournements de l'Otan et de ses laquets

      Supprimer
    3. Merci pour ce lien de l'article "Operation Unthinkable – Churchill’s plans to invade the Soviet Union". Sacré Churchill:-) ...Le présent est ancré dans l'histoire finalement. D'où l'importance de remonter dans le temps, aussi loin que possible, pour mieux appréhender et comprendre la crise contemporaine.

      Supprimer
  8. Excellente mise en lumière du bellicisme des USA qui a noyauté tous les gouvernements et structures supranationales occidentales (ONU, OMS, etc.). L'intervention de la Russie en Ukraine est conforme au droit international comme le fût celle en Syrie. Les exactions des Ukronazis ont été démontrées par Nebenzia à l'ONU. La propagande de guerre occidentale fait tout pour le cacher. Tout ce remue-ménage témoigne de la panique de la Maison Blanche face aux contre-mesures très intelligentes de Poutine qui semble avoir au moins cinq coups d'avance sur l'adversaire. Les loups chassent en meute, mais la meute fait n'importe quoi car son chef a perdu la tête et est à l'agonie. D'un côté on a l'émotion et la panique qui ont envahi l'Occident, et de l'autre côté, on a une Russie qui calcule méthodiquement sa stratégie et ses tactiques en gardant la tête froide.
    Inutile d'être un brillant analyste pour savoir qui va l'emporter haut-la-main.

    RépondreSupprimer
  9. Franchement, je ne suis pas juriste pénaliste, néanmoins, VISER et ŒUVRER À L'AFFAIBLISSEMENT ÉCONOMIQUE DE TOUTE UNE NATION - russe -, c'est aussi qualifiable de crime, non?

    RépondreSupprimer
  10. Aussi aurait il devenu de plus en plus évidant que la Russie ne pourrait pas se permettre dene plus rien considérer Elle devrait gagner cette guerre car il s'agit de sa survie de la sécurité et des capacités de la Chine à résister au conflit programmé des États-Unis et de ses alliés. IL
    Elle doit gagner pou redonner l'espoir aux peuples d'Asie de l'Amérique Centrale et de siwe ,de même aux poeuples d'Afrique de pouvoir se débarrasser des tutelles des pays occidentaux et en premier lieu des pays angloAxso s avec à la retenue des États-Unis.

    RépondreSupprimer
  11. 36 minutes ago - 44°25′N 33°19′E
    All operating submarines of the Russian Black Sea Fleet went to sea from Sevastopol

    RépondreSupprimer
  12. Le Drian a raison de le dire clairement: "Nous ne sommes pas en guerre contre la Russie, c'est la Russie qui est en guerre contre l'Ukraine: il y a un agresseur et un agressé et nous soutenons l'agressé".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh comme votre commentaire est simple !

      En juin 2022, Le Drian est convoqué par le Mali pour répondre de ses crimes. Je ne suis pas sûr qu'il soit le mieux placé pour faire des déclarations de ce genre.

      De plus vous n'ignorez pas sans doute le rapport de la RAND Corporation de 2019 ?
      Points clés de la stratégie des US pour le « saignement » de la Russie :
      1- Entraver les exportations russes de gaz naturel vers l’Europe en s’opposant à la rénovation des pipelines et en manipulant les prix mondiaux du pétrole ;
      2 - Encourager la fuite des cerveaux et chercher à aggraver davantage la crise démographique de la Russie ;
      3 - Fournir une aide létale à l’Ukraine ;
      4 - Promouvoir un changement de régime en Biélorussie ;
      5 - Utiliser la désinformation pour diminuer le soutien étranger et national à la direction de la RF ;
      6 - Augmenter la taille de l’arsenal nucléaire américain (le fait que cela rompe plusieurs traités entre les États-Unis et la RF n’est pas mentionné) ;
      7 - Exploitation des tensions dans le Caucase du Sud (Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan) ;
      8 - Contester la présence de la RF en Moldavie ;
      9 - Contrôler la mer Noire, empêchant finalement la RF de revendiquer les eaux territoriales autour de Sébastopol.

      Je suis sûr qu'en tant que Troll vous vous réjouissez de ce programme.
      Seulement ne venez pas nous expliquer qui est l'agresseur et qui est l'agressé et qui VOUS soutenez ! Car le " qui nous soutenons" que vous utilisez est vraiment ignoble. De la même façon votre "camp" est responsable des monstruosités commises en ex-Yougoslavie, en Irak, en Afganistan, en Libye et en Syrie, au Yemen... et maintenant en Ukraine. C'est une très très longue liste...

      Pas en mon nom !




      Supprimer
    2. Le Drian a raison en France, sauf que pour le reste du monde, l'histoire de l'Ukraine ne commence pas le 24 février 2022. Il se trouve que la France était garante dans l'application des accords de Minsk-2 et n'a pas condamné les bombardements ordonnés par le régime de Kiev contre les civils des provinces du Donbass (13.000 morts). Depuis 2015, les rapports de l'OSCE attestent ces bombardements... Le Drian, Chef de la diplomatie française, renverse aujourd'hui les rôles parce que la Russie a fini par riposter en déjouant habilement les plans du piège à ours de Biden... et le reste du monde observe avec beaucoup d'attention le développement de cette crise et attend la mise à mort du système unipolaire. De facto, l'Ukraine et son président Ze ont été instrumentalisés par Washington pour "isoler et affaiblir" la Russie. Ze se trouve aujourd'hui être "victime de complicité" avec Biden (et 30 autres pays occidentaux)...

      Supprimer
    3. C'est faux, les agresseurs sont les ukrainiens qui bombardent le Donbass depuis plus de Huit ans et ont tué 15 000 personnes sans que nul ne lève le petit doigt.

      Supprimer
    4. Sur les 15 000 mort du conflit du Donbass, 4500 sont des militaires Ukrainiens, environ autant côté indépendantiste et russe et le reste étant des civils victimes des échanges de feu venant des 2 côtés, en avril 2014 c'est bien la Russie qui a transformé une crise politique interne en Ukraine en guerre en y envoyant des commandos, dirigés par Strelkov, attaquer la ville de Slovyansk, la raison principale étant que la révolte ne prenait pas parmi la population ukrainienne qui se limitait à des manifestations.

      Supprimer
    5. Et non, le conflit a commencé en 2014 quand l'Occident a formé et armé les bataillons néonazis, quand l'armée ukrainienne et l'aviation ukrainienne, formée et dirigée par les programmes de l'OTAN ont été envoyées tuer les habitants du Donbass qui refusait ce coup d'Etat. La Russie n'a soutenu que plus tard et du bout des doigts les habitants du Donbass, pour éviter le massacre. Ne renversez pas les rôles, même si cela ne vous convient pas.

      Supprimer
  13. voici des autres témoignage qui prouve que azov retenait les civils dans avostal
    le site CGTN Français https://www.youtube.com/watch?v=_VUMSVEAp9g ont y trouve deux autres témoignage supplémentaire

    RépondreSupprimer
  14. La propagande occidentale à laquelle la Russie a accès ne fera que resserrer les rangs des Russes autour de leur chef. L'effet ne sera donc pas de les démoraliser mais au contraire de légitimer leur action en Ukraine. Idem pour le désir des pays scandinaves de rejoindre l'OTAN, cela va pousser la Russie à prendre des contre-mesures de prévention qui seront économiques et militaires. C'est triste à dire mais l'Occident passe son temps à se tirer des balles dans le pied, et si on résume la situation de façon simpliste, on peut dire que les USA et l'Ukraine sont gouvernés par deux cinglés, et que l'UE est gouvernés par une clique d'incompétents. Quand des cinglés et des incompétents fricotent ensemble, cela finit toujours en eau de boudin. Par exemple, les USA tirent à hue et à dia pour bloquer les importations d'hydrocarbures russes en UE, tandis que l'Ukraine bloque le passage du gaz russe chez elle. Résultat prévisible : une destruction de l'industrie européenne et donc de son économie alors qu'il n'existe aucune source alternative d'approvisionnement en énergie pour le moment, les pays producteurs étant aux maximum de leur capacité d'extraction, et les investissements pour augmenter cette capacité n'ayant pas été faits ces dernières années. Les dirigeants russes regardent cette situation avec des yeux ronds, ils ne comprennent pas comment l'idéologie (la haine anti-russe) peut rendre les Occidentaux aussi irrationnels et stupides. On est dans un véritable cas d'école qui sera enseigné dans les années à venir.

    RépondreSupprimer
  15. L'intervention Russe en Ukraine a mis à nu tous les pseudo "principes" et pseudo morale que l'Occident faisait prévaloir pour dominer le monde !
    Son déclin visible irréversible l'a poussé à réagir tel un sanglier blessé qui use de tout ce qui lui reste comme énergie pour survivre.
    En piétinant et en bafouant toutes les règles et la morale - au nom de ces mêmes règles et cette même morale, par arrogance et par la force - sa chute ne peut être qu'imminente.
    Tout système de pensée qu'il soit politique, économique renfermant des contradictions ne peut échapper à son évolution historique quel que soit la puissance de la propagande investie pour la retarder. Tout système tend vers l’équilibre ou le désordre ! Le monde humain est bâti sur le bien ; le mal n’est qu’un état temporaire qui est la conséquence de la cupidité de l’homme !
    Non satisfait des biens mal acquis dans l’immoralité, l’Occident grisé par ses pouvoirs et sa puissance veut avoir tout, mais la sagesse des nations enseigne que « qui veut tout perd tout » !
    Les Empires à travers l’Histoire devraient servir d’exemples !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AMAR DJ : c'est la 2ème fois que je vous lis et vos écrits sont toujours empreintes de sagesse
      PERMETTEZ-MOI de réécrire cet extrait "Tout système de pensée qu'il soit politique, économique renfermant des contradictions ne peut échapper à son évolution historique quel que soit la puissance de la propagande investie pour la retarder. Tout système tend vers l’équilibre ou le désordre ! Le monde humain est bâti sur le bien ; le mal n’est qu’un état temporaire qui est la conséquence de la cupidité de l’homme !".

      Supprimer
    2. Tout-à-fait, l'Histoire nous a montré que toute dictature renferme les ferments de son auto-destruction. L'effondrement de l'empire américain qui a lieu sous nos yeux va accélérer la chute des pays alliés. Les plus pragmatiques s'en sortiront. :)

      Supprimer
  16. Citation :
    « L’Administration présidentielle ukrainienne a adressé un ultimatum au Kremlin : soit il laisse partir d’Azovstal tous les ‘blessés’, soit l’Ukraine fusille tous les prisonniers de guerre russes. »
    ----
    Bien-sûr que l'UE ne dira rien par ce qu’elle approuve, aliénée qu’elle est par sa condition, sa croyance de puissance invincible, sa vertu inégalée, devenant un ensemble dépouillé de toute particularité !
    L’idiot même sait que tout agression est suivie de représailles !
    Les responsables Ukrainiens savent qu’ils n’ont pas intérêt à exécuter des prisonniers. A notre avis la réponse sera « spéciale » et foudroyante ! On peut deviner le sort qui attendra de hauts responsables politiques et militaires de l’Ukraine!

    RépondreSupprimer
  17. Ce qui arrive à l'Occident suite à la foudroyable riposte Russe peut être comparé à cette communauté de rats qui se plaignent d'un chat. Lors d'une assemblée tous les rats sont convenus que le seul moyen de l'éviter est de lui accrocher au cou une clochette! Tous étaient ravis d'avoir trouvé cette solution géniale, sauf une souris qui demande un volontaire pour .... attacher cette clochette au chat!

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour je suis hors sujet mais je préfère m’adresser à vous pour savoir : que pensez vous de la situation à Kharkov, c’est vrai ou pas ce que on entend sur nos médias ou c est totalement exagéré?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réponse ici dans la vidéo de XM : https://reseauinternational.net/stratpol-mission-humanitaire-dans-le-donbass/

      Supprimer
  19. Dans la catégorie des atrocités commises sur des cobayes ukrainiens par les UkroNazis de Kiev et les laboratoires de biologie militaires américains installés sur le territoire de l'Ukraine, voici donc le bulletin de presse de l'Ambassade de la Fédération de Russie en France, daté du 12 mai 2022 : https://france.mid.ru/fr/presse/bulletin_de_presse_34/
    C'est du lourd et c'est très instructif ! :)

    RépondreSupprimer

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.